Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Renault : le profit plutôt que le volume, Dacia va s'épanouir, Alpine a un avenir

Dans Nouveautés / Autres actu nouveautés

Luca de Meo, nouveau directeur général de Renault, présentera la nouvelle stratégie des marques du groupe en janvier 2021. Mais il a donné les premières directions.

Renault : le profit plutôt que le volume, Dacia va s'épanouir, Alpine a un avenir

Sa parole était très attendue. Malheureusement pour lui, son premier discours depuis qu'il est directeur général de Renault se fait pour évoquer des résultats financiers catastrophiques. Au moins, Luca de Meo mesure l'ampleur de la tâche qui l'attend.

Toutefois, Luca de Meo a indiqué qu'il était encore trop tôt pour dévoiler le plan de relance des marques. L'homme est en effet là pour piloter la stratégie des labels, donc l'avenir des gammes de Renault, Dacia ou Alpine. Le plan de bataille sur l'aspect structurel et financier a déjà été présenté en mai, avec l'objectif de réduire les coûts fixes de deux milliards d'euros en trois ans.

Pour l'évolution des marques, Luca de Meo annonce que son plan sera dévoilé d'ici janvier 2021. L'homme a d'abord pris du temps pour connaître l'entreprise, visitant des usines, des concessions, des bureaux d'études et rencontrant la grande majorité des têtes pensantes du groupe.

Luca de Meo a mis en place une équipe de 40 personnes issues du groupe, représentant les différentes fonctions, les différentes régions, qui vont l'aider à concevoir ce plan. Et la prochaine feuille de route "ce ne sera pas une liste de souhaits, mais un ensemble d'actions que l'on aura décidé et organisé d'ici là". Le plan comportera trois phases, qui couvriront la période jusqu'en 2026/2027, la première phase étant "survivre à la tempête" pour surmonter le contexte du Covid-19.

L'idée principale du plan de Luca de Meo, c'est de passer d'une stratégie de courses aux volumes à une stratégie de valeur, c’est-à-dire la génération de profits. Il indique avoir déjà travaillé sur le plan produit pour que les efforts soient concentrés sur les segments à fort potentiel. Voilà qui semble bien acter la fin des Talisman ou Scénic ! Luca de Meo est content d'avoir trouvé des "perles" chez Renault, notamment la nouvelle technologie hybride E-Tech et la future plate-forme de l'Alliance pour les véhicules électriques, la CMF-EV. Il dit qu'elle n'a rien à envier à celle qu'il a connue avant, autrement dit la MEB du groupe Volkswagen, techniquement et en matière de coûts !

À propos des marques, Luca de Meo a déclaré que Renault doit se replacer au cœur du marché, sans donner plus de détail. Il a découvert à quel point Dacia est un "miracle", car "personne dans l'industrie automobile ne peut gagner autant d'argent à ce niveau de marché". Élément intéressant, de Meo a dit "il est temps pour Dacia de s'épanouir en tant que marque à part entière". La filiale low-cost devrait donc voir sa gamme grandir.

À propos d'Alpine, Luca de Meo a déclaré que la firme "est et pourrait rester une marque de niche" mais doit être mieux exploitée. Au moins, dans son esprit, Alpine a un avenir, d'autant que la marque colle avec son envie de générer des profits plutôt que des volumes.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Commentaires (127)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Un discours qui semble censé et réfléchi. La priorité devrait d'arrêter de vendre à tout prix et retrouver des marges correctes. Mais pour ca il va falloir améliorer la fiabilité, la qualité perçue, l'image de marque généraliste milieu de gamme et augmenter la désirabilité des modèles.

Néanmoins avec cette nomination et celle de Vidal Renault semble être sur la bonne voie.

Par

Gignac où est tu ? Pas encore réveillée ?

Par

En réponse à Mathieu975

Un discours qui semble censé et réfléchi. La priorité devrait d'arrêter de vendre à tout prix et retrouver des marges correctes. Mais pour ca il va falloir améliorer la fiabilité, la qualité perçue, l'image de marque généraliste milieu de gamme et augmenter la désirabilité des modèles.

Néanmoins avec cette nomination et celle de Vidal Renault semble être sur la bonne voie.

Sans oublier Le Borgne (responsable de l'ingénierie), en place depuis le début d'année, et qui est une autre très grosse prise en provenance de PSA.

Par

Super soulagé pour Alpine !

Ouf !

Par

Amusant, car il va appliquer exactement la philosophie de Carlos Tavares, qui à la base aurait dû remplacer initialement Carlos Ghosn avant que ce dernier ne lui demande d'aller voir ailleurs.

C'est donc bien la stratégie du patron de PSA qui est celle à suivre, et chez Renault, ils l'ont bien compris, n'en déplaise à l'évadé libanais en résidence surveillée.

On va donc voir d'ici peu une hausse tarifaire des voitures Renault associé à de nouveaux designs et 80% de SUV (notamment chez Alpine et Dacia).:biggrin:

Par

mdr, le dial n'est pas du tout à la hauteur de ce qui se passe en concessions, ou c'est tjs la remise qui prime . et pendant ce temps là, PSA est bénéficiaire, et renault perd juste 7 milliards. les 5 milliards du prêt sont donc déjà bouffé :nanana: mais notre analyste financier va pas tarder à nous expliquer ICI que cette boite va tres tres bien :tongue:

Par

En réponse à Mathieu975

Un discours qui semble censé et réfléchi. La priorité devrait d'arrêter de vendre à tout prix et retrouver des marges correctes. Mais pour ca il va falloir améliorer la fiabilité, la qualité perçue, l'image de marque généraliste milieu de gamme et augmenter la désirabilité des modèles.

Néanmoins avec cette nomination et celle de Vidal Renault semble être sur la bonne voie.

Honnêtement, la "fiabilité" est un critère très subjectif souvent très différent selon les modèles, versions et moteurs, et rentre globalement peu en compte lors d'une décision d'achat.

Quant à la qualité des nouvelles Clio et Captur, elle ne fait pas débat je pense: c'est très bon.

En revanche, Renault doit améliorer sa marge sur ces voitures qui se vendent bien.

Enfin, il lui faut des modèles porteurs sur les segments C et supérieurs, car c'est là que la marge peut être très bonne.

Concernant Alpine, même si ça me gène de le dire, la marque a clairement besoin d'un SUV connoté sportif, à l'image de ce que propose les autres constructeurs concurrents, car c'est ça qui se vend bien.

Enfin, Renault doit devenir comme Peugeot: de l'access premium, pour permettre à Dacia d'évoluer sans grignoter des parts de marché à Renault (à l'image de Citroën vis à vis de Peugeot par exemple).

Par

En réponse à kevin14789

Gignac où est tu ? Pas encore réveillée ?

Je me fait du souci moi aussi. Une gueule de bois ? Une déprime à l'annonce des résultats de VAG ? Attendons et prions pour notre rigolade quotidienne.:lol:

Par

Un discours lucide, à défaut d'être positif.

La génération de voiture actuelle va passer à la casserole ...

On va voir s'il y a des fins de carrière anticipées (Scénic, Espace, Talisman, Koléos, Twingo thermique)

La Clio est en place heureusement, le Captur est une réussite même s'il peine à séduire comparé au 2008, la Zoé maintient plutôt bien avec son restylage, même si elle n'est pas exempt de défauts.

Le système PHEV du groupe est hyper intéressant s'il s'avère fiable.

Nissan est une épine ...

Dacia va évoluer, Alpine pourrait s'étaler sur les versions haut de gamme et viser la clientèle que ciblait l'Espace, le Koléos et la Talisman.

Par

Y'a un léger lapsus dans votre commentaire.

" il a découvert des perles... ".

Fallait lire...

" il a découvert des pertes ... ".

On ne voit même plus que ça !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire