Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le Caradrier de l'Avent - Pourquoi dit-on démarrer sur les chapeaux de roues ?

Le Caradrier de l'Avent - Pourquoi dit-on démarrer sur les chapeaux de roues ?

Indice : les roues peuvent avoir une tête à chapeau !

Pour patienter jusqu'à Noël, retrouvez chaque matin une question qui vous permettra d'apprendre de petites anecdotes automobiles, histoire de parfaire vos connaissances… et avoir des choses à raconter pendant les longs repas de fête de fin d'année !

Lorsqu'il est question de vitesse au volant, le vocabulaire peut se faire très original. Pour aller vite, on peut ainsi appuyer sur le champignon, simple référence à la forme que pouvaient prendre les premières pédales d'accélérateur. Et si on démarre en trombe, on peut se retrouver à rouler sur les chapeaux de roues. Mais qu'est-ce que cela signifie ?

Rien à voir avec les garde-boue que l'on peut avoir en tête en pensant aux premières automobiles, et qu'avec un esprit cartoonesque, on imagine toucher le sol tant la voiture se cabre lors d'un démarrage canon.

L'expression est en revanche bien liée à une protection de la roue, mais plus simplement l'enjoliveur, qui pouvait être appelé autrefois chapeau. Ainsi, à vitesse élevée, à une époque où les pneus étaient peu larges et les tenues de route moins bonnes, ces chapeaux, qui avaient souvent une forme pointue au centre, pouvaient toucher la route dans les virages pris trop rapidement… ou presque. Car il était déjà surtout question d'une image pour pointer la vitesse excessive du véhicule. Une image qui a traversé les décennies pour être utilisée dans tous les domaines maintenant.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Roue de traction avant citroën 11cv modèle 1952-1957 (malle bombée).:miam:

Par

J ai rien compris a l explication. Comment le centre de l enjoliveur peut toucher la route a moins de renverser la voiture sur le côté ?

Par

Ce serait sympa si les réponses n'étaient données que le lendemain.

Par

En réponse à phirag

J ai rien compris a l explication. Comment le centre de l enjoliveur peut toucher la route a moins de renverser la voiture sur le côté ?

Il est écrit que les chapeaux, ou enjoliveurs, "avaient souvent une forme pointue au centre" . Puis que

lexpression vient de l'image que les enjoliveurs pouvaient toucher la route. Mais nulle part il n'est ecrit que ce serait le centre de l'enjoliveur.

Bref c'est plutôt l'image d'une contrainte tellement forte que la voiture serait à la limite de déchapper ses pneus et donc la roue a la limite de toucher le sol.

Par

Explication pour le moins vaseuse !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire