Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Mobilité électrique : 31% des Français prêts à sauter le pas

Selon un sondage, 31% des Français envisagent un modèle électrique pour leur prochain achat. Les autres mettent en avant trois grands écueils qui les empêchent de passer à l'acte.

Mobilité électrique : 31% des Français prêts à sauter le pas

Sur le papier, la mobilité électrique a un boulevard devant elle. Selon le baromètre EVBox de la mobilité* publié ce mercredi matin, 72% des Français (et 62% des européens) se disent convaincus des risques que fait peser le changement climatique. En outre, plus de 50% d’entre nous assure prendre en compte l’impact environnemental au moment de changer de voiture, chiffre qui sans surprise monte à 85% chez les conducteurs de voitures électriques, qui à 70% estiment que les modèles électrifiés (hybrides rechargeables compris, donc) contribuent à la lutte contre le changement climatique.

Et c'est ainsi que 31% des Français se déclarent prêts à passer à la mobilité électrique pour leur prochain achat, contre 26% des Allemands.

Mais si les mentalités s’ouvrent de plus en plus largement aux modèles dits « propres », persistent encore trois principaux écueils expliquant pourquoi seulement un tiers d’entre nous envisage réellement de passer à l’électrique.

Le premier réside dans la difficulté de trouver un point de recharge quand on en a besoin, argument mis en avant par 52% des sondés réticents aux véhicules électriques. Ils sont presque autant (49%) à trouver que ceux-ci s’affichent à des tarifs trop élevés, et 47% à trouver le prix de la recharge excessif par rapport à un modèle thermique.

Autant de questionnements importants, pleinement justifiés, mais auxquels on peut déjà apporter de premiers éléments de réponse à travers un second baromètre, celui de l’Avere France. Celui-ci nous apprend que l’on compte actuellement 38 099 points de charge dans l’Hexagone, soit un pour 7 véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation.

Un chiffre en augmentation constante, même si l’on peut douter que l’objectif officiel de 100 000 bornes déployées à l’horizon 2022 soit bien atteint. Il le faudrait pourtant, car les voitures électriques ont représenté 6% des immatriculations sur les neuf premiers mois de l’année, contre 1,9% sur la même période en 2019 (source : CCFA). A cela s’ajoutent 3,5 % d’hybrides rechargeables, chiffre qui ne s’élevait qu’à 0,7% un an plus tôt.

Une véritable dynamique est donc en train de s’installer, surtout au regard de l’évolution de la demande pour l’essence (qui baisse de 58 à 49%) et le diesel (de 34 à 31%). La France est d’ailleurs le marché leader de l’électrique en Europe, avec 45 018 modèles immatriculés de janvier à juin, devant l’Allemagne (44 440) et le Royaume-Uni (30 957).

Et tout laisse à penser que la tendance est durable : selon les chiffres EVBox, 85% des conducteurs de modèles électriques assurent qu’ils resteront fidèles à ce type de motorisation pour leur prochain achat.

 

*Etude Ipsos pour EVBox, société qui propose des solutions de recharge pour véhicules électriques. L'enquête a été réalisée dans six pays européens (Belgique, France, Allemagne, Pays-Bas, Norvège et Royaume-Uni) auprès de 3 600 citoyens dont 600 conducteurs de VE.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire