Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

France: 100 000 bornes électriques en 2022

La filière automobile et les pouvoirs publics ont officialisé mardi un nouveau contrat stratégique pour la période 2018-2022. Objectif: soutenir l'innovation et favoriser la transition énergétique.

La mobilité électrique est une priorité du nouveau plan. Les autorités visent un ratio d'une borne pour 10 véhicules à l'horizon 2022.
La mobilité électrique est une priorité du nouveau plan. Les autorités visent un ratio d'une borne pour 10 véhicules à l'horizon 2022.

Les ministres (Le Maire, Hulot, Borne), les Carlos (Ghosn et Tavares), le Président de la Plate-forme automobile (PFA) Luc Chatel, les dirigeants de Michelin, Valeo, Faurecia ou Plastic Omnium, ainsi que des élus : mardi après-midi, c’est toute la filière automobile qui se réunissait à Bercy pour présenter ses grandes orientations pour la période 2018-2022, avec des engagements pris tant du côté des pouvoirs publics que de celui des industriels. « La filière automobile va connaître au cours des prochaines années des bouleversements qu’elle n’avait jamais connus », avertit Luc Chatel. « L’enjeu est clairement la survie de l’automobile sur le territoire français. »

France: 100 000 bornes électriques en 2022Voitures électrique et innovations technologiques pour soutenir la filière automobile en France.

Sans surprise, l’accent est avant tout mis sur les modèles 100% électriques, avec l’objectif d’en quintupler les ventes à l’horizon 2022, pour passer de 30 000 (soit environ 1% du marché des voitures neuves l’an dernier) à 150 000 unités par an. L’ambition des pouvoirs publics est que le parc total de modèles électriques atteigne 1 million de véhicules en 2022 (600 000 électriques purs et 400 000 hybrides rechargeables).

Le jeu des 100 000 bornes

Pour y parvenir, le nombre de bornes de charge va passer de 22 000 actuellement à 100 000, soit un ratio d’une borne pour 10 véhicules. Dans cet esprit, le « droit à la charge » sera renforcé de façon à faciliter l’installation de bornes dans les parkings privés collectifs, avec notamment des frais de raccordements au réseau électrique abaissés.

L’Etat, de son côté, maintiendra les aides à l’achat pour les véhicules «zéro émission » (prime à la conversion, bonus/malus) durant toute la durée du plan.

Forts de ces garanties, les industriels continueront quant à eux d’investir massivement en recherche  et développement, secteur qui représente actuellement un investissement annuel de 6 milliards d’euros. Outre les modèles électriques, les efforts concerneront la voiture autonome, avec un appel à projets piloté par l’Ademe lancé au mois de juin et qui devrait intégrer tous les grands acteurs de la mobilité, des constructeurs à la RATP en passant par les entreprises déjà positionnées sur le créneau (Navya, Easymile…).

BPIFrance (Banque Publique d’investissement) va par ailleurs soutenir 150 à 180 PME innovantes  à travers un accélérateur leur permettant de prendre une dimension internationale. Dans le même temps, un Fonds avenir automobile de 135 millions d’euros abondé par Renault, PSA et l’Etat pourra prendre des participations dans ces projets.

Outre le soutien à l’automobile française, l’enjeu est le maintien d’une souveraineté technologique en Europe, avec en ligne de mire la création d’un Airbus de la batterie capable de créer une chaîne de valeur complète sur le Vieux continent, laquelle inclurait le recyclage.

Ces mesures volontaristes favoriseront l’emploi, sachant que l’automobile représente aujourd’hui 4000 entreprises et 400 000 salariés côté industrie, et 139 000 établissements pour 400 000 salariés du côté des services. L’industrie devrait ainsi créer 25 000 postes dès cette année, et les services (vente, après-vente…) 40 000. « Il faut que la France garde une longueur d’avance », résume le Ministre de l’industrie Bruno Le Maire.

2018-05-22 Dossier de presse CSF auto.pdf

Portfolio (1 photos)

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (57)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

On est bien là sur du lourd, c' est doublement sympa de savoir que notre Gravillon du site va mettre au pot pour financer ..!!

Par

....mais visez moi cette jolie brochette d'encravatés derrière cette pomme à l'eau de Lemaire....

Par

.....et quel discours crédible que ce pauvre garçon leur sert...

" L’industrie devrait ainsi créer 25 000 postes dès cette année "

En Turquie ? au Maroc ? en Algérie ? ....en Espagne ou en Slovaquie si l'on a du bol, au moins est-ce en Europe.

" et les services (vente, après-vente…) 40 000. "

Oh ben oui, on sait bien qu'une bagnole électrique nécessite un entretien bien plus important qu'une thermique....

sans causer des ventes sur Amazon & co au coin de la rue....boites qui paient leurs impôts où déjà ?

Bref !

Sinon, pas une petite reprise des déclarations de cet insipide individu, soutenant à 100% comme le bon mouton dont il a l'aspect la proposition d'abaissement à 80km/h...une mesure qui va vachement tendre à faire avancer le pays... :bien:

Par

Ont-ils enfin normalisée la prise?

Ça sent encore la borne, où il faudra se trimbaler avec un adaptateur car elle ne sera pas compatible avec 80% des VE sur le marché.

Pour faire des belles annonces, y a du monde mais pour réfléchir aux vraies problématiques; d'un coup, plus personne.

Par

Remarquez aussi au second rang comme les deux Carlos s'évitent du regard.... le futal du gars à la gauche de celui qui se teint les cheveux aussi.... il doit avoir les gonades qui descendent très bas.

Par

En réponse à Nelson_Muntz

Ont-ils enfin normalisée la prise?

Ça sent encore la borne, où il faudra se trimbaler avec un adaptateur car elle ne sera pas compatible avec 80% des VE sur le marché.

Pour faire des belles annonces, y a du monde mais pour réfléchir aux vraies problématiques; d'un coup, plus personne.

Prise normalisée ?

Mais bien sûr que non !

Un seul adaptateur à trimbaler ?

Vise plutôt trois....

Par

Les cv fiscaux des électriques sont de zéro

Donc moi qui change ma voiture tous les eux ans / 100 000km Grace aux indemnités kilométriques et bien je ne pourrait tout simplement jamais me mettre à l'électrique car zéro IK

Par

En réponse à roc et gravillon

.....et quel discours crédible que ce pauvre garçon leur sert...

" L’industrie devrait ainsi créer 25 000 postes dès cette année "

En Turquie ? au Maroc ? en Algérie ? ....en Espagne ou en Slovaquie si l'on a du bol, au moins est-ce en Europe.

" et les services (vente, après-vente…) 40 000. "

Oh ben oui, on sait bien qu'une bagnole électrique nécessite un entretien bien plus important qu'une thermique....

sans causer des ventes sur Amazon & co au coin de la rue....boites qui paient leurs impôts où déjà ?

Bref !

Sinon, pas une petite reprise des déclarations de cet insipide individu, soutenant à 100% comme le bon mouton dont il a l'aspect la proposition d'abaissement à 80km/h...une mesure qui va vachement tendre à faire avancer le pays... :bien:

Bien sur, le gouvernement francais mobilise 3 de ses ministres pour annoncer qu'il va creer de l'emploi en Algerie ou en Slovenie :buzz:

Par

....parce que tu comptais rouler 50 000 km par an en électrique ? :eek:

prévois des voitures-relais idéalement disposées sur ton trajet....

Par

Encore que, son employeur va faire la gueule de devoir financer la concurrence, mais c' est la vie ..!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire