Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

PSA et Fiat modifient leur projet de fusion

Dans Economie / Politique / Industrie

PSA et Fiat modifient leur projet de fusion

Le coronavirus a modifié les valeurs en bourse des entreprises. PSA et Fiat se sont donc mis d'accord sur des ajustements financiers pour assurer une fusion entre égaux.

PSA et Fiat modifient leur contrat de mariage. Celui-ci avait été détaillé fin 2019. Mais le coronavirus est passé par là. Le Covid-19 n'a pas remis en cause la volonté de fusion, au contraire puisque les deux parties ont bien vu l'importance de se réunir pour mieux affronter une telle crise.

Mais le Covid a bousculé l'équilibre de l'accord en modifiant la valeur financière des entreprises concernées. Pour maintenir une fusion entre égaux, PSA et Fiat ont donc revu leur copie. De son côté, FCA (Fiat Chrysler Automobiles) a accepté de baisser le dividende exceptionnel qu'il compte distribuer à ses actionnaires avant la signature finale, avec 2,9 milliards d'euros au lieu de 5,5 milliards.

Du côté de PSA, on va distribuer la participation de 46 % dans l'équipementier Faurecia, dont la capitalisation boursière a fondu pendant la crise, à l'ensemble des actionnaires du nouveau groupe et non aux seuls actionnaires de PSA.

Le nouvel ensemble, qui se nommera Stellantis, doit devenir le quatrième constructeur mondial en termes de volumes. PSA et Fiat font d'ailleurs savoir que le montant des synergies a été fortement revu à la hausse, passant de 3,7 milliards d'euros par an à plus de 5 milliards.

SPONSORISE

Actualité

Toute l'actualité

Commentaires (117)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

In fine, la procédure continue et devrait donc être finalisée à terme sans obstacle, si je comprends bien.

Bon, ensuite, il y aura bien évidemment toujours des trolls abrutis sur Cardisiac pour continuer de parler distinctivement de PSA et FCA.

Par

C'est fort car toujours au détriment de PSA :

- Agnelli toujours largement 1er actionnaire : président, d'ici 5 ans il pourra prendre le pouvoir et sucer PSA comme il a sucé Chrysler.

- FCA en électrification, normes CO2, investissement est nul et va profiter des avancées de PSA sans concrètes contreparties pour le français.

-Ce groupe français ne le sera plus et sera basé à l'étranger.

-Cette fusion se fait au détriment de PSA , suite à la crise covid, FCA à perdu beaucoup d'argent et PSA en a gagné. Et pourtant 50 -50.

-Linvestissement de PSA aux USA est un doux rêve à l'image de la Chine, il risque d'être coûteux.

Concrètement les gains pour PSA sont au mieux minimes. FCA est au fond du trou, il n'y a qu'à voir les ventes en Europe avec des gammes anciennes.

Bref, le groupe français est complètement aveuglé. Seul un rachat partiel de FCA eut été judicieux type Opel pour que Tavares transforme et rentabilise FCA. Là , on connaît la proie PSA et le prédateur blessé FCA.

Par

En réponse à Pierre du 90

C'est fort car toujours au détriment de PSA :

- Agnelli toujours largement 1er actionnaire : président, d'ici 5 ans il pourra prendre le pouvoir et sucer PSA comme il a sucé Chrysler.

- FCA en électrification, normes CO2, investissement est nul et va profiter des avancées de PSA sans concrètes contreparties pour le français.

-Ce groupe français ne le sera plus et sera basé à l'étranger.

-Cette fusion se fait au détriment de PSA , suite à la crise covid, FCA à perdu beaucoup d'argent et PSA en a gagné. Et pourtant 50 -50.

-Linvestissement de PSA aux USA est un doux rêve à l'image de la Chine, il risque d'être coûteux.

Concrètement les gains pour PSA sont au mieux minimes. FCA est au fond du trou, il n'y a qu'à voir les ventes en Europe avec des gammes anciennes.

Bref, le groupe français est complètement aveuglé. Seul un rachat partiel de FCA eut été judicieux type Opel pour que Tavares transforme et rentabilise FCA. Là , on connaît la proie PSA et le prédateur blessé FCA.

Je pense que Carlos Tavares, l'équipe dirigeante de PSA et l'état qui a des parts ont mûrement réfléchi, non ? Je pense au contraire que ça va donner une plus grande dimension au groupe PSA. Avec Carlos Tavares aux commandes ça va tourner

Par

En réponse à caradisboub

Je pense que Carlos Tavares, l'équipe dirigeante de PSA et l'état qui a des parts ont mûrement réfléchi, non ? Je pense au contraire que ça va donner une plus grande dimension au groupe PSA. Avec Carlos Tavares aux commandes ça va tourner

Attentin quand même, les Carlos ne restent pas éternellement à la t^te de leur groupe. Il doit penser à préparer l'après.

Par

En réponse à Pierre du 90

C'est fort car toujours au détriment de PSA :

- Agnelli toujours largement 1er actionnaire : président, d'ici 5 ans il pourra prendre le pouvoir et sucer PSA comme il a sucé Chrysler.

- FCA en électrification, normes CO2, investissement est nul et va profiter des avancées de PSA sans concrètes contreparties pour le français.

-Ce groupe français ne le sera plus et sera basé à l'étranger.

-Cette fusion se fait au détriment de PSA , suite à la crise covid, FCA à perdu beaucoup d'argent et PSA en a gagné. Et pourtant 50 -50.

-Linvestissement de PSA aux USA est un doux rêve à l'image de la Chine, il risque d'être coûteux.

Concrètement les gains pour PSA sont au mieux minimes. FCA est au fond du trou, il n'y a qu'à voir les ventes en Europe avec des gammes anciennes.

Bref, le groupe français est complètement aveuglé. Seul un rachat partiel de FCA eut été judicieux type Opel pour que Tavares transforme et rentabilise FCA. Là , on connaît la proie PSA et le prédateur blessé FCA.

Vu les dernières annonces de FCA sur l'électrification, je ne sais pas si le groupe est tant larguée que ça, en tout cas par rapport à PSA je serais tenté de dire que c'est équivalent, surtout que la plateforme électrique PSA, vu les différents retours, semblent très peu efficiente (pas pire qu'Honda sur sa Honda e ceci dit). Pour FCA, j'ai rien de concret donc je ne m'avance pas, mais on verra les retours sur la nouvelle 500e.

Par

En réponse à Hure Jean

Attentin quand même, les Carlos ne restent pas éternellement à la t^te de leur groupe. Il doit penser à préparer l'après.

Certains lisent l'avenir dans le marc de café, d'autres dans le prénom des gens. Purée, avec des gens comme toi, j'ai de la chance de ne pas m'appeler Benito... :bah:

Par

En réponse à Philippe2446

Certains lisent l'avenir dans le marc de café, d'autres dans le prénom des gens. Purée, avec des gens comme toi, j'ai de la chance de ne pas m'appeler Benito... :bah:

Philou, c'était une façon un peu légère de dire que TAVARES est plus proche du départ à la retraite qu'à l'aube d'une longue carrière. Cette fusion fait penser à l'action d'éclat à réaliser avant le départ sans forcément penser au long terme.

Par

En réponse à Pierre du 90

C'est fort car toujours au détriment de PSA :

- Agnelli toujours largement 1er actionnaire : président, d'ici 5 ans il pourra prendre le pouvoir et sucer PSA comme il a sucé Chrysler.

- FCA en électrification, normes CO2, investissement est nul et va profiter des avancées de PSA sans concrètes contreparties pour le français.

-Ce groupe français ne le sera plus et sera basé à l'étranger.

-Cette fusion se fait au détriment de PSA , suite à la crise covid, FCA à perdu beaucoup d'argent et PSA en a gagné. Et pourtant 50 -50.

-Linvestissement de PSA aux USA est un doux rêve à l'image de la Chine, il risque d'être coûteux.

Concrètement les gains pour PSA sont au mieux minimes. FCA est au fond du trou, il n'y a qu'à voir les ventes en Europe avec des gammes anciennes.

Bref, le groupe français est complètement aveuglé. Seul un rachat partiel de FCA eut été judicieux type Opel pour que Tavares transforme et rentabilise FCA. Là , on connaît la proie PSA et le prédateur blessé FCA.

Visiblement, tu n'as pas compris.

d'ici 6 mois, PSA et FCA n'existeront plus = il n'y aura plus qu'un seul Groupe = Stellantis, à la tête d'une quinzaine de constructeurs. :bah:

Par

En réponse à caradisboub

Je pense que Carlos Tavares, l'équipe dirigeante de PSA et l'état qui a des parts ont mûrement réfléchi, non ? Je pense au contraire que ça va donner une plus grande dimension au groupe PSA. Avec Carlos Tavares aux commandes ça va tourner

Bis et repetita = PSA et FCA vont disparaître pour laisser place à un seul nouveau Groupe = Stellantis.

Donc, dire que PSA va s'en sortir ou ne pas s'en sortir, c'est un non sens. La question doit se poser vis à vis de Stellantis uniquement. :bah:

Par

En réponse à caradisboub

Je pense que Carlos Tavares, l'équipe dirigeante de PSA et l'état qui a des parts ont mûrement réfléchi, non ? Je pense au contraire que ça va donner une plus grande dimension au groupe PSA. Avec Carlos Tavares aux commandes ça va tourner

Cette réflexion est ancienne.

L’initiateur est Carlos Ghosn avec un banquier d’affaires qui avait préparé une fusion de FCA avec Renault.

La suite on la connaît.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire