Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Karma travaille sur une pile à combustible sans hydrogène

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

Karma travaille sur une pile à combustible sans hydrogène

Si l'hydrogène fait largement débat, le méthanol, lui, est bien plus simple à produire et à stocker, et potentiellement nettement moins émetteur de carbone. C'est la voie qu'a choisie Karma, qui a travaillé sur une pile à combustible au méthanol.

Sur le papier, la pile à combustible affiche de nombreux avantages : facilité pour "faire le plein" en comparaison des batteries, autonomie pouvant être confortable. Mais le carburant, lui, n'est clairement pas des plus propres. A plus de 90 % actuellement, à partir de produits fossiles, et avec des rendements d'un bout à l'autre de la chaîne (du puis à la roue) fort discutable.

Pour contourner les nombreux problèmes de l'hydrogène (impact environnemental, complexité du stockage), certains se tournent vers des alternatives. Après Gumpert, plus tôt dans l'année, c'est Karma, lequel tente par tous les moyens de ne pas couler après d'innombrables péripéties financières et de sauvetage, qui annonce des tests sur une pile à combustible fonctionnant au méthanol.

Le plus simple et basique des alcools (moins complexe que l'éthanol) est utilisé en compétition dans certaines disciplines, mais très rarement en automobile. C'est surtout un carburant qui peut être désormais produit de façon relativement neutre en carbone, qui se stocke facilement, et qui se distribue comme n'importe quel autre carburant pétrolier.

Pour produire du méthanol, certains industriels ont trouvé des méthodes circulaires. Comme en Suisse, avec Thyssenkrupp : une raffinerie située près d'un barrage hydroélectrique ou d'une unité produisant de l'électricité. Elle récupère le dioxyde de carbone des usines avoisinantes et l'excédent électrique pour produire du méthanol, qui nécessite "simplement" du CO2 et de l'électricité.

Pour l'instant, la production de méthanol reste toutefois majoritairement faite à partir de méthane. Mais la formule est déjà là pour faire évoluer cette tendance.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (71)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La PAC à méthanol n'a rien de nouveau mais c intéressant... ça relève encore plus l'absurdité de l’hydrogène...

Par

En réponse à mdb92

La PAC à méthanol n'a rien de nouveau mais c intéressant... ça relève encore plus l'absurdité de l’hydrogène...

Ca sent le pipi quand tu parles de l'hydrogène. Ca te fait tellement peur lol.

Tu ne peux rien y faire, toutes les vraies marques et les vrais grands groupes sont dessus. Toyota Hyundai, Total, VAG, Texaco etc etc.... Et contrairement à tes batteries qui n'ont quasi pas évoluées depuis 1850, l'hydrogène est sérieux, simplement parce que les groupes évite la communication à outrance car les vraies luttes de technologies se font dans le feutré et non la sur-communication comme Tesla et le lobby des batteries qui n'ont que le blabla et les promesses pour vivre.

Il faut vivre avec.

Il existe des couches pour adultes tu sais si ça te fait flipper à ce point :)

Quant à Karma quand on voit les résultats de leurs créations :dodo:

Par

Attention tout de même, la molécule de méthanol est plus simple à obtenir, mais dans la réaction de la pile à combustible, elle ne va générer que de l'eau, mais aussi du CO2, ce qu'on veut éviter avec l'hydrogène. Il reste à faire le bilan complet depuis la production du méthanol jusqu'à l'usage. Est-ce plus intéressant au final que l'hydrogène, pas sûr. Certains pays travaillent sur la production d'H2 à partir d'énergie renouvelable.

Dans tous les cas, ce sera toujours mieux que 500kg de batteries à recharger et à recycler...

Par

En réponse à Antonio.P

Attention tout de même, la molécule de méthanol est plus simple à obtenir, mais dans la réaction de la pile à combustible, elle ne va générer que de l'eau, mais aussi du CO2, ce qu'on veut éviter avec l'hydrogène. Il reste à faire le bilan complet depuis la production du méthanol jusqu'à l'usage. Est-ce plus intéressant au final que l'hydrogène, pas sûr. Certains pays travaillent sur la production d'H2 à partir d'énergie renouvelable.

Dans tous les cas, ce sera toujours mieux que 500kg de batteries à recharger et à recycler...

Non mais c'est un Teslaboïz laisses tomber. Sorti de planifier ses trajets entre les bornes de recharges pour faire 400kms comme si il partait en croisade ou balancer des liens d'articles bidons de sites pro Musck y a plus personne.

Par

En réponse à Superlorenzozo

Ca sent le pipi quand tu parles de l'hydrogène. Ca te fait tellement peur lol.

Tu ne peux rien y faire, toutes les vraies marques et les vrais grands groupes sont dessus. Toyota Hyundai, Total, VAG, Texaco etc etc.... Et contrairement à tes batteries qui n'ont quasi pas évoluées depuis 1850, l'hydrogène est sérieux, simplement parce que les groupes évite la communication à outrance car les vraies luttes de technologies se font dans le feutré et non la sur-communication comme Tesla et le lobby des batteries qui n'ont que le blabla et les promesses pour vivre.

Il faut vivre avec.

Il existe des couches pour adultes tu sais si ça te fait flipper à ce point :)

Quant à Karma quand on voit les résultats de leurs créations :dodo:

:ptdr::ptdr::ptdr:

Par

En réponse à Antonio.P

Attention tout de même, la molécule de méthanol est plus simple à obtenir, mais dans la réaction de la pile à combustible, elle ne va générer que de l'eau, mais aussi du CO2, ce qu'on veut éviter avec l'hydrogène. Il reste à faire le bilan complet depuis la production du méthanol jusqu'à l'usage. Est-ce plus intéressant au final que l'hydrogène, pas sûr. Certains pays travaillent sur la production d'H2 à partir d'énergie renouvelable.

Dans tous les cas, ce sera toujours mieux que 500kg de batteries à recharger et à recycler...

Mais quel est l'intérêt d'utiliser 2 kWh d'énergie renouvelable pour produire 1 kWh d'hydrogène, sachant qu'en sortie de la PAC il ne restera que 0.6 kwh qui pourra être utilisé par le moteur électrique du véhicule ?

alors que si je branche directement un véhicule électrique à batterie en sortie du moyen de production de l'électricité renouvelable je n'ai que la perte de conversion soit, environ 10% ... résultat : il y a 1.8 kWh de disponible pour le moteur

Le problème de l'hydrogène est là : par rapport à un moteur électrique + batteries, le moteur électrique + PAC hydrogène sera toujours plus énergivore.

actuelle 1/3, les professionnels pensent que 1/2 est possible. Au delà ça "s'approche de la science fiction" au dire d'un chercheur du CNRS dans un émission de Fr culture il y a quelques mois.

Donc l'hydrogène pour tout un chacun dans les voitures personnelles, ça fait jolie sur le papier, mais ce serait très étonnant, par contre pour des trains, des camions ou des bateaux, pourquoi pas ... même si des constructeurs comme Volvo ou Tesla ainsi que des chinois ont annoncés des semi à batteries, et qu'EDF vient de lancer le chantier de remplacement de moteurs diesels par des batteries sur un certain nombre de TER ...

Par

En réponse à manu.lille

Mais quel est l'intérêt d'utiliser 2 kWh d'énergie renouvelable pour produire 1 kWh d'hydrogène, sachant qu'en sortie de la PAC il ne restera que 0.6 kwh qui pourra être utilisé par le moteur électrique du véhicule ?

alors que si je branche directement un véhicule électrique à batterie en sortie du moyen de production de l'électricité renouvelable je n'ai que la perte de conversion soit, environ 10% ... résultat : il y a 1.8 kWh de disponible pour le moteur

Le problème de l'hydrogène est là : par rapport à un moteur électrique + batteries, le moteur électrique + PAC hydrogène sera toujours plus énergivore.

actuelle 1/3, les professionnels pensent que 1/2 est possible. Au delà ça "s'approche de la science fiction" au dire d'un chercheur du CNRS dans un émission de Fr culture il y a quelques mois.

Donc l'hydrogène pour tout un chacun dans les voitures personnelles, ça fait jolie sur le papier, mais ce serait très étonnant, par contre pour des trains, des camions ou des bateaux, pourquoi pas ... même si des constructeurs comme Volvo ou Tesla ainsi que des chinois ont annoncés des semi à batteries, et qu'EDF vient de lancer le chantier de remplacement de moteurs diesels par des batteries sur un certain nombre de TER ...

Laissons les groupes et les scientifiques bosser dessus. On ne peut pas spéculer sur une source d'énergie qui n'existe pas encore de façon industrielle. On sait que ça marche super bien. On en est aux premières années vous imaginez! C'est le tout début.

Par

Karma ? Ils sont pas mort eux ?

Par

En réponse à Antonio.P

Attention tout de même, la molécule de méthanol est plus simple à obtenir, mais dans la réaction de la pile à combustible, elle ne va générer que de l'eau, mais aussi du CO2, ce qu'on veut éviter avec l'hydrogène. Il reste à faire le bilan complet depuis la production du méthanol jusqu'à l'usage. Est-ce plus intéressant au final que l'hydrogène, pas sûr. Certains pays travaillent sur la production d'H2 à partir d'énergie renouvelable.

Dans tous les cas, ce sera toujours mieux que 500kg de batteries à recharger et à recycler...

Si le CO2 émis à été prélevé à la base dans l'atmosphère, ce n'est pas un problème puisque la somme est nulle en bout de course, sauf pour l'électricité consommée pour la production du methanol si on a émis du CO2 lorsqu'on l'a produite. :bah:

Cette solution semble bien plus intéressante que les batteries, notamment grâce à la densité énergétique du methanol, bien supérieure aux pauvres lourdes batteries totalement larguées sur ce plan-là. :oui:

L'électricité à base d'un carburant liquide à température et pression ambiante, potentiellement non fossile : là on cause d'un truc potentiellement révolutionnaire et qui pourrait rapidement balayer toutes les autres technos. :bien:

Par

En réponse à Otonei

Karma ? Ils sont pas mort eux ?

Là où j'habite il y en avait une. Elle passait sa vie sur le parking devant un magasin de literie sur une zone commercial Auchan. Le gars faisait 5 bornes le matin, 5 borne le soir. Le plus drôle c'est que la voiture restait parfois 3 semaines sur le parking public sans bouger (apparemment en panne car une fois elle est restée 1 mois) et jamais personne n'a essayé de la voler. XD

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire