Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La branche auto de Mercedes a souffert en 2021

Dans Economie / Politique / Marché

Grégory Martineau

La principale marque du géant mondial du premium, qui représente plus de 80 % de ses véhicules particuliers vendus sur la planète, a vu ses ventes reculer l’année dernière.

La branche auto de Mercedes a souffert en 2021

Les temps sont difficiles pour la plupart des marques allemandes, confrontées à des difficultés de production dues au manque d’approvisionnement en matières premières et composants électroniques. Ainsi, la division Cars de Mercedes, qui exclut les véhicules particuliers produits par l’entité Mercedes-Benz Vans (Citan, Vito…) a vu ses ventes mondiales baisser de 5 % en 2021, à 2 54 962 véhicules. Le pays le plus durement touché est l’Allemagne avec – 25,5 % (213 105 immatriculations) tandis que la France enregistre -3,4 %, ce qui correspond à 50 789 voitures livrées.

L’année 2021 a pourtant été particulièrement riche en nouveautés pour la marque à l’Étoile avec la 5ème génération de la Classe C, les EQA, EQB et EQS ainsi que les versions restylées des CLS et AMG GT 4 portes.

Les perspectives pour 2022 ne sont guère réjouissantes pour le groupe, notamment parce que les difficultés d’approvisionnement en semi-conducteurs se poursuivent. Quelques points positifs sont tout de même à relever, notamment la hausse des ventes en Amérique du Nord (+ 0,3 % à 318 456 véhicules), les bons scores de Smart (+ 0,3 % à 38 512 ventes) et la tenue des objectifs CO2, qui permettent à l’entreprise de ne pas être redevable de pénalités à l’Union européenne.

SPONSORISE

Actualité Mercedes

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire