Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Nissan affiche d'importantes pertes

Dans Economie / Politique / Budget

Nissan affiche d'importantes pertes

Nissan a enregistré 1,13 milliard d'euros de pertes sur l'année fiscale 20202/2021. Elles ont plus que triplé par rapport à l'année précédente.

Depuis l'affaire Carlos Ghosn, la situation de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi est compliquée. Le losange prévoit un gros plan de relance, Mitsubishi se cherche en Europe et Nissan enregistre des résultats décevants. Le constructeur nippon annonce aujourd'hui son année fiscale 2020/2021, et elle est nettement dans le rouge. Nissan a enregistré 1,13 milliard d'euros de pertes, soit plus du triple de l'exercice précédent.

C'est près de trois plus qu'en 2019/2020, mais le contexte de pandémie était évidemment particulier pour Nissan qui était déjà dans une situation complexe, notamment en Europe, où les renouvellements des modèles essentiels sont en cours.

De plus, Nissan semble avoir particulièrement souffert ces derniers mois de la pénurie de semi-conducteurs. Une lueur d'espoir à court terme toutefois pour la marque nippone : un début d'année moins catastrophique que prévu, notamment avec un petit rebond sur le marché chinois.

SPONSORISE

Actualité Nissan

Toute l'actualité

Commentaires (48)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Qui veux du nissen avec moteur du cric et finition fisherprice

Par

À force de mettre du temps à renouveler leur gamme ils ont pris cher heureusement pour eux que les modèles fraîchement renouvelés sont sur la bonne voie.

Le Nissan Ariya fait partie des rares SUV que j'arrive à apprécier.

Par

Je vois que beaucoup de personnes ont rencontré des problèmes de bug sur le site et même sur l'application.

Par

En réponse à Nadir94 Q5

À force de mettre du temps à renouveler leur gamme ils ont pris cher heureusement pour eux que les modèles fraîchement renouvelés sont sur la bonne voie.

Le Nissan Ariya fait partie des rares SUV que j'arrive à apprécier.

Nissan est passé du précurseur du VE avec la Leaf en 2010 à outsider en 2021. C'est vraiment un cas d'école.

Espérons qu'ils remontent la pente avec le Ariya...

Par

En réponse à pxidr

Nissan est passé du précurseur du VE avec la Leaf en 2010 à outsider en 2021. C'est vraiment un cas d'école.

Espérons qu'ils remontent la pente avec le Ariya...

Un cas d'école de la guerre entre dirigeant dont les employés pâtissent.

C'est juste dégueulasses.

Les dirigeants de Nissan par fierté...putain par fierté quoi...en voulait à Ghosn de vouloir une fusion.

Alors ils ont reculé des 4 fers sur bien des sujets. Freiner au max la coopération technique.

la LEAF en est l'exemple le plus flagrant.

Alors que la technologie de Renault pour la Zoé était bien plus efficiente ils ont insisté pour que la LEAF se dispense de la reprendre.

Resultat, une LEAF précurseur qui aujourd'hui en mode 2.0 est à la bourre sur tous les plans. Il n'y a qu'à voir, la LEAF 64kw est homologuée pour 385km quand la Zoé 50kw l'estvpour 395.

et ne parlons pas d'un Kia e-Niro 64kw qui dépasse aisément les 450km en homologation.

Évidemment il n'y a pas que le VE.

Il y a eu de considérables errements avec la marque Infiniti.

Et un nombre de modèles bien trop important entre l'Asie, les USA et l'Europe.

Bref, c'est une suite d'erreurs, elles ont coûté chères au sens propres comme au figuré.

Maintenant ils doivent redresser la barre.

Sauf qu'entre temps qui paiera la note?

Les employés.

Par

Ils ont voulu la peau de Ghosn, ils l’ont fait tomber mais ils ont aussi scié la branche sur laquelle ils étaient assis.

Pour rien au monde j’irai au Japon, un pays de fous.

Par

Nissan s'est battu pour éviter une fusion avec Renault d'où l'éviction de Ghosn.

Vu ce qui s'est passé, il vaut mieux éviter d'acheter Nissan ou Renault. Les deux pour faire de la marge vont encore réduire la qualité.

Par

En réponse à CruchotCars

Ils ont voulu la peau de Ghosn, ils l’ont fait tomber mais ils ont aussi scié la branche sur laquelle ils étaient assis.

Pour rien au monde j’irai au Japon, un pays de fous.

Mon fils a passé plus de 5 ans là bas dans sa décennie des 20 ans. Il n'a pas le même avis et hors des zones densément peuplées, c'est un des plus beau pays que je connaisse. Il faut quand même reconnaître que de Ozaka jusqu'au nord de Tokyo, c'est quand même pas accueillant pour un rat des champs comme moi.

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Un cas d'école de la guerre entre dirigeant dont les employés pâtissent.

C'est juste dégueulasses.

Les dirigeants de Nissan par fierté...putain par fierté quoi...en voulait à Ghosn de vouloir une fusion.

Alors ils ont reculé des 4 fers sur bien des sujets. Freiner au max la coopération technique.

la LEAF en est l'exemple le plus flagrant.

Alors que la technologie de Renault pour la Zoé était bien plus efficiente ils ont insisté pour que la LEAF se dispense de la reprendre.

Resultat, une LEAF précurseur qui aujourd'hui en mode 2.0 est à la bourre sur tous les plans. Il n'y a qu'à voir, la LEAF 64kw est homologuée pour 385km quand la Zoé 50kw l'estvpour 395.

et ne parlons pas d'un Kia e-Niro 64kw qui dépasse aisément les 450km en homologation.

Évidemment il n'y a pas que le VE.

Il y a eu de considérables errements avec la marque Infiniti.

Et un nombre de modèles bien trop important entre l'Asie, les USA et l'Europe.

Bref, c'est une suite d'erreurs, elles ont coûté chères au sens propres comme au figuré.

Maintenant ils doivent redresser la barre.

Sauf qu'entre temps qui paiera la note?

Les employés.

Le japonais a énormément de fierté, et pour eux, laisser l'avenir de la boite a un gaijin, c'était niet ! En particulier pour le traitre Hiroto Saikawa.

Alors il est évident que l'histoire de fusion éventuelle avec Renault était limite une insulte pour eux. Donc ils ont voulu tuer Ghosn.

Et évidemment, faire route séparée pour développer des VE alors que la mutualisation des couts est nécessaire... c'est idiot comme stratégie. Et ça continue entre Nissan et Renault encore aujourd'hui...

Par

Une p*tain d'alliance n'est pas un groupe (contrairement à ce que j'ai souvent lu ici) et chacun tire la couverture de son coté pour essayer de tirer profit de l'autre...

De toute façon accouplé 2 bras cassés ne donnera jamais naissance à un virtuose du piano :bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire