Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La mortalité routière a fortement baissé au premier trimestre 2021

La mortalité routière a fortement baissé au premier trimestre 2021

De janvier à mars, le nombre de morts sur les routes a baissé de 29 % par rapport à 2019, période d'avant pandémie.

Le Covid sauve des vies sur la route. Si au cours du premier trimestre 2021, 529 personnes ont été tuées sur le réseau français, le bilan est en baisse de 17 % par rapport à la période équivalente de 2020, qui avait été marquée par le premier confinement strict (mis en place mi-mars). Par rapport à 2019, la baisse est de 29 %.

Le contexte est toujours favorable à une baisse de la mortalité routière, avec les restrictions de circulation (couvre-feu) et le télétravail. Toutefois, la baisse du nombre de tués est supérieure à la baisse du trafic. Selon le Cerema, la circulation a diminué de 10 % en mars par rapport à la période précédant le premier confinement. Or, le nombre de tués (183) est inférieur de 28 % à celui de mars 2019. On note toutefois que le nombre d'accidents recule de manière moins prononcée. Depuis le début de l'année, il y en a eu 10 504, soit 16 % de moins par rapport à 2019.

Les particularités de la période peuvent se voir dans la mortalité par usagers. En raison du couvre-feu, le nombre de piétons tués chute. 67 ont perdu la vie, soit carrément deux fois moins qu'en 2019. La baisse est de 32 % pour les automobilistes. En revanche, du côté des cyclistes, la baisse n'est "que" de 15 %, ce qui tend à prouver qu'il y a davantage d'utilisateurs de ce moyen de déplacements. Autre élément lié à la crise sanitaire : la mortalité des seniors chute de 30 %. Ce public sort moins en ces temps.

> Le baromètre complet de la Sécurité Routière

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (30)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le confinement sauve des vies : sur la route, dans les hôpitaux pour le COVID (mais pour la grippe également de facto), grâce à la réduction de pollution comme on ne se déplace plus et l'on ne produit plus, etc...

Au final, on attend quoi pour confiner à vie, c'est tout bénéf non ? On va sauver l'humanité comme ça. :biggrin:

Par

Alors ça, c'est du scoop !!

Je prédis les prochains grands titres sur le sujet :

Fin du 2ème trimestre 2021 : la mortalité routière n'évolue pas par rapport à la même période 2020.

Fin du 3ème trimestre 2021 : hausse de la mortalité routière au 3ème trimestre par rapport aux 2 premiers trimestre 2021. La sécurité routière saisi l'Etat suite à cette hausse et demande l'instauration de nouveaux radars mobiles.

Par

En réponse à Axel015

Le confinement sauve des vies : sur la route, dans les hôpitaux pour le COVID (mais pour la grippe également de facto), grâce à la réduction de pollution comme on ne se déplace plus et l'on ne produit plus, etc...

Au final, on attend quoi pour confiner à vie, c'est tout bénéf non ? On va sauver l'humanité comme ça. :biggrin:

J'adore :bien:

Par

En Allemagne en 2020, 2724 personnes sont mortes sur les routes. Et ce, sans confinement strict et sans limitation de déplacement. Et toujours avec la vitesse libre.

Sachant qu‘en Allemagne, il n‘y a pas que des allemands (83 millions d’âmes quand même), c‘est aussi un pays de transit où la majorité des véhicules emprunte l‘autoroute gratuite.

A méditer sur la soi-disant „performance“ française

Par

Plus les routes reviennent à 90 km/h, plus la sécurité progresse !

Ma phrase est ridicule ?

Elle l'est tout autant que le fumeux bilan du 80 où l'onisr a "sauvé" des centaines de vies sur le papier, en construisant un référentiel à posteriori, sans prendre en compte la tendance en place, sans faire le détails des routes, sans corriger du trafic et en attribuant toute la variation des tués à une baisse de vitesse moyenne (Vmoy qui affiche de forte incohérence entre les statistiques connues avant le 01/07/2018 et celles affichées ensuite comme étant le point de "départ").

Par

En réponse à Bestinclass

En Allemagne en 2020, 2724 personnes sont mortes sur les routes. Et ce, sans confinement strict et sans limitation de déplacement. Et toujours avec la vitesse libre.

Sachant qu‘en Allemagne, il n‘y a pas que des allemands (83 millions d’âmes quand même), c‘est aussi un pays de transit où la majorité des véhicules emprunte l‘autoroute gratuite.

A méditer sur la soi-disant „performance“ française

en allemagne ils roulent pas en dacia 2* ou des caisses de 15ans...

la france la moyenne d'age c'est 10 ans...

et la caisse basique c'est la clio..

en allemagne c'est la golf...!!!

bref ils roulent pas avec des merdes dangereuses!!!

sinon çà a bien baissé en france...éh oui grace au masque qui protége lol.... des blessurres au visage.. non?

non on sait plus de sous.plus de déplacement...

Par

Grâce aux 80km/h Merci Eduard leSlip

Par

En réponse à Bestinclass

En Allemagne en 2020, 2724 personnes sont mortes sur les routes. Et ce, sans confinement strict et sans limitation de déplacement. Et toujours avec la vitesse libre.

Sachant qu‘en Allemagne, il n‘y a pas que des allemands (83 millions d’âmes quand même), c‘est aussi un pays de transit où la majorité des véhicules emprunte l‘autoroute gratuite.

A méditer sur la soi-disant „performance“ française

Quand même un truc a tempérer pour l'Allemagne : moins de 50% du réseau est illimité mais représente plus des 3/4 des morts sur autoroute

Par

En réponse à Axel015

Commentaire supprimé.

Pour avoir roulé un temps en Allemagne dans la région de Stuttgart, je crois que ce qui fait la plus grosse différence c'est la civilité et le respect des conducteurs.

Une autre source de différence potentielle : les allemands entretiennent beaucoup mieux leurs véhicules.

Par

En réponse à Axel015

Commentaire supprimé.

La responsabilisation des conducteurs en Allemagne est en effet un levier pour faire baisser l'accidentologie.

Mais la raison principale, vous l'évoquez sans la souligner : les autoroutes nombreuses et gratuites (du moins les voies rapides). C'est l'espace routier de loin le plus sécurisé et nos amis Allemands y font plus souvent leurs trajets que nous autres français. Ajouté à cela les éternels embouteillages allemands où on risque pas de mourir à 20km/h...

Bon maintenant, avec presque 30% de morts en moins en France ce trimestre, difficile de ne pas voir l'impact du couvre-feu sur les chiffres, avec des accidents par somnolence ou alcool presque réduits à néant.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire