Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Présidentielle 2022: Anne Hidalgo osera-t-elle le 110 km/h sur autoroute?

Après avoir généralisé les 30 km/h dans Paris, Anne Hidalgo prendra-telle le risque politique d'intégrer les 110 km/h sur autoroute à son programme présidentiel?

Présidentielle 2022: Anne Hidalgo osera-t-elle le 110 km/h sur autoroute?

Dimanche, Anne Hidalgo s’est officiellement portée candidate à l’élection présidentielle. Lors du discours alors prononcé devant ses sympathisants à Rouen, elle a notamment fustigé Emmanuel Macron qui, a-t-elle martelé, « a tourné le dos à l’écologie » alors qu’il devait au contraire « protéger notre planète ».

La maire de Paris fait de la défense de l’environnement l’un de ses thèmes de prédilection, et ne manque jamais une occasion de s’en prendre à l’automobile, ainsi que l'illustre la récente généralisation des 30 km/h dans Paris.

Une mesure qui s’ajoute à la suppression de 60 000 places de stationnement en surface, à l’augmentation sévère des tarifs de stationnement, et qui précède la semi-piétonnisation du centre de Paris, ainsi que la limitation de la vitesse sur le périphérique à 50 km/h, prévues à l’horizon 2024.

- 20 km/h = -25% de carburant

On ignore encore à peu près tout du programme d’Anne Hidalgo pour 2022, mais il y a fort à parier qu’elle réfléchira à la limitation de vitesse à 110 km/h sur autoroute que préconisait la Convention nationale sur le climat au printemps 2020.

Cette mesure n’avait pas été retenue par des pouvoirs publics échaudés par l’épisode des 80 km/h sur le réseau secondaire : « il faut faire maturer le débat dans la société », avait prudemment tranché Emmanuel Macron. Pour autant, l'idée devrait revenir sur la table dans les mois qui viennent.

Selon les défenseurs du 110, cette allure permettait de baisser les émissions moyennes de CO2 de 20%. Pour une élue qui vise pour sa ville - et peut-être demain pour son pays - la neutralité carbone à l’horizon 2050, on conçoit que ce genre de chiffres ait du sens.

En juin 2020, nous avions procédé à nos propres tests avec deux Renault Mégane diesel en tous points identiques sur un trajet de 150 km. L'une roulait aux 130 km/h réglementaires, l'autre à 110 km/h, et nous avions alors constaté un écart de consommation de l’ordre de 25% entre les deux véhicules, valeur bien supérieure à ce à quoi nous nous attendions.

D’un point de vue écologique, le 110 l’emporte donc largement. Et demain, avec les voitures électriques appelées à se généraliser, une telle allure permettrait d’augmenter considérablement le rayon d’action.

Cap' ou pas cap'?

Mais nous avions aussi constaté une perte de temps de 6 minutes par tranche de 100 kilomètres, soit une bonne demi-heure sur un Paris-Lyon. De plus, le fait de rouler à peine plus vite que les camions place l’automobiliste dans des conditions souvent inconfortables.

S’ajoute aussi le risque de se laisser tenter par des « distracteurs de conduite », notamment nos chers smartphones, alors même que l’inattention constitue un facteur de risque très élevé sur autoroute (14% des accidents mortels, selon les sociétés d’autoroutes).

Enfin, et c’est peut-être l’argument le plus important pour quelqu’un qui s'apprête à affronter les urnes, cette mesure est jugée impopulaire par 74% des Français (soit à peu près la même proportion - 61% - que de parisiens favorables à l’instauration des 30 km/h).

Finalement, le 110 km/h constitue un parfait crash-test pour les ambitions présidentielles d’Anne Hidalgo. La sincérité écologiste voudrait qu’elle défende mordicus cette mesure, mais prendra-t-elle le risque que les discussions passionnées et les divisions qu’elle engendrera relèguent toutes ses autres propositions à l’arrière-plan ?

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (223)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bientôt 70 kmh sur les parties déjà à 90kmh. Faut arrêter avec l'écologie qui tape toujours sur les même.

Les voitures consomment de moins en moins mais ca ne va jamais.

Pourquoi pas un retour à la calèche tant qu'on y est.

Par

Stop à cette folie régressive !!!

Toujours et encore plus de restriction, il y en a franchement marre de toutes leurs lubies.

Par

Elle ne gagnera jamais la présidentielle.

Mais si elle venait à gagner, je ne donnerais pas cher de l'économie française. Elle gère Paris avec des oeillères et de l'illogisme, et une telle politique ne peut pas être appliquée à l'échelle d'un pays.

Par

Ce raisonnement s'applique à tout en fait :

- 20% d'industrie en moins : 20% de C02 en moins par l'industrie

- 20% d'élevage en moins : 20% de C02 en moins pour ces exploitation

Etc... C'est la logique régressive... Elle n'invente rien... C'est juste la stratégie des lâches et des faibles.:bah:

Autant que Macron gagne ca ne m'enchante pas (quoi que une détestation suffisamment forte de l'idéologie Macronnienne sur son second mandat ouvrira des possibilités de véritables alternances politiques en 2027), autant qu'Hidalgo se ridiculise (avec un score minable du style 5/6%) ça me remplirait de joie. Elle a un mérite cette dame : elle synthétise en 1 seule personne absolument tout ce que je déteste (dans le même genre que la neo-raciste Pulvar) et ça c'est pas rien. :bien:

Par

Il y a fort à parier qu'elle enchaine ce genre de mesures. Elle aura une vision très urbaine des choses (encore plus forte que celle de Macron), quoique ses soutiens disent.

Dans tous les cas, ses chances de victoire sont à l'heure actuelle très minimes, pour ne pas dire inexistantes.

Par

En réponse à Axel015

Ce raisonnement s'applique à tout en fait :

- 20% d'industrie en moins : 20% de C02 en moins par l'industrie

- 20% d'élevage en moins : 20% de C02 en moins pour ces exploitation

Etc... C'est la logique régressive... Elle n'invente rien... C'est juste la stratégie des lâches et des faibles.:bah:

Autant que Macron gagne ca ne m'enchante pas (quoi que une détestation suffisamment forte de l'idéologie Macronnienne sur son second mandat ouvrira des possibilités de véritables alternances politiques en 2027), autant qu'Hidalgo se ridiculise (avec un score minable du style 5/6%) ça me remplirait de joie. Elle a un mérite cette dame : elle synthétise en 1 seule personne absolument tout ce que je déteste (dans le même genre que la neo-raciste Pulvar) et ça c'est pas rien. :bien:

Très bonne analyse . Cette femme est folle . Déconnectée de la réalité à ce point relève de la psychiatrie

Par

On y arrivera sans aucun doute un jour pas si lointain...ne serait-ce qu'en passant à l'électrique...sans doute vaudrait il mieux d'ailleurs 120 que 110 histoire de remettre des intervalles cohérents entre 80 et 120 (100 km/h sur les voies express)

Alors je veux bien les cris de vierge effarouchée mais je fais déjà le constat que sur les longues distances en période de vacances, nombre d'automobilistes n'atteignent même pas le 130 sur l'autoroute...et franchement les grands délinquants routiers (qui dépassent 140km/h...) je les compte sur les doigts d'une main sur les 500 kms que je pratique régulièrement entre Paris et Province. Bizarrement les comportements dangereux et les vitesses inadaptées sont bien plus visibles sur les autoroutes de contournement de la capitale

Par

Comme ça les VE actuelles proposeront 25% d'autonomie en plus sur autoroute sans révolution technique, c'est bien pour donner des chiffres flatteurs sur la transition.

Par

Je pense que se serait une excellente décision : il y a effectivement une grosse difference de consommation entre 130 et 110.

Bien entendu, elle ne risque pas de s'attirer les faveurs du public avec ce genre d'annonces. Pour beaucoup, rouler à 130 est un droit inaliénable, tout comme posséder un gros SUV, partir en WE à Barcelone ou bouffer de la barbaque à tous les repas. Menacez ces "droits", et ils se mettent à hululer comme si la vie ne valaient plus d'être vécue, comme s'ils joignaient le club des femmes afghanes et des Ouïgours chinois. Ils se foutent pas mal de la gravité de la situation actuelle, qu'ils passent d'ailleurs leur temps à minimiser à coup de fake news. Ils préfèrent 1000 fois un sacrifice demain à un effort aujourd'hui : après tout, demain ils ne seront plus là ; l'avenir, les autres, ils n'en ont rien à cirer. Ne touchons surtout pas à leur liberté de chier sur les générations futures.

Par

En réponse à Axel015

Ce raisonnement s'applique à tout en fait :

- 20% d'industrie en moins : 20% de C02 en moins par l'industrie

- 20% d'élevage en moins : 20% de C02 en moins pour ces exploitation

Etc... C'est la logique régressive... Elle n'invente rien... C'est juste la stratégie des lâches et des faibles.:bah:

Autant que Macron gagne ca ne m'enchante pas (quoi que une détestation suffisamment forte de l'idéologie Macronnienne sur son second mandat ouvrira des possibilités de véritables alternances politiques en 2027), autant qu'Hidalgo se ridiculise (avec un score minable du style 5/6%) ça me remplirait de joie. Elle a un mérite cette dame : elle synthétise en 1 seule personne absolument tout ce que je déteste (dans le même genre que la neo-raciste Pulvar) et ça c'est pas rien. :bien:

Si on pousse le raisonnement plus loin ...

-20 % d'humains donnerait -20 % de pollution ...

Donc -50 % d'humains donnerait -50% de pollution ...

-80% d'humains -> -80% de pollution ...

Donc éradiquons la race humaine et on résoudra quasi complètement le problème de la pollution !

Et dire qu'un tel mouvement existe : Mouvement pour l'extinction volontaire de l'humanité, ou VHEMT

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_pour_l%27extinction_volontaire_de_l%27humanit%C3%A9

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire