Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Confinement - Tout savoir sur les déplacements en voiture : cas autorisés, documents, sanctions

Dans Pratique / Autres actu pratique

, mis à jour

Confinement - Tout savoir sur les déplacements en voiture : cas autorisés, documents, sanctions

Le nombre de sorties doit être limité au maximum, uniquement pour les cas essentiels, dont le travail et les courses alimentaires. Les déplacements doivent se faire avec une attestation. L'amende pour non-respect est maintenant de 135 €.

Pour limiter la propagation du coronavirus, un mot d'ordre : restez chez vous au maximum. Les déplacements sont limités au strict nécessaire pour vivre. Le décret 2020-260 publié au Journal Officiel détaille les types de trajets autorisés.

Quels sont les motifs de déplacement autorisés ?

Jusqu'au 15 avril au moins, il est interdit "le déplacement de toute personne hors de son domicile à l'exception des déplacements pour les motifs suivants, dans le respect des mesures générales de prévention de la propagation du virus et en évitant tout regroupement de personnes :

1- Trajets entre le domicile et le ou les lieux d'exercice de l'activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles d'être différés.

2- Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées par arrêté du ministre chargé de la santé [...].

3- Déplacements pour motif de santé.

4- Déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance des personnes vulnérables ou pour la garde d'enfants.

5- Déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie, et ce dans un périmètre d'un kilomètre autour du domicile.

6- Déplacements résultant d'une obligation de présentation aux services de police ou de gendarmerie nationales ou à tout autre service ou professionnel, imposée par l'autorité de police administrative ou l'autorité judiciaire.

7- Déplacements résultant d'une convocation émanant d'une juridiction administrative ou de l'autorité judiciaire.

8- Déplacements aux seules fins de participer à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative et dans les conditions qu'elle précise".

Quels documents avoir pour prendre la route ?

Pour avoir la possibilité de sortir de chez soi, il faut se munir d'un document, une attestation de déplacement dérogatoire qui spécifie l'objet de sa sortie. Voici le lien pour télécharger cette attestation, qui vient d'être mise à jour. Si vous n'avez pas d'imprimante, vous pouvez la réaliser sur papier libre.

Il est conseillé de la scotcher sur la vitre arrière, derrière le conducteur, afin de faciliter un contrôle sans contact. Il faut aussi avoir des papiers d'identité, ainsi que les documents habituels pour prendre la route (permis, assurance…).

Quelle est la sanction en cas de non-respect ?

L'amende en cas de non-respect est de 135 € (contravention de 4e classe). Le décret 2020-357 paru au Journal Officiel le 29 mars a ajouté qu'en cas de récidive dans les 15 jours, ce peut être une contravention de 5e classe, fixée à 200 €.

S'il y a plus de trois infractions en 30 jours, le risque est une peine de prison de six mois et une amende de 3 700 €. Une suspension du permis de conduire de trois ans peut aussi être prononcée.

Y a-t-il des routes interdites ?

À ce jour, le gouvernement n'a pas prévu de restrictions de circulation. L'accès aux routes est donc normal, mais pour les cas stipulés au-dessus, avec le document en votre possession. Les stations-service et les garagistes restent ouverts. Mais pour la santé de tous, une nouvelle fois, restez chez vous au maximum.

Peut-on être plusieurs en voiture ?

C'est une question qui est beaucoup posée. La réponse est "oui, mais". Oui, car cela n'est pas interdit par les décrets publiés. Mais le confinement impose de limiter les sorties et il faut être le moins possible à se déplacer.

Les déplacements à plusieurs en auto doivent se faire en cas de nécessité absolue, dans les cas permis par l'attestation de déplacement dérogatoire. Par exemple si vous emmenez un proche qui n'a pas le permis de conduire à un rendez-vous de santé. Et si cela est possible, éloignez-vous dans l'habitacle. En revanche, vous n'emmenez pas un proche qui n'a pas le permis pour faire ses courses, vous les faites seul à sa place. En couple, un seul ira au supermarché.

Attention aux contrôles, ne jouez pas au plus malin, des policiers seront plus sévères que d'autres. Et pensez bien à l'attestation avec votre pièce d'identité, pour chaque personne.

Et le stationnement ?

Plusieurs dizaines de villes ont rendu le stationnement gratuit en surface pendant la période de confinement. Retrouvez la liste des communes concernées

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (183)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

On confine les français parce que les hôpitaux sont dépassés mais pourquoi ne pas fermer les frontières notamment avec l'Italie ?

Par

En réponse à Pierre du 90

On confine les français parce que les hôpitaux sont dépassés mais pourquoi ne pas fermer les frontières notamment avec l'Italie ?

C'est le cas non ?

L'Italie a fermé ses frontières, la Suisse a fermé ses frontières, l'Allemagne a fermé ses frontières, ... indirectement c'est le cas de la France. Je ne sais pas ce qu'il en est de l'Espagne mais il me semble qu'ils ont tout bloqué aussi. Belgique et Luxembourg aucune idée.

Par

En réponse à Pierre du 90

On confine les français parce que les hôpitaux sont dépassés mais pourquoi ne pas fermer les frontières notamment avec l'Italie ?

Parce ce n'est pas dans l'idéologie de la commission européenne de libre circulation des biens et des personnes en dans cette union européenne. On on les politiques qu'on mérite il parait... disait un politicien français.

Par

En réponse à Pierre du 90

On confine les français parce que les hôpitaux sont dépassés mais pourquoi ne pas fermer les frontières notamment avec l'Italie ?

La France est une région dans un grand état fédéral qui s'appelle Europe.

Dans ce cas, pourquoi ne pas fermer les frontières entre les régions ? :bah:

Encore mieux, :bien: pourquoi ne pas fermer les frontières entre les départements ? :bah:

.....

Reste chez toi !

Par

Il faut se détendre.

Confiné mais pas coupé du monde: http://direct.francemusique.fr/live/francemusiqueocoramonde-hifi.mp3

Par

Je trouve complètement grotesque cette demande d'un mot d'autoexcuse a promener avec soi dès que l'on bouge.

Par

En réponse à pechtoc

C'est le cas non ?

L'Italie a fermé ses frontières, la Suisse a fermé ses frontières, l'Allemagne a fermé ses frontières, ... indirectement c'est le cas de la France. Je ne sais pas ce qu'il en est de l'Espagne mais il me semble qu'ils ont tout bloqué aussi. Belgique et Luxembourg aucune idée.

La Belgique n'a pas "fermé ses frontières" au sens strict... L'Allemagne n'a pas fermé ses frontières avec la Belgique (et le Luxembourg ?)... La Belgique pourrait prendre des décisions plus strictes cet après-midi...

Par

En réponse à halffinger

La France est une région dans un grand état fédéral qui s'appelle Europe.

Dans ce cas, pourquoi ne pas fermer les frontières entre les régions ? :bah:

Encore mieux, :bien: pourquoi ne pas fermer les frontières entre les départements ? :bah:

.....

Reste chez toi !

Il n'a pas tord, l'intérêt des frontières dans le cas d'un virus, c'est de se protéger d'un pays qui est en avance sur nous sur la contagion.

Typiquement fermer les frontières avec l'Italie aurait (au passé) été utile... vu le nombre de cas en France ce n'est plus utile maintenant.

Fermer les frontières au niveau de l'UE est maintenant inutile.

Il faut bien comprendre ce qui motive ces choix. La raison est politique.

Fermer les frontières avec l'Italie (au moment où s'était encore intéressant en terme sanitaire), ça aurait envoyé un signal qui aurait sous-entendu qu'en tant de crise la logique nationaliste prime et donnez raison accessoirement à MLP.

Fermer les frontières maintenant au niveau de l'UE c'est inutile d'un point de vu sanitaire. L'Europe étant le continent le plus touché actuellement, personne n'a envie de venir sur notre territoire pour le moment. Cependant, politiquement, ça permet de rappeler que l'Europe réagit en tant qu'entité souveraine, et accessoirement sa rassure certain...

La fermeture des frontières n'apporte quelques choses que si elle est faite au tout début de la crise dans un pays qui a très peu de cas. Ce qui n'est plus le cas de la France, où de l'Europe plus globalement.

La France a un complexe avec ces frontières car dans l'idéologie dominante, fermer ces frontières est un acte de repli sur soit, nationaliste, anti-européen, etc... alors que les autres pays européens n'ont pas ce genre de complexe.

Pour ma part, je pense que ça aurait été utile au début de la crise juste au niveau de la frontière italienne, comme l'Italie avait de l'avance sur nous, maintenant ça change plus grand chose...

Par

En réponse à GY201

Je trouve complètement grotesque cette demande d'un mot d'autoexcuse a promener avec soi dès que l'on bouge.

100000 flics et gendarmes mobilisés ça sent la pompe à fric à plein nez !!!

Par

L’ARS donne, à la date de ce lundi 16 mars, les « zones de circulation virale intense » en France : Oise, Haute-Savoie (Balme-de-Sillingy, Les ContaminesMontjoie), Morbihan (Auray, Carnac, Crac’h), Haut-Rhin (Mulhouse), Bas-Rhin, Corse (Ajaccio), Aude et Hérault (agglomération de Montpellier), Calvados (regroupement de cas au retour d’un voyage organisé en Egypte).

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire