Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Renault : baisse de salaire pour les patrons et suppression du dividende

Renault : baisse de salaire pour les patrons et suppression du dividende

Selon Reuters, le conseil d'administration de Renault a décidé de supprimer le dividende 2019. Par ailleurs, le président et la directrice générale ont accepté de réduire leur salaire. Mise à jour avec l'officialisation de Renault.

Une source proche du constructeur a annoncé à Reuters que le conseil d'administration de Renault a décidé la suppression du dividende prévu au titre de 2019. De plus, Jean-Dominique Senard et Clotilde Delbos, respectivement président et directrice générale par intérim du Losange, ont consenti à faire un geste sur leur salaire.

Les deux dirigeants du constructeur français ont accepté une baisse de rémunération de 25 % pour un trimestre de 2020. Ils pourraient faire le même geste pour un autre trimestre si la crise liée au Covid-19 se prolonge.

En ce qui concerne les dividendes, Renault avait initialement prévu de verser 1,10 € par action au titre de 2019. C'était déjà bien moins que l'année dernière, où c'était 3,55 €, une baisse liée à la chute des résultats financiers du Losange.

Rien ne sera donc donné cette année. Le conseil d'administration suit ainsi la recommandation du gouvernement français. Dès le début de la crise, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, avait en effet demandé aux entreprises de ne pas verser de dividende dans ce contexte de crise économique. Pour Renault, c'est ainsi une économie pour maintenir la trésorerie… et un geste d'apaisement en cas de demande d'aide auprès de l'État, ce qui est de plus en plus probable. On rappelle que ce dernier détient 15 % de Renault.

De leur côté, les patrons montrent l'exemple, alors que le constructeur a dans ses cartons un gros plan d'économies pour se relancer.

Extrait du communiqué de Renault

Dans le contexte actuel lié à la pandémie de coronavirus dans le monde, et dans un souci de responsabilité vis-à-vis de l'ensemble des parties prenantes du Groupe qui consentent des efforts ou subissent les effets d’une crise sans précédent, le Conseil d’administration de Renault a décidé de ne plus proposer la distribution de dividende à l’Assemblée générale.

Dans le même état esprit enfin, l’ensemble des membres du Conseil d’administration de Renault ont décidé de revoir à la baisse leur rémunération : Jean-Dominique Senard, Président du Conseil d’Administration diminue de 25% sa rémunération pour le second trimestre 2020 au minimum et les administrateurs décident à l’unanimité de diminuer de 25% le montant de leurs jetons de présence 2020. Les économies réalisées seront reversées au fonds de solidarité mis en place dans le cadre du Contrat de solidarité et d’avenir conclu le 2 avril 2020.

Clotilde Delbos, Directeur général de Renault SA pour une période intérimaire, a décidé aussi de diminuer sa rémunération de 25% pour le second trimestre 2020 au minimum.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Actualité Renault

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Forum Renault

Commentaires (48)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Di Meo commence bien...

Par

En réponse à fabriziod

Di Meo commence bien...

il n'a pas encore pris ses fonctions.

ce sera dans 3 mois..

Par

En réponse à SUDISTE DES LANDES

Renault : passe en 'junk bond' chez S&P

Quel rapport avec le marché obligataire ? :ange:

Par

Quand vous parlez mal de Fiat, en disant que ça va échouer, vous devez penser à votre pauvre Renault. Fiat a toujours gagné depuis 2004, a acheté 100% de Chrysler et se prépare maintenant avec PSA à devenir le quatrième groupe au monde dirigé par John Elkann. Et il dispose de 30 milliards de liquidités brutes, contrairement au groupe Dacia.

Par

Donc l'Etat Français actionnaire,c'est à dire les citoyens,ne toucheront pas de dividendes.Même topo pour Orange,Airbus,Safran,Aéroports de Paris...etc.Ces dividendes, non perçus,seront de la dette supplémentaire,que les citoyens paieront.Voilà comment 1€ de bénéf devient 2€ de perte.

Par

Achetez un Espace... faute de dividende, vous serez certains de recevoir des lettres de rappel produit.

:bien:

Utile pour allumer le poêle quand arrivera l'hiver.

Par

En réponse à chris

Quel rapport avec le marché obligataire ? :ange:

"une junk bond est une obligation notée BB ou en-dessous (inférieure à l'Investment Grade), à cause du risque élevé de défaut de l'émetteur."

Par

C'est aussi zéro perceptions fiscales pour l'Etat sur ces dividendes, globalement taxés à hauteur de 30% Martin, pour faire simple.

Sacré trou dans les caisses à venir...

Par

En réponse à p.martin.pm

Donc l'Etat Français actionnaire,c'est à dire les citoyens,ne toucheront pas de dividendes.Même topo pour Orange,Airbus,Safran,Aéroports de Paris...etc.Ces dividendes, non perçus,seront de la dette supplémentaire,que les citoyens paieront.Voilà comment 1€ de bénéf devient 2€ de perte.

Exactement !

L'état actionnaire va perdre 2 fois : pas de dividendes pour les caisses et pas d'impôts payés sur les dividendes, taxés à hauteur de 30%...

Le budget 2021 va être le plus difficile à établir depuis l'existence de la 5e république.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire