Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Occasions récentes contre mandataires : le match en 7 modèles

Dans Guide fiabilité / Actu occasion

Votre budget pour remplacer votre voiture n'est, pensez-vous, pas suffisant pour acheter neuf. Ce sera donc une occasion récente. Mais attendez... Jeter un œil du côté des mandataires va vous permettre de réaliser que peut-être, c'est possible finalement d'être le premier à poser son séant derrière le volant.

Occasions récentes contre mandataires : le match en 7 modèles

Le monde automobile se divise en deux catégories. Ceux qui achètent neuf, et ceux qui achètent d'occasion. Et les seconds sont bien plus nombreux que les premiers.

En 2020, sur le marché de la seconde main, nous avons assisté à deux phénomènes. Le premier, c'est la ruée des acheteurs vers les modèles très âgés (plus de 15 ans), et peu chers. Effet de la crise sans aucun doute. Mais autre effet de la crise, le marché du neuf s'est effondré, et au contraire celui des occasions récentes (moins d'un an), a bien résisté. Preuve que (certains) des acheteurs de voitures neuves se sont reportés sur de l'occasion récente, par manque de budget, ou par prudence, pour ne pas investir trop dans leur auto en cette période d'incertitude économique.

 

Mais figurez-vous que les plus malins, et ceux qui n'hésitent pas à sortir des sentiers battus, ont tout de même pu acheter neuf.

Comment ? En passant par les mandataires. Ces derniers proposent en effet des voitures neuves, mais à des prix largement remisés, qui concurrent parfois ceux des occasions récentes.

 

Les mandataires, au départ, sont des sociétés qui achètent pour votre compte un véhicule en particulier (vous leur donnez "mandat", d'où leur nom), en essayant de la trouver le moins cher possible, et le plus souvent à l'étranger.

Mais depuis les débuts, le métier de mandataire a beaucoup évolué, et s'ils font encore de l'import de véhicules en provenance de l'étranger, c'est désormais très rarement sur mandat, et surtout, leurs voitures proviennent désormais à plus de 90 % de concessions françaises, auxquelles ils rachètent leurs invendus par lots.

C'est gagnant/gagnant. Ainsi les concessions peuvent écouler les voitures qu'ils ont eu du mal à vendre, et ainsi toucher leurs objectifs mensuels/trimestriels/annuels. Et les mandataires négocient des tarifs canons, qu'ils répercutent ensuite à leurs propres clients, tout en se faisant une marge.

Parfois, les voitures sont même livrées directement dans une concession de la marque. Le comble...

Alors attention, tous les mandataires ne se valent pas. Il y a ceux qui ont pignon sur rue depuis des années, et avec lesquels il n'y a pas de problème à craindre. On pense aux plus gros, comme Aramis Auto, Elite Auto, Auto IES, Auto JM, Autodiscount, etc. 

Les plus petites enseignes peuvent aussi être sérieuses, mais il faut veiller à leur strict respect du paiement de la TVA, pour éviter les fraudes dites "triangulaires", ou les arnaques à l'acompte. Avant tout contact, renseignez-vous sur le web pour recueillir les avis des internautes.

 

Ceci étant dit, voyons si effectivement, les mandataires peuvent proposer du neuf au prix de l'occasion récente. Nous n'avons pas consulté les offres de TOUS les mandataires, cela aurait été trop compliqué, nous vous conseillons donc de compléter notre dossier en allant ceux proches de vous en plus des plus importants dont le réseau national est étoffé.

Nous nous sommes penchés sur le cas des 5 modèles les plus vendus en France en 2020, plus 2 modèles premium. Nous avons effectué des recherches sur les sites d'annonces les plus connus (La Centrale, leboncoin) pour déterminer le prix de vente le plus intéressant, mais aussi le prix moyen, pour un modèle de moins d'un an. Et nous avons comparé avec les offres des mandataires qui ont pignon sur rue.

 

La Peugeot 208

Occasions récentes contre mandataires : le match en 7 modèles

C'est la meilleure vente 2020 sur le marché français, avec 92 796 unités écoulées. Un gros succès donc, qui rend les promotions rares. En ce moment, Peugeot offre jusqu'à 3 000 € de prime reprise si vous faites reprendre un véhicule éligible à la prime à la conversion. Cela fait jusqu'à - 18,8 % sur l'entrée de gamme, mais pas plus de 13 % en moyenne, et il faut avoir un véhicule à faire reprendre.

 

Sur le marché de l'occasion récente, nous avons pu dénicher des modèles 1.2 Puretech 75 Active à - 18 %, et même de rares Puretech 100 Active à - 23 %, mais avec des kilométrages assez élevés (plus de 20 000 km). Cela dit, la décote moyenne se situe plus autour de - 10 à - 12 %, parfois beaucoup moins pour des "occasions 0 km". Preuve d'un certain succès, voire d'un succès certain...

 

De leur côté, les mandataires soufflent le chaud et le froid. Sur des véhicules en commande, pas beaucoup plus de 6,5 % à espérer. Mais sur des véhicules en stock ou en arrivage, cela peut aller jusqu'à - 20,5 % pour des véhicules de provenance française (mais qui seront déjà immatriculés, soit l'équivalent des "occasions 0 km" proposées par les concessionnaires), et même - 27,5 % pour une e-208. Pour certains mandataires, la provenance sera étrangère cependant. Pour certains, difficile de savoir.

Mais dans tous les cas, on fera potentiellement de meilleures affaires avec les offres des mandataires les plus agressifs.

 

La Renault Clio 5

Occasions récentes contre mandataires : le match en 7 modèles

Deuxième meilleure vente derrière la 208, la Clio (84 031 exemplaires) est réputée pour pouvoir bénéficier de grosses remises à l'achat neuf. En ce moment, ce n'est pas le Pérou, mais le losange offre d'ajouter 2 000 € à la valeur de reprise de votre ancienne auto, soit jusqu'à - 13,4 % pour une entrée de gamme. Beaucoup moins pour un modèle moyenne gamme (moins de 10 %). On peut toujours essayer de négocier plus.

Sur le marché de la seconde main récente, par contre, on peut faire de bien bien meilleures affaires. Sur une entrée de gamme 1.0 SCe 65 dont personne ne veut, on peut aller jusqu'à - 27 %, et on a même déniché une 1.0 TCe 100 Zen à - 31 %, mais elle a presque 20 000 km. Cela reste une décote énorme. Ce sont des "meilleures affaires" cependant, et les décotes moyennes tournent en réalité autour de 20 %.

Les mandataires font un peu moins bien que les meilleures affaires en seconde main. Mais pour des voitures qui n'ont pas roulé, même si encore une fois parfois déjà immatriculées. Leurs meilleures offres vont jusqu'à - 28 % sur des modèles TCe 100 en finition RS Line. La provenance sera européenne. Les provenances françaises sont au mieux à - 21 %/- 22 %. Et - 18 % pour une version hybride E-Tech immatriculée en novembre de l'année dernière.

Au final, les mandataires sont parfois plus intéressants. Mais le marché de l'occasion se défend tout de même, si on trouve une occasion 0 km pour un rabais équivalent aux mandataires, et ça peut se trouver.

 

Le Peugeot 2008

Occasions récentes contre mandataires : le match en 7 modèles

Brillante 3e place sur le marché tricolore pour le SUV urbain du Lion. Il devance largement son rival le Renault Captur, avec 66 698 exemplaires écoulés, contre 54 597. Il bénéficie en ce moment de la même promo que la 208, soit 3 000 € d'aide à la reprise si un ancien véhicule est à reprendre et bénéficie de la prime à la conversion.

Sur le marché de l'occasion récente, ses tarifs sont incroyablement élevés. Il décote très lentement et il n'est pas rare de voir des modèles en occasion 0 km affichés à seulement 5 ou 6 % sous le prix du neuf. Mais les meilleures affaires se font tout de même à - 17 %, voire - 18 % pour ceux qui ont déjà plus de 10 000 km. En tout cas, les bonnes affaires sont rares, et les décotes moyennes tournent autour de 12 %. Incroyable.

 

Du coup, les mandataires ne peuvent pas non plus afficher des tarifs fous, car ils sont tributaires et proportionnels aux rabais des concessionnaires. si ces derniers vendent bien, les mandataires ne pourront négocier des prix intéressants. En l'occurrence, les tarifs sont abaissés de 5 à 12 % pour un modèle de provenance française. Mais jusqu'à - 18 % pour un modèle de provenance UE, en finition haute GT Line et gros moteur 1.2 Puretech 155 ch. Attention à certains mandataires qui annoncent des rabais plus élevés. Mais n'intègrent pas le prix des options obligatoirement présentes. Ainsi, un 2008 Puretech 130 Active annoncé à - 20,5 % est en réalité à - 18 % si on calcule le pourcentage de rabais options incluses, plutôt que sur le prix de base. C'est trompeur, soyez attentifs (une spécialité autodiscount...).

Au final, il y a vraiment match sur les prix entre occasion et mandataires, mais les secondes mains les moins chères auront roulé.

 

La Citroën C3

Occasions récentes contre mandataires : le match en 7 modèles

Étonnante que cette petite Citroën, qui se hisse en 2020 sur la quatrième marche du classement des ventes chez nous, avec 58 547 exemplaires écoulés. Elle bénéficie en ce moment chez le constructeur d'une promo nationale très légère, soit 1 000 € de remise et 1 000 € d'aide à la reprise en plus si vous vous séparez d'une auto. Sans cela c'est 6,5 % de remise maximum. Léger, mais elle vient d'être restylée.

Sur le marché de la seconde main récente, c'est beaucoup mieux ! On peut en effet trouver des C3 1.2 Puretech 82 Feel ou Shine à - 25 % sous le neuf, pour moins de 10 000 km, et jusqu'à - 18 % pour des occasions 0 km. En diesel, la tendance est la même, avec - 24 % pour les meilleures offres. Mais la moyenne, dans les deux cas, essence comme diesel, tourne autour de - 14 %. Disons qu'elle résiste bien, cette citadine discrète et flanquée des chevrons, et les cotes gardent une certaine tenue.

Du côté des mandataires, fait-on mieux ? Il semblerait que oui, avec entre - 18 % et - 21 % pour un modèle de provenance UE, 0 km mais déjà immatriculé. Pour une voiture "vraiment neuve", sur commande, on est à - 15 % max, selon le mandataire.

Verdict : les mandataires font mieux que la moyenne. Mais moins bien que les meilleures affaires en seconde main. Il faut alors accepter que le compteur affiche entre 6 et 7 000 km. Mais avantage du mandataire, décisif peut-être, il vous vendra une C3 restylée, et pas une "phase 1".

 

Le Renault Captur

Occasions récentes contre mandataires : le match en 7 modèles

Le roi Captur n'est plus, devancé par le 2008, nous l'avons vu. Est-ce que cela joue sur la possibilité de négocier son tarif neuf ? Pas vraiment puisque Renault fait une offre équivalente à celle sur la Clio, soit 2 000 € d'offre de reprise. Au mieux - 9,2 % donc. Mais on doit pouvoir négocier plus, sur un modèle en stock.

En occasion, les meilleures offres, sur un 1.0 TCe 100 Life ou Zen, ou 1.3 TCe 130 Intens sont à - 33 % pour un modèle qui a roulé plus de 10 000 km, et - 22 % pour une "occasion 0 km". Plutôt pas mal. En diesel, c'est - 23 % pour un 1.5 Blue dCi 95 Zen, qui aura entre 10 000 et 15 000 km. Pour une occasion 0 km, on trouve à - 21 %.

Mais encore une fois, les rabais moyens sont moins mirobolants. Et en essence comme en diesel, on tourne autour de - 17,5 %, ce qui est en fait plutôt pas mal.

Mais où se situent les mandataires ? Après étude, on peut dire que pour un modèle immatriculé, en provenance de l'UE, on peut avoir entre 20 et 26,5 % de rabais. Mais pour un modèle neuf provenance France, ce sera plutôt - 10 %... Sur du stock immatriculé, - 22 % est possible, selon le mandataire.

Ici, l'occasion récente, pour peu que l'on arrive à dénicher les meilleures offres autour de - 30 %, s'impose par rapport au mandataire. Mais comme toujours, comparez à modèle précis équivalent, le verdict peut parfois s'inverser.

 

Nos deux exemples premium

La Mercedes Classe A

Occasions récentes contre mandataires : le match en 7 modèles

C'est le modèle premium qui se vend le plus chez nous. Avec 14 893 exemplaires sortis de concession, elle est à la 26e place du marché. La politique de remise chez Mercedes est presque inexistante. Mais certains concessionnaires écoulent des occasions 0 km jusqu'à - 12 %.

Sur le marché de l'occasion, cette berline compacte haut de gamme se trouve jusqu'à -20 %, en version 180 essence 7G-DCT finition Progressive Line, et même - 21 % en finition AMG Line avec le même moteur. C'est un peu moins (- 17 %) avec les versions essence 200 et diesel 200d. Mais ce sont là les meilleures offres, celles qui partent très rapidement, et pour des véhicules qui affichent jusqu'à 12 000 km. Pour définir une moyenne, il faut tenir compte de tous les prix de vente affichés. Et certains sont proches du prix neuf, certes pour des modèles très optionnés. Concrètement, la moyenne de décote est conforme à ce que l'on connaît dans le premium, c'est-à-dire autour de - 13 %. Et de nombreux modèles sont des occasions 0 km. Il faut les privilégier bien sûr.

Les mandataires ne proposent pas tous la Classe A. Ceux qui le font font le grand écart entre des modèles de provenance UE, immatriculés, qui peuvent être affichés jusqu'à - 20 %, et d'autres de provenance française, neufs, mais à - 10 ou moins 11 % maximum.

Pour la Classe A, le verdict est mitigé. Si prendre possession d'un véhicule de provenance non française ne vous dérange pas, banco. Mais sinon, le marché de la seconde main sera plus intéressant.

 

Le DS 7 Crossback

Occasions récentes contre mandataires : le match en 7 modèles

Avec 11 847 exemplaires ayant trouvé preneur en 2020, le DS 7 Crossback est le deuxième véhicule premium le plus vendu sur le marché. Certains réfuteront son appartenance à cette catégorie, mais nous considérons que ses prestations et son prix de vente le mettent pourtant en concurrence avec les SUV premium allemands. En neuf, DS ne communique sur aucune offre nationale.

En seconde main, les meilleures offres se situent entre - 13 % et - 22 % selon les finitions, les moteurs les plus puissants et les finitions les plus hautes décotant le plus (en l'occurrence la Puretech 225 Grand Chic). Mais les moyennes sont plus basses, autour de - 10 % à - 18 % selon les modèles. Difficile en plus à définir vu qu'il est parfois difficile de chiffrer les options souscrites (mais c'est un peu pareil pour tous les modèles de toute façon).

Les mandataires ne proposent déjà pas tous le DS 7 Crossback, et ceux qui le proposent ont des offres qui vont de - 6 % à - 13,5 %, de provenance UE pour ces derniers. Il y a même des ventes flash chez un mandataire à - 22 %. Mais que ce soit à 6 13,5 % ou - 22 %, ce sont des modèles déjà immatriculés mais "fiscalement neufs" précise le site.

Ici, les mandataires ne sont plus intéressants que dans le cas de leurs "ventes flash". Sinon, le marché de la seconde main, en s'intéressant aux meilleures offres (soyez vifs), est plus intéressant financièrement parlant, d'autant que les véhicules que nous avons vus avaient peu roulé (parfois moins de 5 000 km).

En savoir plus sur : Citroen C3 (3e Generation)

SPONSORISE

Actualité Citroen

Toute l'actualité

Commentaires (12)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je vais être hors sujet !

Les français invités à réduire leur consommation d électricité ce jour , en raison du froid

Bah les gars , quand il y aura la moitié du parc automobile en VE , nous serons pas dans la Mer. De !!! :areuh:

Par

En réponse à Lepiredevantnous

Je vais être hors sujet !

Les français invités à réduire leur consommation d électricité ce jour , en raison du froid

Bah les gars , quand il y aura la moitié du parc automobile en VE , nous serons pas dans la Mer. De !!! :areuh:

C'est sûr, ça représentera moins de 2% de notre production nationale. Énorme.

Par

En réponse à E911V

C'est sûr, ça représentera moins de 2% de notre production nationale. Énorme.

Demander aux gens d y aller piano , c que l on n est pas sûr de pouvoir faire face à la demande !!!

NB de la part d EDF : nous n envisageons pas pour le moment de coupure

Il me semble que c clair..

Par

En réponse à Lepiredevantnous

Je vais être hors sujet !

Les français invités à réduire leur consommation d électricité ce jour , en raison du froid

Bah les gars , quand il y aura la moitié du parc automobile en VE , nous serons pas dans la Mer. De !!! :areuh:

En effet, cela fait plusieurs jours que la France est en journée PP1/PP2 signifiant que tous les consommateurs (entreprises comme particuliers) sont invités à baisser leur consommation car le réseau est extrêmement tendu. Pour les entreprises, en ces jours PP1/PP2, l'effacement est demandé par EDF avec indemnité d'effacement versée.

Si cela n'existe pas encore, il est à prévoir que les VE pourront être une aide à la stabilisation du réseau en permettant de faire aussi de l'effacement pour le particuliers grâce à une gestion intelligente de la consommation probablement permise par Linky.

Par

Bravo pour Peugeot qui commence à s'aligner sur la décote des allemandes.

Encore une fois si vous avez de l'argent à jeter en l'air achetez losange. Décotes conséquentes, fiabilité douteuse, moteurs peu efficients, retards technologiques et des primes d'assurance plus chères. L'économie faite en occasion est très rapidement perdue.

Par

En réponse à Germanpro

Bravo pour Peugeot qui commence à s'aligner sur la décote des allemandes.

Encore une fois si vous avez de l'argent à jeter en l'air achetez losange. Décotes conséquentes, fiabilité douteuse, moteurs peu efficients, retards technologiques et des primes d'assurance plus chères. L'économie faite en occasion est très rapidement perdue.

Tjrs pas d'article de cara sur le rappel de PSA, sur les moteur puretech, étonnant? ah non faudrait pas véxé le plus gros sponsor pub du site

Par

En réponse à Germanpro

Bravo pour Peugeot qui commence à s'aligner sur la décote des allemandes.

Encore une fois si vous avez de l'argent à jeter en l'air achetez losange. Décotes conséquentes, fiabilité douteuse, moteurs peu efficients, retards technologiques et des primes d'assurance plus chères. L'économie faite en occasion est très rapidement perdue.

Manquerait plus que peugeot copie la fiabilité allemande...ça serait le bouquet. Du caca au prix de l'or.:lol:

Par

Je suis taquin ce matin, mais j’aurais préféré lire dans le titre « occasions récentes de voitures françaises », autant annoncer la couleur pour se décomplexer. J’ai bien rit en constatant la présence du « gros moteur » 1.2 Puretech 155 ch, mais mon béret n’a fait qu’un tour lorsque j’ai constaté en fin d’article la présence d’une étrangère. Enfin, cela permet de commencer la journée de bonne humeur, puisqu’on ne parle quasiment que de « nos » voitures, d’autant qu’un des modèles premium a des dessous chinois : cela m’excite.

Par

J'ai ri, et non pas "rit"

Par

Not' Manu doit commencer à se demander sil il y en a au moins un qui aura lu son article ( dont la recherche d'info et la rédaction demande un boulot non négligeable ).

Perso, je retiens d'abord ça ....

"... et surtout, leurs voitures proviennent désormais à plus de 90 % de concessions françaises, auxquelles ils rachètent leurs invendus par lots. "

Si ce n'est pas marcher sur la tête ce genre de pratique !

Aller alimenter des concurrents qui demain iront grandement contribuer à ce que les concessions ferment les unes après les autres.

Avec d'un coté les constructeurs qui font le constat qu'ils n'en ont plus guère besoin, surtout quand les voltées représenteront une part significative de leurs ventes.

Et ces mandataires à structure légère qui profitent de l'ineptie et de l'archaïsme des systèmes de rémunération des réseaux....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire