Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les constructeurs demandent ensemble le report des nouvelles règles CO2

Dans Economie / Politique / Industrie

Les constructeurs demandent ensemble le report des nouvelles règles CO2

Selon nos informations, les constructeurs se sont mis d'accord pour demander officiellement le report de la mise en place de la réglementation CAFE, qui doit sanctionner à partir de 2021 les mauvais élèves des rejets de CO2.

Au cœur de la tempête, les violons se sont accordés. Selon nos informations, les constructeurs automobiles se sont mis d'accord pour demander ensemble le report de la réglementation CAFE et de la prochaine norme Euro 6 full.

Le CAFE, pour Corporate Average Fuel Economy, c'est quoi ? C'est une réglementation européenne liée au WLTP qui vise à sanctionner les constructeurs qui vendent des modèles trop polluants. Les groupes vont devoir respecter une limite de rejets de CO2 pour les véhicules particuliers. La limite de base c'est 95 g/km, mais chaque groupe aura un objectif individualisé, en prenant en compte le poids des véhicules vendus. En clair, Fiat, spécialisé dans les citadines, aura un quota plus petit que celui de Land Rover, spécialisé dans les gros SUV.

Dès 2021, les dépassements seront sanctionnés par des amendes, basées sur les ventes de l'année précédente, donc 2020. Cela explique d'ailleurs l'envolée des immatriculations de véhicules électrifiés en janvier et février, certains ayant retardé les livraisons pour faciliter la baisse de leur moyenne CO2. Sur le Vieux Continent, les hybrides, hybrides rechargeables et électriques ont représenté 13 % des immatriculations en février 2020, contre 6,6 % en février 2019 !

Mais la crise du coronavirus vient tout bousculer. Avec les mesures de confinement mises en place dans plusieurs pays européens, les ventes et les livraisons sont à l'arrêt. En France, les immatriculations ont baissé de 72 % en mars ! En avril, le marché s'annonce proche de zéro. Les marques s'attendent à un recul d'au moins 20 % des ventes sur l'ensemble de l'année. Il devrait en être de même pour les ventes européennes.

À cela s'ajoutent les perturbations dans les plannings des constructeurs. Les usines sont mises à l'arrêt depuis plus de deux semaines, et pour la majorité, leur reprise n'est pas encore annoncée. Des modèles très importants pour le respect de la règle CAFE pourraient prendre du retard. On pense par exemple à Fiat, qui doit commercialiser cette année sa 500 électrique, ou encore Renault qui doit livrer ses premiers véhicules hybrides d'ici l'été.

Conséquence, des marques avaient l'envie de demander un report du CAFE. Toutefois, comme Michel Holtz l'a évoqué sur Caradisiac en début de semaine, toutes n'étaient pas d'accord. Peugeot n'était ainsi pas favorable à un assouplissement du calendrier, car il s'estimait de son côté prêt et jugeait sûrement que ce serait un cadeau fait à la concurrence.

Mais selon une de nos sources, les constructeurs se sont finalement accordés pour demander d'une même voix à l'Europe un report de l'application du CAFE. Le délai ne nous a pas été précisé, mais on imagine qu'il peut être d'un an, soit un début des sanctions repoussé en 2022. La balle est maintenant dans le camp de Bruxelles.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire