Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Nio, nouvelle marque chinoise à s'implanter en Europe, avec des stations d'échange de batteries

Dans Economie / Politique / Marché

Le constructeur chinois Nio confirme son implantation en Europe. Elle commencera par commercialiser le SUV ES8 en Norvège, avant d'étendre le lancement à d'autres marchés.

Nio, nouvelle marque chinoise à s'implanter en Europe, avec des stations d'échange de batteries

Les arrivées chinoises s'enchaînent en Europe. Après Aiways ou encore Lynk&Co, voilà que la marque Nio confirme son implantation sur le sol européen. Tout comme ses rivaux asiatiques, au départ, cela se fera discrètement. En l'occurrence avec un seul modèle, le SUV ES8, et seulement en Norvège.

Un point de vente unique (dans un premier temps) à Oslo et de la vente en ligne constitueront le fer de lance de Nio. Le constructeur chinois prévoit ensuite de s'étendre à d'autres pays européens. Evidemment, le choix de la Norvège n'est pas anodin : c'est le premier marché en Europe en termes de parts de marché pour la voiture électrique.

Nio, nouvelle marque chinoise à s'implanter en Europe, avec des stations d'échange de batteries

L'ES8 n'est clairement pas un produit adapté à toutes les bourses. Cet imposant SUV de sept places et de 650 ch, à quatre roues motrices, dispose de 500 km d'autonomie et de toute la technologie embarquée que l'on peut imaginer à l'heure actuelle. Il sera suivi d'une berline haut de gamme, l'ES7, qui pourra, elle, tutoyer les 1000 km d'autonomie en cycle d'homologation, avec plus de 650 ch distribués aux quatre roues.

Nio ne s'arrête pas là en matière d'offre premium puisqu'une poignée de stations d'échange de batteries vont voir le jour en Norvège. Concrètement, en 3 minutes, les clients pourront "faire le plein" avec un système automatisé de changement de batterie. En parallèle, Nio prévoit de créer son propre réseau de bornes de recharge ultra rapides. Cela ne vous rappelle rien ?

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (42)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

On attend de connaître les tarifs...

Pour le reste, si 50 constructeurs chinois débarquent avec la même offre de SUV, ils vont finalement s'entretuer les uns les autres... et avec des tarifs finalement hors de portée de nombre d'européens.

Bref, la menace chinoise ne sera une réalité que lorsqu'ils auront de quoi concurrencer une... Spring.

Par

Attention, avalanche de "Tesla est foutu" dans 3... 2... 1...

:coolfuck:

Par

Qu‘ils essaient de les vendre en Allemagne avec un nom pareil. NIO veut dire „nicht in Ordnung“, not okay en quelque sorte

Par

En réponse à AnteusFogg

Attention, avalanche de "Tesla est foutu" dans 3... 2... 1...

:coolfuck:

Pas Tesla, par contre je serais inquiet pour Stellantis, Renault, VW etc.

Car visiblement, Nio produit des VE avec des prestations bien supérieures aux VE européens.

Par

Je rejoins totalement la première remarque.

Uniquement MG applique des tarifs vraiment avantageux par rapport à la concurrence. Seres ou Aiways proposent des tarifs très proches de ce que peut proposer VAG sur l'ID4 ou l'Enyaq, quoique le prix des options augmente vite avec les allemands/tchèques. Mais je doute que beaucoup d'européens franchissent le pas, quitte à payer un poil plus pour être rassuré.

Et venir avec des modèles qui saturent déjà le marché du Vieux continent laisse perplexe sur les chances de réussite, sachant que la concurrence à déjà fait ses preuves et que la clientèle reviendra.

Puis, le "premium chinois" risque de ne convaincre que peu de monde. Nio ou Zeekr n'assureront pas dans l'immédiat un SAV stable et accessible, ni une qualité équivalente à ce qui peut se faire, tout reste à prouver et encore une fois, c'est ce qui reste rédhibitoire pour nombre d'acheteurs. En Chine, les gens sont habitués à ce que des morceaux de la voiture leur reste en main, mais ils ont la chance d'avoir une flopée de réparateurs rapides.

Et je ne parle même pas de la décote...

Bref, on verra bien ce qu'il en est, mais il faudra attendre des résultats concrets d'ici une petite dizaine d'années, si ces constructeurs sont toujours "en vie" d'ailleurs... Car le prix des batteries baisse inexorablement et les fabricants européens seront en mesure de proposer des autos moins chère qu'un thermique actuel.

Par

Dans moins de 10 ans le nombre de constructeurs automobiles chinois aura fondu et ceux qui resteront seront très affûtés à tous les niveaux de gamme .

Par

Bon je me lance alors.

Et m********* encore un SUV.. chinois qui plus est. C'est un désastre l'industrie automobile.

Par

En réponse à Bestinclass

Qu‘ils essaient de les vendre en Allemagne avec un nom pareil. NIO veut dire „nicht in Ordnung“, not okay en quelque sorte

Toutes les marques ont leurs acronymes en anglais, allemand, ...

Ça n'empêche pas de les vendre !

Fiat : Fehler In Allen Teilen, erreur dans toutes les pièces.

VW : Viel Werkstatt, beaucoup d'atelier...

etc.

Par

Avec Nio c’est ta voiture mais a tout moment quand tu pars en station tu récupères une batterie rincée.

Un peu comme avec le velib, tu paies le meme prix mais t’es pas à l’abri de devoir utiliser le velo avec la roue voilée, le guidon tordu et la selle trouée.

C’est un concept.

Par

Des anarque ambulants sans vraiment de garant

Sans pièces détachées

Sans réseau d'entretien

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire