Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le couvre-feu et le télétravail font chuter la mortalité routière

Le couvre-feu et le télétravail font chuter la mortalité routière

En janvier, le nombre de morts sur les routes françaises a fortement baissé : - 35 %.

171 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine le mois dernier. C'est 93 de moins qu'en janvier 2020, soit un fort recul de 35 %. Une bonne nouvelle qui a deux explications.

D'abord, la Sécurité Routière rappelle que la comparaison se fait avec un mois de janvier 2020 à l'accidentalité parmi les plus élevées de ces dix dernières années, en raison d'une météo clémente qui a favorisé les déplacements. Mais même en comparant à 2019, le recul reste important, avec - 28 %.

C'est là qu'intervient l'autre explication : le contexte sanitaire, avec une réduction des déplacements. Sauf motif dérogatoire, ceux-ci sont interdits sur tout le pays depuis mi-janvier entre 18 heures et 6 heures du matin. Il y a aussi le recours au télétravail, avec des Français qui sortent donc moins leurs voitures.

Cela se voit d'ailleurs en regardant la mortalité piétonne. Alors qu'elle est traditionnellement élevée en période hivernale, en raison de la mauvaise visibilité le matin et le soir, elle a chuté : 26 piétons ont été tués, une vingtaine de moins par rapport à janvier 2020. 10 cyclistes ont perdu la vie, soit 3 de moins. Autre facteur qui semble découler du contexte : une forte baisse de la mortalité des plus de 65 ans, qui se déplacent moins pour se protéger du virus.

Le nombre d'accidents a pour sa part reculé de 24 %, à 3 472. Par rapport à 2019, ce n'est toutefois plus que 13 % de baisse.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (15)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Mais non:chut:

C'est grâce aux 80kmh:buzz:

Par

Il paraît que les dépanneurs de la route ont moins de travail.

Par

La mortalité va drastiquement augmenter sur d'autres plans je suppose :

- Suicide

- Alcoolisme

- Accidents domestiques

- Négligence des soins (hors COVID)

- Violence conjugale

Etc...

Donc les effets positifs du confinement sont à relativiser grandement.

Le seul point positif du confinement c'est qu'on a mis en lumière un phénomène simple : économie à l'agonie = moins de pollution. :biggrin:

Par

Finies les boites de nuit aussi.

Donc beaucoup moins de gugusses scratchés dans le fossé ou enroulés autour d'un arbre car à plus de 2 grammes et/ou à 140 km/h sur les départementales.

Par

Le monde parfait...

Il suffit de rien faire pour que rien ne nous arrivent...

Par

mais les assurance auto augmentent :confused:

Par

Moins de voitures sur la route = moins d'accidents? WAOOOOWWW!!! Sherlock Holmes n'a qu'à bien se tenir! bravo ça valait bien un article.

Par

Mouais, on enfonce des portes ouvertes.

Mais quid de l'efficacité du couvre-feu sur la propagation du covid ? :chut:

Par

En réponse à Gus76

Finies les boites de nuit aussi.

Donc beaucoup moins de gugusses scratchés dans le fossé ou enroulés autour d'un arbre car à plus de 2 grammes et/ou à 140 km/h sur les départementales.

Faut pas le dire:chut:

Par

Ce qui montre bien que [sécurité routière absolue]= [voitures immobiles]

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire