Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Philippe Croizon pilotera une GCK hydrogène sur le Dakar 2024

Dans Sport Auto / Rallye raid

Lionel Bret

L’aventurier quadri-amputé disputera le Rallye Dakar 2024 au volant du premier buggy à hydrogène, la GCK e-Blast H2 développé par de l’entreprise française Green Corp Konnection.

Philippe Croizon connaît déjà le mythique rallye-raid.
Philippe Croizon connaît déjà le mythique rallye-raid.

Après avoir traversé la Manche et relié les cinq continents à la nage, Philippe Croizon s’attaque à la traversée du désert en voiture à hydrogène. Et pas en mode touriste. Cinq ans après avoir bouclé le Dakar au volant d’une voiture thermique, l’aventurier français sera le premier pilote à courir le Rallye Dakar 2024 en Arabie saoudite au volant d’un buggy hydrogène : le e-Blast H2 de l’équipe GCK Motorsport (filiale du groupe Green Corp Konnection).

« Je suis très heureux de rejoindre cette aventure. Ensemble nous allons vaincre l’impossible en étant capable autrement. Je suis fier de relever ce défi à la fois sportif et technologique dans l’une des courses les plus difficiles au monde », explique l’aventurier français.

Philippe Croizon pilotera une GCK hydrogène sur le Dakar 2024

Philippe Croizon pilotera une GCK hydrogène sur le Dakar 2024

 

Guerlain Chicherit, président de GCK, voit dans l’arrivée de Philippe Croizon un exemple de courage incomparable. « C’est une immense fierté d’avoir Philippe Croizon comme coéquipier au sein de GCK Motorsport. J’ai participé suffisamment de fois au Dakar pour savoir que c’est la course la dure au monde. Je reste donc admiratif devant la volonté hors du commun et le parcours exceptionnel de Philippe. À travers lui, le Goupr GCK démontre une nouvelle fois ses valeurs de dépassement et d’innovation qui sont au cœur de notre projet industriel ».

Philippe Croizon pilotera une GCK hydrogène sur le Dakar 2024

En 2020 quand GCK Motorsport décide d’engager un véhicule zéro émission sur le Dakar 2024, le défi qui n’a rien d’une promenade de santé. Il a d’abord fallu penser et créer la voiture. Après avoir développé un modèle de rallye cross électrique, le choix de l’hydrogène s’impose comme une évidence à GCK Motorsport. « La technologie de l’hydrogène est actuellement selon nous, la plus adaptée pour des courses longue durée/longue distance avec des véhicules zéro émission », explique Sébastien de Chaunac, Directeur marketing, communication et partenariats de GCK.

Philippe Croizon pilotera une GCK hydrogène sur le Dakar 2024

Ainsi né le e-Blast H2. Un buggy de 2 400 kg à châssis tubulaire et carrosserie carbone. Une pile à combustible de 60 Kw alimente le moteur arrière d’une puissance max de 300 Kw pour un couple de 1000 Nm et une boîte de vitesses 2 rapports. De quoi atteindre une vitesse de 170 km/h à travers les dunes. L’hydrogène est quant à elle stockée dans 4 réservoirs situés dans le châssis. De quoi assurer une autonomie en course de 250 km. Pas suffisant pour enquiller les spéciales du Dakar d’une seule traite. De coup la voiture devra faire comme les motos, des ravitaillements en cours de spéciale. Des discussions sont en cours entre GCK Motorsport et les organisateurs du rallye pour mettre en place le système le plus efficace possible. Afin de se rôder l’équipe GCK Motorsport effectuera des roulages en condition de course sur quelques étapes du Dakar 2023. La voiture sera ensuite préparée pour Philippe Croizon avant que ce dernier n’effectue les réglages et les mises au point in situ.

Philippe Croizon pilotera une GCK hydrogène sur le Dakar 2024

En attendant la voiture continue son développement. « Après les premiers roulages, l’intégration mécanique et l’aménagement de la carrosserie se poursuivent », explique de Chaunac. « À partir de janvier nous allons chercher à améliorer les performances et la robustesse du buggy. Et travailler sur les réglages du moteur, de la pile à combustible et de la batterie ».

Au-delà du Dakar, Guerlain Chicherit, Président de GCK, est convaincu qu’en compétition « Les innovations au cœur de l’e-Blast H2 joueront un rôle moteur dans le développement à grande échelle de la technologie hydrogène ». La compétition, une sacrée vitrine pour Green Corp Konnection qui investit dans la décarbonation des transports sous toutes leurs formes, des voitures jusqu’aux dameuses des stations de ski.

Philippe Croizon pilotera une GCK hydrogène sur le Dakar 2024

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire