Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Les cours du pétrole au plus bas depuis 2003

Dans Economie / Politique / Marché

Les cours du pétrole au plus bas depuis 2003

Plombés par le ralentissement de l'économie mondiale, les prix du pétrole ne cessent de baisser, tombant à leur plus bas niveau depuis 2003. Le baril est à moins de 30 $.

La courbe ne cesse de descendre. À 16h30 ce mercredi, le prix du baril de Brent, référence en Europe, pour livraison en mai, chutait de 9,7 %, à 26 $. Il faut remonter à 2003 pour trouver un prix aussi bas. Les cours ne cessent de baisser, après un recul de 3,3 % hier et une dégringolade de 14,7 % avant-hier.

Le baril de Brent était à 60 $ début janvier. Mais il s'est mis à baisser dès le début de l'épidémie de Covid-19 en Chine, le pays étant un gros consommateur d'or noir. La chute s'est accélérée ces derniers jours suite au déclenchement d'une guerre des prix entre l'Arabie Saoudite et la Russie, cette dernière refusant de valider de nouveaux accords pour limiter la production. En réaction, l'Arabie Saoudite a décidé de baisser ses prix et d'ouvrir davantage ses vannes.

À cela s'ajoute maintenant les effets d'une forte baisse de la demande, l'économie mondiale étant de plus en plus ralentie par l'épidémie, avec les mesures de confinement dans plusieurs pays, dont la France.

À la pompe, on a pu voir ces dernières semaines une belle chute des prix des carburants, le litre de gazole ayant par exemple déjà perdu 20 centimes entre le 10 janvier et le 13 mars. Un recul des prix qui se poursuit donc, mais dont on ne va pas profiter à court terme, les Français devant se déplacer le moins possible. On devrait toutefois retrouver des prix au plus bas dans les stations une fois la crise terminée.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Dernières vidéos

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Commentaires (53)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le marché du véhicule électrique ne risque pas de décoller...

Par

Cotation du 18/03/2020 à 16h37

Pétrole Brent -8,88% 26,180$

LCO - XC0009677409

Cours

Graphiques

Actualités

Dérivés

Par

Et il était à combien la carburant en station en 2003 ? Put... de taxes !

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Le marché du véhicule électrique ne risque pas de décoller...

Et oui chez certains constructeurs leurs ve de démonstration resteront sagement sur leurs parkings ou rejoindront leurs musées avec leurs concepts cars :)

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Le marché du véhicule électrique ne risque pas de décoller...

Tant mieux que cette arnaque s'effondre et emporte avec elle tout les escrocs qui on investit.

Par

En réponse à Sum1988

Et il était à combien la carburant en station en 2003 ? Put... de taxes !

C'est clair le prix devrait être bien inférieur à la pompe on se fait bien voler malgré tout mais faut quand même profiter car quand sa remontera ça fera mal à nouveau.

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Le marché du véhicule électrique ne risque pas de décoller...

Cela n'empêchera pas la législation d'imposer les quotas CO2 et deuxièmement ce n'est que reculer pour mieux sauter des acteurs du pétrole endettés aux US vont disparaître , du coup moins de recherches et moins de prod , au retour de la conso le coup de bambou sera douloureux , il manquera des barils sur le marché !

Par

En réponse à Entouteobjectivité

Le marché du véhicule électrique ne risque pas de décoller...

oui, enfin, faut pas rêver, dès que la crise sera terminée, nul doute que le prix du baril augmentera à une vitesse folle pour répondre à une soudaine demande. :bah:

Par

En réponse à zefberry

Cela n'empêchera pas la législation d'imposer les quotas CO2 et deuxièmement ce n'est que reculer pour mieux sauter des acteurs du pétrole endettés aux US vont disparaître , du coup moins de recherches et moins de prod , au retour de la conso le coup de bambou sera douloureux , il manquera des barils sur le marché !

oui, scénario le plus probable.

ensuite, faudra bien financer cette crise économique par une augmentation généralisée des impôts et taxes.

c'est ce que nous expliquera à coup sûr le gouvernement dans quelques mois.

bref, pour le moment, tout le monde peut économiser facilement son argent. Mais tant mieux, car une fois la crise passée, ça va faire très mal au porte-monnaie de la population.

et j'espère que ce ne seront pas uniquement les mêmes habituels contribuables qui payeront la facture des dégats du coronavirus.:nanana:

Par

En 2003,le gazole était à 0.80 centimes.

Aujourd'hui 1.25 en moyenne.

Dans le pays champion du monde des taxes et impôts, cela est tout à fait normal.

70% du prix est constitué de taxes.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire