Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Mini restylée : un visage inédit

Dans Nouveautés / Restyling

La Mini passe à nouveau sur le billard. Les variantes 3 portes, 5 portes et Cabrio reçoivent une proue inédite.

Mini restylée : un visage inédit

La troisième génération de la Mini moderne va avoir une carrière à rallonge. Lancée en 2014 et déjà revue début 2018, elle fait l'objet d'un nouveau restylage. Le but : la faire tenir deux à trois ans encore, jusqu'à l'arrivée de nouveaux modèles, conçus avec le chinois Great Wall Motor.

Le lifting concerne la Hatch (la Mini classique, en 3 et 5 portes) et le Cabrio. Et pour une fois, il se voit, avec un visage inédit. Le contour hexagonal prend plus de place, englobant l'ensemble des entrées d'air et une bande couleur carrosserie. Ce principe se retrouve sur toutes les variantes, même l'électrique.

Avant restylage
Avant restylage
Après restylage
Après restylage

 

Les projecteurs additionnels sont supprimés, remplacés par de fines fentes verticales. Les optiques rondes reçoivent un fond noir. À l'arrière, le bouclier adopte un insert noir qui fait un écho au contour de la bouche avant. La sympathique signature lumineuse en forme de drapeau britannique est mieux mise en valeur. De profil, on note les ouïes latérales revues, avec de nouveaux rappels de clignotant.

Mini restylée : un visage inédit

Le restylage s'accompagne de cinq types de jantes inédits et trois nouvelles couleurs de carrosserie : Rooftop Grey, Island Blue et Zesty Yellow (initialement réservé au cabrio). Surtout, la Mini reçoit une nouvelle option de personnalisation : le toit multicolore. Il y a un dégradé, qui va du bleu au noir !

Mini restylée : un visage inédit

À l’intérieur, on découvre un volant inédit, avec une meilleure ergonomie des touches qu'il intègre. En option, il peut être chauffant. Derrière ce volant, on note que l'instrumentation numérique 5 pouces déjà vue sur l'électrique est généralisée. Les aérateurs centraux sont mieux intégrés au bandeau décoratif. On note aussi le nouveau contour lumineux de l'écran central, avec traitement gravure laser. Il y a désormais un écran 8,8 pouces de série.

Côté moteurs, pas de changement. Le 3 cylindres 1.5 litre est décliné en 75, 102 et 136 ch. Puis le quatre cylindres 2.0 des Cooper S et John Cooper Works est à 178 et 231 ch. La Mini n'existait déjà plus en diesel. L'électrique Cooper SE garde sa petite batterie de 32,6 kWh, avec une autonomie WLTP de 203 à 234 km.

La Mini peut recevoir une nouvelle version de la suspension adaptative. Côté aides à la conduite, il y a un nouvel avertisseur de franchissement de ligne avec maintien dans la voie. Le régulateur de vitesse adaptatif gagne la fonction arrêt/redémarrage sur les boîtes automatiques.

Les commandes sont déà ouvertes, avec des livraisons qui commenceront au printemps. 

Zoom : le toit multitone

Mini restylée : un visage inédit

Ce toit inédit a un dégradé de couleurs, allant du San Marino Blue au Jet Black en passant par le Pearly Aqua. Mini explique la technique de peinture : "les trois nuances sont appliquées l'une après l'autre selon un procédé de peinture humide sur humide". Le procédé est intégré dans le processus de production mécanisé de l'usine d'Oxford. Mais "de légères différences dans le motif de la couleur se produisent suivant les conditions environnementales, de sorte que chaque Mini avec toit « Multitone » est déjà unique au départ de l'usine". 

 

Portfolio (28 photos)

SPONSORISE

Actualité Mini

Toute l'actualité

Commentaires (30)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Décidément....contrairement à Fiat avec sa 500, z'arrivent toujours pas à pondre une auto au design vraiment harmonieux, simple et séduisant comme savait l'être son lointain ancêtre Issigonien.

Extra le deal de supprimer les deux feux additionnel par deux fentes au passage...

Par

J’achète mais à 30 k€ minimum en version base. Sinon j aurais l’impression de me faire avoir et de ne pas en avoir pour mon argent.

Par

franchement lavant est dégueu, avec cette espece de bouche encore plus prononcée ca me fais penser à un poisson ou a une pouf aux yeux globuleux et le contour des levres au stabilo..

Par

On s’eloigne du batracien et on se rapproche dangereusement du mérou...

Prenez quand même le nom de son chirurgien, juste au cas où, ce serait bon de ne pas faire la même bêtise!

Par

En réponse à yoann2097

franchement lavant est dégueu, avec cette espece de bouche encore plus prononcée ca me fais penser à un poisson ou a une pouf aux yeux globuleux et le contour des levres au stabilo..

avant elle avait un air ’pas très fin’ maintenant on dirait qu'elle dégueule sa misère

Par

J'ai l'impression que cette génération "s'enmochie" de restylage en restylage... Vraiment dommage.

Par

Damned, à chaque restylage son cas s'aggrave ! Elle a de plus en plus une tronche de batracien cette pauvre Mini.

Par

J'ai l'impression que le même designer de BMW sur la Serie 4 est intervenu, et les dégâts sont la ...

Par

L'avant est absolument degueulasse. Ils ont perdu leurs designers chez BM?

Par

ça reste suggestif, mais "pas beau" quand même !

Elle est loin de l'image de la première et vraie Mini qui était mimi elle!

J'attends avec impatience la R5 ! je pense que là le design sera de la partie !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire