Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Kia va lancer sept nouveaux modèles électriques

Gros programme pour Kia en matière de voitures électriques, avec sept modèles inédits d'ici 2027. Le premier sera un crossover lancé en 2021.

Kia va lancer sept nouveaux modèles électriques

Kia précise sa stratégie en matière de véhicules électriques. Pour répondre à une demande croissante et faire partie des leaders du marché, le coréen va lancer sept nouveaux modèles uniquement électriques d'ici 2027.

Alors que la marque propose déjà des versions électriques des Soul et Niro, elle lancera en 2021 son premier modèle dédié à ce type de motorisation, avec une plate-forme inédite e-GMP (Electric-Global Modular Platform). Encore désigné par son nom de code CV, ce sera un véhicule à mi-chemin entre berline et SUV. Il posera les bases d'un nouveau design pour Kia.

Six autres véhicules suivront donc, mais Kia ne donne pas plus de détails sur son programme, précisant juste qu'il va couvrir différents segments, du modèle taillé pour les milieux urbains à celui capable de faire de longues distances. Le teaser laisse deviner des silhouettes de SUV… mais aussi un véhicule d'aspect sportif.

Kia se fixe un objectif ambitieux pour la fin de cette décennie : réaliser un quart de ses ventes mondiales avec ses véhicules électriques. Sur les marchés où l'électrique est déjà bien lancé, comme l'Europe, Kia se fixe même un objectif de 20 % dès 2025. Pour accompagner la progression des ventes d'électriques, Kia va accélérer l'installation de bornes de recharge accessibles à ses clients.

    Mots clés :

  • Kia

SPONSORISE

Actualité Kia

Toute l'actualité

Forum Kia

Commentaires (98)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En réponse à TomSelect

Commentaire supprimé.

Ils écrivent dans l'article que KIA veut installer des bornes de recharge pour ses clients.

Quand ? Combien ?

On ne sait pas.

Mais d'accord avec toi pour dire qu'investir des sommes folles dans ces VE sans réseau de recharge suffisamment dense, est super risqué.

Tesla a vraiment plusieurs longueurs d'avance sur ce sujet.

Par

La classe mondiale kia :bien:

Par

En réponse à Gus76

Ils écrivent dans l'article que KIA veut installer des bornes de recharge pour ses clients.

Quand ? Combien ?

On ne sait pas.

Mais d'accord avec toi pour dire qu'investir des sommes folles dans ces VE sans réseau de recharge suffisamment dense, est super risqué.

Tesla a vraiment plusieurs longueurs d'avance sur ce sujet.

Le réseau de Tesla est suffisant pour les ventes qu'ils font actuellement, mais est totalement ridicule en vue d'une éventuelle démocratisation de l'électricité : 10 chargeurs à côté de (et pas "sur", trop cher) l'autoroute permettent de recharger au maximum 300 bagnoles par jour, pour un débit comparable à ce qui se fait en thermique il faudrait minimum 200 chargeurs, soit 20x plus. :blague:

Dit autrement le fameux réseau de chargeurs soit-disant à la pointe ne représente même pas 5% de l'investissement qu'il faudrait faire pour arriver à une véritable mobilité électrique de masse. :dodo:

Et encore, ces calculs ont été faits sur la base de bagnoles à 60.000 balles pouvant faire 300 bornes d'autoroute à 130,0000kmh, il faudrait encore augmenter le nombre de chargeurs nécessaires en partant sur des électriques moins onéreuses n'ayant que 150 ou 200 km d'autonomie sur autoroute, et qui serait plutôt la norme dans l'hypothèse d'une montée des ventes des électriques (sans compter le problème des subventions et de la fiscalité, mais ceci est une autre histoire...). :bah:

Bref, les élec à plus de 2% de PDM, ça reste un doux rêve. :violon:

Par

En réponse à henri13enforme

La classe mondiale kia :bien:

ridicule ton commentaire comme d'habitude:bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Le réseau de Tesla est suffisant pour les ventes qu'ils font actuellement, mais est totalement ridicule en vue d'une éventuelle démocratisation de l'électricité : 10 chargeurs à côté de (et pas "sur", trop cher) l'autoroute permettent de recharger au maximum 300 bagnoles par jour, pour un débit comparable à ce qui se fait en thermique il faudrait minimum 200 chargeurs, soit 20x plus. :blague:

Dit autrement le fameux réseau de chargeurs soit-disant à la pointe ne représente même pas 5% de l'investissement qu'il faudrait faire pour arriver à une véritable mobilité électrique de masse. :dodo:

Et encore, ces calculs ont été faits sur la base de bagnoles à 60.000 balles pouvant faire 300 bornes d'autoroute à 130,0000kmh, il faudrait encore augmenter le nombre de chargeurs nécessaires en partant sur des électriques moins onéreuses n'ayant que 150 ou 200 km d'autonomie sur autoroute, et qui serait plutôt la norme dans l'hypothèse d'une montée des ventes des électriques (sans compter le problème des subventions et de la fiscalité, mais ceci est une autre histoire...). :bah:

Bref, les élec à plus de 2% de PDM, ça reste un doux rêve. :violon:

Les 2% dont tu parles, c'est en part de marché du parc total ou la proportion des ventes actuelles ?

Par

En réponse à Gus76

Commentaire supprimé.

Le commentaire est peu argumenté, c'est sûr, mais il faut reconnaître que ce groupe tape fort.

Entre autres :

1) des garanties étendues

2) des renouvellements rapides (6 ans au lieu de 8-9 ans pour leurs concurrents)

3) une avance certaine dans l'électrique et l'hybride

4) des produits fiables et de qualité

Je pense qu'ils sont plus en position de prendre des parts de marché que d'en perdre.

Par

En réponse à TomSelect

Commentaire supprimé.

D'un autre côté, hors Tesla, les VE sont surtout utilisés pour du déplacement local, et du coup le réseau de charge n'a pas trop d'importance.

Quand les constructeurs prétendront vendre du VE en première voiture familiale, ce sera une autre histoire, puisqu'il faudra aussi assurer les longs trajets. Et là, pour le moment, c'est la chienlit.

Et comme le dit Plexus, les infrastructures nécessaires à mettre en place seront colossales.

D'un autre côté il faudra de très nombreuses années avant que le parc automobile soit principalement composé de VE, il y a du temps pour développer un réseau de charge et améliorer la technologie.

Par

En réponse à pdcsq

Les 2% dont tu parles, c'est en part de marché du parc total ou la proportion des ventes actuelles ?

Excellente question. En fait, tout dépend (et plexus a tendance à l'oublier) de l'usage. Si tu équipes une proportion significative de ménages français d'un ve de type e-up ou Zoé, il te faut 0 borne de recharge, me permets-je quand même de rappeler également ! :buzz:

Mais bien sûr, il a raison sur le fond:tant que les VE type "berline familiale" ou "suv" ne feront pas plus de 500km réels (entendre long trajet en hiver, parce que c'est bien ça, le "worst case" du VE), on ne saura pas recharger une proportion significative du parc sur les week ends de départ.

Donc l'autonomie des ve devra augmenter si on veut maintenir nos modes de vie, tout en passant tous au VE...

Ce qui tombe bien, c'est que cette augmentation a été rapide jusqu'à présent! :bien:

Mais pretendre qu'il n'y a pas, potentiellement, de probleme de recharge, même avec une augmentation du nombre d'usagers, comme le font en chœur nos ano, xfir, et mdb, est soit un mensonge, soit de la betise.

Par

On peut dire qu’ils se donnent les moyens.

Ils ignorent qu’en France il n’y a presque pas de prises et d’ici lapin de la décennie, l état va nous introduire une grosse quenelle sur le prix de l’électricité, surtout que les verts commencent à aboyer et se faire entendre là ou avant ils passaient pour des hurluberlus.

Par

En réponse à pdcsq

D'un autre côté, hors Tesla, les VE sont surtout utilisés pour du déplacement local, et du coup le réseau de charge n'a pas trop d'importance.

Quand les constructeurs prétendront vendre du VE en première voiture familiale, ce sera une autre histoire, puisqu'il faudra aussi assurer les longs trajets. Et là, pour le moment, c'est la chienlit.

Et comme le dit Plexus, les infrastructures nécessaires à mettre en place seront colossales.

D'un autre côté il faudra de très nombreuses années avant que le parc automobile soit principalement composé de VE, il y a du temps pour développer un réseau de charge et améliorer la technologie.

Oui, mais imagine un instant qu'on investisse des milliards dans une infrastructure de recharge consequente. En fait des dizaines de milliards,, si on veut une borne 150kw pour 10VE, et qu'on cause 20 millions de VE...

Et qu'au final, les ve, capables de faire 1000km wltp (donc de rouler toute une journée sans recharger en gros), rendent cet investissement tout simplement caduque, la recharge à destination faisant le job...

On les rembourse comment, les investissements, dans ce cas? Ou si les tensions DC changent (tesla va bien être obligé de dépasser ses 400v "historiques" s'il ne veut pas être largué en terme de puissance, soit dit en passant)?

Ça me paraît un point chaud quand même, de jouer sur ce genre de conjectures...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire