Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Kia Niro (2022) - Sur la route : bon en tout

Essai - Kia Niro (2022) : assis au premier rang

Nous avons essayé ce nouveau Kia Niro, sur un parcours de quelque 70 km offrant à peu près tout, de la ville à la nationale, en passant par un peu d'autoroute et de belles ascensions sinueuses vers les hauteurs de la banlieue de Francfort. La première chose qui nous a étonnés, c'est qu'en dépit de leurs écarts de poids (de 1 490 kg pour le HEV à 1 739 kg pour l'électrique), les trois versions offrent à peu près le même ressenti. Il y a de la douceur, de la rigueur, du silence, de la fluidité… Et on note surtout une chose qui nous a beaucoup soulagés : le Niro est différent des EV6 et Sportage en ce qui concerne les suspensions. Le Niro est très agréablement amorti, et maîtrise en même temps les mouvements de caisse comme il se doit.

Difficile d'obtenir un résultat très clair pour ce qui est du Niro EV, puisque les batteries n'étaient pas complètement chargées au départ. Cela étant, nous avons consommé 13,6 kWh/100 km, soit bien moins que les 16,2 officiels. De là à affirmer que les 460 km d'autonomie WLTP sont faciles à réaliser il y a un pas que nous ne franchirons pas mais nous pensons qu'il est possible de viser plus de 400 km de moyenne, et entre 350 et 400 km à rythme autoroutier. Et soulignons que nous parlons bien d’un essai avec climatisation.

Essai - Kia Niro (2022) : assis au premier rang

Jusque-là, le Niro coche beaucoup de bonnes cases : le look qui capte le regard, le niveau technologique au-dessus de la moyenne, l'habitabilité, le confort, le sens de l'économie… Reste le comportement. La partie sinueuse du parcours nous l'a montré : impossible de dire du Niro qu'il n’est pas compétent. Le sous-virage n'intervient que très tard, les réactions du châssis sont saines, le freinage est à la hauteur des très honnêtes performances, vraiment tout bien, tout très sérieux. Maintenant, est-ce que le Niro donne envie de profiter du moindre enchaînement de virages ? Non. On le fait éventuellement, sans crainte, sans se poser de questions, mais aussi sans grand appétit. Comme avec n'importe quelle Kia, à l'exception de la remarquable Stinger.

Photos (23)

Mots clés :

En savoir plus sur : Kia Niro 2

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Achetez votre Kia Niro

En neuf avec PromoNeuve

Votre Kia Niro neuve moins chère avec Promoneuve : jusqu'à 21% de remise

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire