Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Paris - Coronavirus : à la rencontre de quelques irréductibles au volant… (reportage vidéo)

Dans Economie / Politique / Politique

, mis à jour

Paris - Coronavirus : à la rencontre de quelques irréductibles au volant… (reportage vidéo)

Au troisième jour de confinement, Caradisiac est allé à la rencontre des rares professionnels qui se déplacent encore dans la capitale. L'occasion de rappeler que, sans justificatif, c'est une contravention de 135 euros qui est prévue. Reste que devant le peu d'affluence constatée ce jeudi matin, le sentiment qui prédomine, c'est bien que les consignes paraissent, dans l'ensemble, respectées.

Jeudi, 8h30, troisième jour de confinement. Paris est méconnaissable, tant la capitale apparaît désertée. Même un dimanche en plein mois d'août, la circulation y est plus dense. Quels sont les quelques conducteurs encore à s'y déplacer ? Caradisiac est allé à leur rencontre. Taxi, éboueur, pharmacien, banquier, artisans… Policiers ! Quelles sont leurs craintes ? Ont-ils leurs attestations et tout le nécessaire pour se protéger sur eux ? Réponse en vidéo.

Les contrôles sont fréquents. À quatre reprises, en des endroits différents, la police nous a demandé de justifier notre présence dans les rues parisiennes. Depuis hier, mercredi, les représentant des forces de l'ordre ont pour consigne de verbaliser les personnes qui se déplacent - qu'elles soient à pied, à vélo ou en véhicule motorisé - sans les documents le leur permettant, à télécharger sur le site du ministère de l'Intérieur - attestation de déplacement et justificatif de déplacement professionnel - ou à écrire de manière manuscrite.

Selon les chiffres officiels, 4 095 PV ont ainsi été dressés en France mercredi. Des amendes de 135 euros, majorées à 375 euros en cas de non-paiement dans les 45 jours. L'objectif est bien évidemment de dissuader les Français de sortir de chez eux, afin de mieux lutter contre la propagation du Covid-19.

En l'occurrence, la maire Anne Hidalgo et le préfet de police Didier Lallement considèrent que si l'immense majorité des concitoyens fait preuve de civisme (...), certains comportements inacceptables perdurent". Tous deux lancent "un appel solennel aux Parisiens pour limiter leurs déplacements privés au strict nécessaire". Selon les autorités locales, certains secteurs dont "le parc des Rives de Seine, le Champs-de-Mars, les Invalides et les bois de Boulogne et de Vincennes" restent "cependant trop fréquentés par des promeneurs et sportifs".

Reste que tout n'est pas toujours très clair, ni écrit. Ce jeudi, on entend par exemple beaucoup parler de la règle des 500 mètres - comprenez, que l'on ne pourrait pas faire ses courses ou son jogging, des raisons en soi pourtant valables pour pouvoir quitter son domicile, dans un rayon supérieur à 500 mètres de chez soi.

De fait, c'est "une règle de bon sens", nous rétorque une brigade interrogée à ce sujet en province. "Si la première épicerie ou le premier tabac autour de chez vous est à plus de trois kilomètres, bien sûr, de tels déplacements seront tolérés. Mais dans le cas contraire, vous vous exposez à une contravention". Pour bien comprendre quels sont alors les déplacements autorisés, lisez notre article Coronavirus - Peut-on être plusieurs en voiture ? Quels sont les déplacements autorisés ?

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (52)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les parisiens font comme ils veulent

Dans les parcs, quais de seine, ...

Des lieux bien loin des habitations...

Paris et ailleurs même inconscience :pfff:

Par

ça va donner des idées à la ravagée d'Hidalgo :mad:

Par

RESTEZ CHEZ VOUS !!! :bien:

Par

parait il au bois de vencennes today pleins de gens Lol...ah c' français arrogant ect ect..respect nada

Par

La pandémie, finalement, pourrait aussi sauver pas mal de vies, des pollutions diverses, mais aussi de beaucoup d'accidents. Il ne doit pas y avoir des masses de morts sur la route à l'heure actuelle. les statistiques en la matière seront enrichissantes.

Par

En réponse à Salva

La pandémie, finalement, pourrait aussi sauver pas mal de vies, des pollutions diverses, mais aussi de beaucoup d'accidents. Il ne doit pas y avoir des masses de morts sur la route à l'heure actuelle. les statistiques en la matière seront enrichissantes.

Oui bannissons la voiture ....:mad:

Par

En réponse à SUDISTE DES LANDES

parait il au bois de vencennes today pleins de gens Lol...ah c' français arrogant ect ect..respect nada

En fait, si tu regardes l'ensemble des gens qui ont leur domicile a moins de 2km du bois, il y a probablement de quoi saturer l'espace.

Par

Restez chez vous :bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire