Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La Corrèze et le Cantal remettent les 90 km/h sur toutes leurs départementales

Dès ce 1er février, exit le 80 km/h en Corrèze et Cantal. Dans les deux départements voisins, c'est le retour à 90 km/h, sur l'ensemble du réseau !

La Corrèze et le Cantal remettent les 90 km/h sur toutes leurs départementales

Après la Haute-Marne, c'est au tour de la Corrèze et du Cantal de revenir à 90 km/h. Rien de surprenant pour la Corrèze, Pascal Coste, le président (LR) de ce département a toujours montré son opposition aux 80 km/h. Il avait même proposé de rester à 90 km/h sous forme d'expérimentation !

Et dès que le gouvernement a confirmé sa volonté de lâcher du lest, en laissant la possibilité aux présidents de département de revenir à 90 km/h, la Corrèze s'est engouffrée dans la brèche. En juillet 2019, le conseil départemental donnait un avis unanime pour le retour à 90.

Il a néanmoins fallu attendre le vote de la loi mobilités et sa publication au Journal Officiel, fin décembre, pour que les choses se concrétisent. Cette fois, c'est donc fait, après l'avis favorable de la commission départementale de Sécurité Routière. Dès le 1er février, le 90 est de retour sur les routes de la Corrèze et du Cantal. Et à la différence de la Haute-Marne, et du projet d'autres départements, ici ce n'est pas réservé à de grands axes structurants, c'est valable sur toutes les départementales (les nationales sont exclues par la loi) ! Exit donc le 80. En Corrèze, le retour à 90 km/h s'accompagne toutefois de la création de 25 nouvelles zones à 70 km/h.

La Corrèze met en avant le fait que sur son territoire, au cours de la période 2012/2017, la vitesse n'était que le troisième facteur d'accidents, après la consommation de stupéfiant et d'alcool, et le défaut de maîtrise du véhicule couplé à l'usage du téléphone. La moitié des accidents a eu lieu dans des zones limitées à 50 et 70 km/h. Le département souligne aussi une hausse régulière des investissements pour l'entretien de son réseau.

Du côté du Cantal, on indique que sur les 50 décès comptabilisés entre 2015 et 2019, il y en a eu 15 sur la RN122 et l'A75 et 32 sur les départementales. Sauf que ces dernières représentent 3 970 km, et les premières 150 km.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire