Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault annonce sa stratégie environnementale

Renault annonce sa stratégie environnementale

Renault annonce, comme bien d'autres grands groupes automobiles, sa vision à moyen et long terme du développement durable. 

Renault n'a pas fait les choses à moitié pour sa stratégie RSE. Le groupe français la dévoile dans un long document disponible en ligne, baptisé "En route vers la neutralité carbone". Le losange rappelle qu'il est un des premiers à avoir mis sur les routes européennes une voiture électrique, avec le lancement de la Zoe il y a plus de huit ans. 390 000 exemplaires plus tard, et avec un nouveau patron à la barre, il est temps de préparer l'avenir.

La croissance verte peut-elle vraiment exister ? Les industriels y croient, en tout cas. Renault, comme d'autres constructeurs, fait sa grande annonce sur la neutralité carbone. Un doux rêve caressé par l'ensemble des acteurs du monde automobile, qui pourrait devenir réalité d'ici 20 à 30 ans, selon les groupes et les zones de production.

Pour Renault, il y aura plusieurs points cruciaux. Les achats, d'abord, avec une "tarification du carbone" qui sera mise en place pour réduire l'empreinte carbone des achats dans six domaines (acier, aluminium, polymères, électronique, pneus et verre) de 30 % d'ici 2030. Dans le même temps, Renault réduira de 50 % les émissions de ses sites de production dans le monde.

Côté mobilité électrique, notons la présence de batteries spéciales sur la future R5 : plus durables, mais aussi recyclables. Renault travaillera avec Veolia et Solvay les métaux cruciaux (cobalt, nickel, lithium). La France sera le centre du recyclage des batteries dans la "Re-Factory" de Flins, déjà spécialisée dans les véhicules électriques. A partir de 2030, Renault compte en tirer un milliard de chiffre d'affaires en recyclant véhicules et batteries.

Renault n'en a pas oublié l'aspect sécurité avec une limitation des véhicules à 180 km/h. Mieux encore : "dès 2022, Megane-E sera équipée d’un ajustement automatique à la vitesse réglementaire, réglé par défaut". En clair, si la limitation est de 130, le véhicule sera calibré par défaut pour ne pas dépasser les 130 km/h. Le constructeur a également prévu un dispositif spécial pour la gestion des incendies sur les véhicules à batteries.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires (68)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

on a compris...l'autonomie c'est le soucis des électriques..

donc renault va brider à 180 les thermiques et à 130 sa mégane électrique...

çà sert à quoi de prévoir 215 cv?

renault serait plus inspiré d'en mettre que 150 et une batterie plus grosse... et limiter à 150 sa mégane E

pour la zoé..

renault ferait bien de la renouveller complétement...

elle est dépassée et hors de prix....

je les sens pas renault sur l'électrique...

l'écologie le client il s'en fout... il veut une électrique pas chere... avec de l'autonomie... et facilement rechargeable à la maison..sans racket fiscal!

comme la future spring!!

Par

dès 2022, Megane-E sera équipée d’un ajustement automatique à la vitesse réglementaire, réglé par défaut

J'espère que c'est désactivable cette m**de

Par

"Renault n'en a pas oublié l'aspect sécurité avec une limitation des véhicules à 180 km/h. Mieux encore : "dès 2022, Megane-E sera équipée d’un ajustement automatique à la vitesse réglementaire, réglé par défaut". En clair, si la limitation est de 130, le véhicule sera calibré par défaut pour ne pas dépasser les 130 km/h. Le constructeur a également prévu un dispositif spécial pour la gestion des incendies sur les véhicules à batteries."

Et si la route est à 80 km/h, une bride automatique à 80 km/h aussi, pour être sur de mourir en cas de dépassement ?

Cette société qui migre vers la sur-sécurité est totalement stupide.

Par

N'importe quoi, sur une route de 130 être limité. Mais ça ne va pas ou quoi ?

Merci pour les assurances et eux vont ils baisser les prix ? Non. Ils vont le justifier par le prix de la batterie.

Deja que Renault avec la complicité des ecolos cherchent à vider nos campagnes au profit de la ville en arrêtant de produire et de développer des moteurs économiques en l'occurrence le diesel.

Si je n'ai pas un moyen économique pour construire une maison alors je ne vois pas l'intérêt de quitter la ville. C'est quoi cette idée de nous concentrer dans des agglomérations. Il est temps de se poser les bonnes questions.

Il n'y a rien d'ecologique et de bien être sur la santé. Notre système immunitaire va être affaibli et plus sujette à des infections.

Ils ne sont pas idiots les ecolos, on réduit la pollution atmosphérique en ville pour augmenter la population.

Et eux, s'installe dans la campagne. Tranquillement. Ne pas oublier que Nicolas hulot, critiqué le diesel et avaient des véhicules en 6 cylindres diesels. La classe.

Par

Bonne idée de limiter en fonction des réglementations sur la vitesse.

Ça calmera les ardeurs de certains fous.

Par

Pour améliorer l’empreinte carbone significativement, il faut raser l’usine de flins et planter des centaines de milliers d’arbres.

Par

Comment couler en trois leçons, par Renault (doubler les prix, limiter la vitesse, limiter l'autonomie, etc).

Faudrait peut-être pas oublier que la France n'est pas le centre du monde, et que dans 90% des pays on ne fait pas des automobilistes des criminels implicites : donc dans 90% des pays du monde brider les véhicules ou ne faire que des véhicules électriques rendra ces véhicules invendables.

Par

Malgré les lubies des écolos, le recyclage coûte très cher et généralement n'est pas rentable.

La moitié de ce qu'on met dans bacs à recyclages finit dans les mêmes incinérateurs que les ordures ménagères.

Je ne vois absolument pas comment Renault compte faire un milliard de bénéf dans le pays où la main d'oeuvre est la plus chère au monde avec une filière non rentable.

Par

En réponse à Ajneda

Bonne idée de limiter en fonction des réglementations sur la vitesse.

Ça calmera les ardeurs de certains fous.

ce sera surtout interessant pour les gens normaux qui perdent parfois bêtement des points par distraction en dépassant de quelques km/h la vitesse prévue. Les fous resteront des fous

Par

En réponse à FlyAkwa

Comment couler en trois leçons, par Renault (doubler les prix, limiter la vitesse, limiter l'autonomie, etc).

Faudrait peut-être pas oublier que la France n'est pas le centre du monde, et que dans 90% des pays on ne fait pas des automobilistes des criminels implicites : donc dans 90% des pays du monde brider les véhicules ou ne faire que des véhicules électriques rendra ces véhicules invendables.

Renault vise son marché, la France.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire