Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Prise en mains vidéo - Ford F-150 Raptor : ça, c'est l'Amérique !

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Vous trouvez les pick-up inutiles et trop imposants pour la France?  Eh bien, dites-vous que les modèles existant chez nous sont des enfants de choeur par rapport à ceux commercialisés aux États-Unis. Meilleur exemple en date : le F-150 Raptor, le pick-up le plus puissant au monde.

Prise en mains vidéo - Ford F-150 Raptor : ça, c'est l'Amérique !

 EN BREF

Pick-up le plus puissant au monde

476 ch

Non commercialisé en France

 Le Ford F-150 est un véritable phénomène dans l’univers automobile. Chaque année, aux États-Unis, c’est la même rengaine, le F-150 s’impose comme le pick-up le plus vendu et cela dure depuis 40 ans ! Mieux, il est également en tête des ventes toutes catégories confondues. Sa supériorité est telle qu’il est régulièrement le modèle le plus écoulé au monde ! C’était déjà le cas en 2016 avec près d’un million d’exemplaires vendus et il y a de fortes chances qu’il en soit de même cette année. Jugez par vous-même, il se vend actuellement 55 000 exemplaires de F-150 aux États-Unis par mois. En clair, le F-150, c'est la Clio française puissance 1 000.

Prise en mains vidéo - Ford F-150 Raptor : ça, c'est l'Amérique !

Prise en mains vidéo - Ford F-150 Raptor : ça, c'est l'Amérique !

 

En France, même si le développement du marché pick-up est de plus en plus important, il demeure embryonnaire par rapport aux États-Unis. Chez nous, les pick-up sont encore considérés comme des utilitaires. De l’autre côté de l’Atlantique, c’est véritablement un véhicule de loisirs et il existe même des versions radicales à l’image des Dodge Ram SRT10 animés par le V10 de la Viper. Notre modèle à l’essai est tout aussi exceptionnel puisqu’il s’agit de la toute dernière génération de Raptor.

Prise en mains vidéo - Ford F-150 Raptor : ça, c'est l'Amérique !

Impressionnant est sûrement le mot qui caractérise le mieux ce Raptor. Tout d’abord, au niveau des dimensions. Notre modèle d’essai, en configuration cabine approfondie, mesure tout de même 5,61 m de long et il peut atteindre 6 m en double cabine, soit 70 cm de plus qu’un Ford Ranger ! Cette démesure se retrouve aussi au niveau de la largeur avec 2,20 m contre 1,86 m pour le Ranger, mais également pour la hauteur avec 2 m pour le Raptor sous la toise contre 1,80 m pour son petit frère. Des chiffres hors du commun aussi pour la capacité de remorquage, avec 4 400 kg contre 3 500 kg pour le Ranger.

Prise en mains vidéo - Ford F-150 Raptor : ça, c'est l'Amérique !

Quand on met les deux modèles cote à cote, le Ranger ferait presque petit, c’est dire !!! . Clairement, on ne boxe pas dans la même catégorie.

La planche de bord est à l'image de l'extérieur : imposante.
La planche de bord est à l'image de l'extérieur : imposante.

Avec de telles dimensions, pas de surprise, l’habitacle est vaste. La planche de bord s'avère massive mais son dessin n’est pas désagréable. La qualité des plastiques et d’assemblage n’est pas extraordinaire mais tout à fait correcte. La console centrale est large et accueille l’écran multimédia disposant de la technologie Sync. Elle se prolonge entre les deux sièges avant par un énorme rangement.

On s'attendait à mieux côté habitabilité.
On s'attendait à mieux côté habitabilité.

Petite déception en revanche concernant les places arrière à l’habitabilité correcte sans plus – mais il ne faut pas oublier que nous avons affaire à une version cabine rallongée – la version double cabine ne devrait pas connaître ce problème. L’accès est facilité grâce aux portes à ouverture antagoniste. La benne offre bien sûr des mensurations généreuses et les ingénieurs ont même prévu un escalier escamotable.

Le même moteur que la GT !

Prise en mains vidéo - Ford F-150 Raptor : ça, c'est l'Amérique !

Sous le capot, Ford n’a pas fait les choses à moitié. Il a tout simplement installé le moteur de la toute dernière GT. Il s’agit d’un V6 Ecoboost développant 456 ch et un couple de 691 Nm. Il est associé à la toute dernière boîte de vitesses à 10 rapports qui équipe également la Mustang. Preuve de sa sportivité, ce Raptor fait partie de la gamme Ford Performance à côté des GT et de la Mustang. Le groupe propulseur est donc à la pointe de la technologie. Et si on peut regretter qu’il ne s’agisse pas d’un V8 à la mélodie plus envoûtante, celle du V6 est tout de même fort sympathique. Il ne rencontre aucune difficulté pour animer ce Raptor et lui donner une sacrée pêche, notamment lors des accélérations qui peuvent être particulièrement toniques.

Prise en mains vidéo - Ford F-150 Raptor : ça, c'est l'Amérique !

À l’usage, ce Raptor étonne. Sur route, les sensations sont vraiment inhabituelles. Il faut tout d’abord appréhender le gabarit de ce pick-up, ce qui n’est pas forcément évident. Forcément, la position de conduite est élevée pour ne pas dire surélevée. Une fois cela maîtrisé, on se rend compte de la souplesse des suspensions, en raison de ses grands débattements. Ici, tout se fait en douceur et le Raptor avale avec une facilité déconcertante toutes les irrégularités de la route. Le confort est donc de tout premier plan. Revers de la médaille, oubliez la notion de dynamisme avec ce Raptor. Le moindre virage est synonyme de mouvements de caisse importants et on découvre une direction floue, notamment en son point milieu. Son poids conséquent se fait également sentir, surtout lors des phases de freinage.

Prise en mains vidéo - Ford F-150 Raptor : ça, c'est l'Amérique !

Mais attention, le Raptor sait tout faire ou presque avec de vraies aptitudes en off road. Il est pourvu de six modes de conduite : normal, sport et weather (route glissante) pour le bitume, ainsi que mud/snow (boue et neige), baja (sport) et rock crawl (franchissement) pour le offroad. C’est d’ailleurs dans ces conditions que l’on découvre le côté joueur du Raptor. Enclenchez le mode Baja et à vous la joie des dérives du train arrière, à condition bien évidemment de maîtriser son sujet, ce qui n’est pas forcément le cas de tout le monde. Le franchissement n’est qu’une formalité. En clair, difficile de faire plus passe-partout.

Prise en mains vidéo - Ford F-150 Raptor : ça, c'est l'Amérique !

Après cette prise en mains forcément trop courte, on ne peut que confirmer que le Raptor est vraiment un véhicule à part dans la galaxie Ford. Alors, ok, il n’est pas fait pour notre vieille Europe mais il faut reconnaître qu’il possède une sacrée gueule. Autre atout de l’autre côté de l’Atlantique : son prix : 49 000 dollars soit l'équivalent de 42 000 €. Seul problème, il n’est pas importé officiellement en France. Il est toutefois possible de passer par un importateur mais cela revient à plus de 100 000 €...

Photos (29)

En savoir plus sur : Ford F150

Ford F150

SPONSORISE

Essais Pick-up

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire