Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Revendre son occasion au meilleur prix : toutes les astuces de Caradisiac

Dans Guide fiabilité / Actu occasion

Cailliot Manuel

Avec un marché de l'occasion qui a explosé en 2021et une relative pénurie de l'offre, les prix des autos de seconde main ont carrément atteint des sommets. Et de fait, c'est pour les propriétaires le bon moment pour vendre à prix haut. Mais savez-vous qu'avec quelques astuces simples et peu coûteuses, vous pouvez revendre encore plus cher que la moyenne ? On vous explique.

Revendre son occasion au meilleur prix : toutes les astuces de Caradisiac

Chez ceux qui envisagent la vente de leur voiture d'occasion, il y a deux écoles. Celle de ceux qui passent par une "reprise" chez le concessionnaire ou le professionnel qui leur revend leur nouvelle auto, et celle de ceux qui revendent par eux-mêmes à un particulier. Les premiers assument de perdre de l'argent, parfois beaucoup, car en général, ils se font carrément "saigner" sur la reprise. Mais en contrepartie, ils ne perdent pas de temps, n'ont pas à faire faire des essais à des inconnus, et ne s'embarrassent ni avec les formalités administratives, ni avec le contrôle technique. Un confort qui a un prix.

Les seconds, eux, cherchent au contraire à atteindre le montant maximal à la revente, ou a minima, à perdre le moins possible. Certes c'est au prix de démarches à effectuer seul, et de temps passé pour aboutir à la vente. Cela dit, les prix sur le marché de l'occasion ont tellement grimpé ces derniers temps (+ 13 % en moyenne, bien plus pour certains modèles recherchés), que cela est encore plus rentable qu'il y a un ou deux ans en arrière !

Si vous faites partie de cette "team" là, cet article va vous présenter quelques astuces, pour tirer justement le meilleur prix de votre future ex-auto. Le but : redonner de la valeur à sa voiture, par quelques actions souvent simples et peu coûteuses, parfois plus pointues, et qui peuvent dans tous les cas rapporter gros. Voyez plutôt.

 

 

L'esthétique : bien présenter la mariée

À l’extérieur

Revendre son occasion au meilleur prix : toutes les astuces de Caradisiac

Présenter à ses potentiels acheteurs une voiture "propre", sur l'annonce et lors de l'essai, est la moindre des choses et permet déjà de ne pas lui faire perdre "d'office" de la valeur. Certains ont pourtant tendance à l'oublier; Faites un tour sur les sites d'annonce, vous verrez que parfois, on a juste l'impression que le but est de ne surtout pas attirer d'acheteurs. Ce n'est pourtant pas compliqué, mais j'ai personnellement été essayer des autos dans un état... les mots me manquent pour le décrire…

Donc, un lavage extérieur, un peu plus poussé qu'à l'accoutumée peut-être, mettra déjà votre acheteur en confiance. Insistez sur les jantes, en éliminant bien la poussière de freinage, si besoin grâce à un produit "nettoyant jantes" dédié. Leur état revêt une grande importance pour certains. Et n'oubliez pas les tours de portière (côté intérieur), ça fait son petit effet lorsqu'ils sont clean.

Si vos enjoliveurs sont en triste état, ou s'il en manque, remplacez-les par des neufs. Le mieux est de retrouver un enjoliveur identique à l'origine, mais sinon, on peut en trouver pour moins de 10 € pièce en centre-auto. Cela peut paraître étonnant, mais si vous prenez la même voiture avec des enjoliveurs amochés et une autre avec des enjoliveurs neufs, la seconde se revendra bien mieux. Les professionnels le savent, et remplacent quasi systématiquement les enjoliveurs abîmés avant de proposer à la vente…

Ça, c'est le minimum.

Si vous voulez faire plus, vous pouvez redonner un "coup de jeune" aux flancs de vos pneus, grâce à des produits dédiés que l'on trouve en centre-auto. Aspect noir et brillant retrouvé garanti. La méthode "huile d'olive" fonctionne aussi très bien. Il suffit d'en étaler sur le caoutchouc, et on retrouve un noir plus profond. Vous pouvez aussi, bien sûr, carrément les remplacer s'ils arrivent à la limite d'usure. C'est un argument de vente, qui coupe court à une négociation sur ce point.

Si la carrosserie présente quelques rayures peu profondes (par contre, n'espérez pas pouvoir récupérer une griffure qui a traversé la couche de vernis), vous pouvez utiliser un efface-rayure pour les atténuer, voire les faire totalement disparaître (moins de 15 €). Pour les abrasions plus prononcées et les éclats de peinture, vous pouvez obtenir en concession des stylos retouches de la couleur exacte de la carrosserie, qui vous permettront de masquer les plus gros défauts (15 € maximum). Attention, il faut être soigneux et précis, sinon le remède peut être pire que le mal (encore plus voyant si on fait des gros pâtés !).

Revendre son occasion au meilleur prix : toutes les astuces de Caradisiac

Pour ceux qui possèdent des pare-chocs en plastique brut, qui ont tendance à devenir gris avec le temps, vous pouvez tenter de les récupérer. Certains rénovateurs de pare-chocs sont très efficaces et permettent de retrouver la couleur d'origine sans effort pour un prix modique (encore une fois, pas plus d'une dizaine/quinzaine d'euros). Le "Polytrol", qui sert normalement à rénover les marbres, est terriblement efficace sur certains plastiques extérieurs ternis (pas tous). On le trouve en magasin de bricolage.

Pour aller encore plus loin.

Pour les petites bosses éventuelles sur la carrosserie, vous savez, celles qui permettent à l'acheteur de négocier, vous pouvez faire appel à un débosseleur sans peinture. Il peut les faire disparaître en "massant" la carrosserie de l'intérieur. C'est bien moins onéreux que de passer par un travail de carrosserie et de peinture (de l'ordre de 100 € pour un gros creux, à 50 € pour un petit, et c'est dégressif selon le nombre de "pocs" à traiter).

Revendre son occasion au meilleur prix : toutes les astuces de Caradisiac

Aussi, les phares en polycarbonate ont tendance à s'opacifier avec le temps. Il est possible de les rénover très facilement. Seul, c'est délicat, mais de nombreux professionnels proposent ce service. C'est très efficace et pas si cher, en tout cas bien moins que de remplacer les optiques. Comptez en moyenne 40 à 50 euros par phare, selon le professionnel. Le résultat est saisissant (voir photo ci-contre).

Revendre son occasion au meilleur prix : toutes les astuces de Caradisiac

Enfin, si votre peinture est un peu ternie par rapport à l'origine, un coup de polish (c'est simple à faire) peut redonner pour peu de frais, en moyenne 15/20 €, un brillant de bon aloi. Pour une peinture vraiment attaquée, le même traitement mais réalisé à la machine par un professionnel, coûte en moyenne 200 à 250 €, et donne des résultats remarquables. 

 

 

À l’intérieur

Avec un bel extérieur, il serait dommage de décevoir l'acheteur potentiel en ouvrant la porte, avec un habitacle défraîchi. Le minimum est de passer un bon coup d'aspirateur partout, coffre y compris. Videz le cendrier et la boîte à gant, cela fait moins bazar. Si vos sièges étaient recouverts de housses, enlevez-les pour l'essai, sauf si elles sont encore en état neuf. Vous montrerez ainsi une sellerie impeccable. Nettoyez également avec soin tous les vitrages, et les plastiques. Il suffit d'une lingette microfibres humide pour faire des miracles.

Revendre son occasion au meilleur prix : toutes les astuces de Caradisiac

Si vous avez des plastiques blanchis, ternis, un rénovateur plastique peut leur redonner un peu d'éclat (en moyenne 15 € le flacon en centre-auto). Mais n'insistez pas trop, la plupart des produits donnent sinon un aspect trop brillant et gras.

Si les tissus de vos sièges sont tachés, pensez à les nettoyer. Peu sales, le passage d'une microfibre humide peut suffire. Mais si la saleté est incrustée depuis longtemps, vous devrez envisager l'utilisation d'un aspirateur/extracteur. Le must en termes de remise à neuf des selleries. Si cette dernière est en cuir, un nettoyage à la brosse et au savon noir, suivi d'un nourrissage avec un produit dédié leur redonnera bel aspect.

Pour tout ce qui est sièges, ne faites pas ça au dernier moment, il faut penser au temps de séchage.

Si la sellerie, quel que soit son type, est trouée ou déchirée, on peut faire appel à un sellier ou un restaurateur, mais ce n'est pas forcément rentable, si les accrocs sont peu visibles. En effet, ces restaurations sont chères (plusieurs centaines d'euros selon la gravité).

 

La mécanique : un entretien à jour, voire préventif, valorise l'auto

Cela paraît évident, mais pour revendre plus cher, et en tout cas au meilleur prix, il vaut mieux être à jour concernant l'entretien de l'auto. La dernière révision ne doit pas avoir été "oubliée", les pièces d'usure... pas trop usées justement. Bien entendu, pas besoin de refaire tout le système de freinage s'il peut encore tenir 20 000 km, non, cela ne serait pas rentable. Mais si certaines pièces sont proches de la fin (freins, amortisseurs, échappement, embrayage), il peut s'avérer judicieux d'anticiper leur remplacement de quelques milliers de kilomètres. Avec comme argument auprès des acheteurs qu'ils seront tranquilles pendant longtemps. Cela coupera l'herbe sous le pied à la négo.

Revendre son occasion au meilleur prix : toutes les astuces de Caradisiac

La courroie de distribution est un point important. Pour les modèles qui en sont équipés, elle est à remplacer périodiquement. Il y a une limite en temps et en kilométrage, et à la première des deux atteinte, il faut remplacer, sous peine de prendre le risque d'une casse, qui entraîne celle du moteur (ouille...).

La plupart des acheteurs sont bien au courant de cela, et vous poseront la question. Il vaut mieux être à jour à ce niveau, car c'est une opération coûteuse (entre 600 et plus de 1 000 €). Si elle doit avoir lieu dans peu de temps, cela refroidira l'acquéreur, ou l'encouragera à négocier. Notre conseil est de réaliser l'opération, si l'échéance est dans moins de 12 mois, si elle est plus lointaine, pas besoin, mais attendez-vous à ce que l'acheteur négocie quand même un peu. Si elle vient d'être faite, cela coupe court à toute tentative de baisse de prix pour cette raison. Les pros ne s'y trompent pas, ils réalisent quasi systématiquement cette opération avant de revendre lorsque l'échéance est proche, ou quand ils ne savent pas quand elle a été faite. Ou sinon, tournez-vous vers un modèle à chaîne de distribution, théoriquement sans entretien durant la vie de la voiture.

Pensez aussi à passer un coup de chiffon sous le capot. Une baie moteur propre fait bonne impression. Mais n'insistez pas trop non plus. Un moteur "trop" propre, nettoyé au karcher, peu entraîner des soupçons (il aurait des fuites, ici nettoyées, mais qui vont vite revenir). Donc, juste propre, c'est notre conseil.

 

Bien sûr, pour bien vendre, il faut que votre auto fonctionne parfaitement. Donc si elle fume, si le moteur tourne mal, si elle fait des bruits bizarres, il faudra se pencher sur la résolution des soucis avant, sous peine de devoir brader.

 

Une bonne annonce : se démarquer positivement de la concurrence

Pour bien vendre, à bon prix, il faut aussi les attirer, les acheteurs. Une voiture en excellent état, propre, belle, bien entretenue ne se vendra pas toute seule non plus ! Et comme on n'attire pas les mouches avec du vinaigre, on n'attire pas les acheteurs d'occasion avec une annonce bâclée !

Il faut donc concocter l'annonce parfaite, sur plusieurs supports. Les plus efficaces aujourd'hui sont La Centrale, le bon coin, et les réseaux sociaux type Marketplace de Facebook ou les groupes de vente sur Facebook. Attention dans ce dernier cas aux arnaques, tout comme sur le bon coin, qui en concentrent beaucoup (voir notre article de mise en garde ici).

Soyez transparent et honnête dans la description de votre auto. Ni survendeur, ni l'inverse. Mettez en valeur l'état de l'auto si elle le mérite, et justifiez le prix demandé par les entretiens effectués et les remplacements de pièces récents.

Il faut bien sûr également soigner les photos d'illustration. Choisissez un cadre neutre, voire joli, et prenez des photos sous tous les angles, y compris des photos d'intérieur, des places arrière, du coffre, du moteur. Pensez aussi à prendre en photo des détails des défauts. Si vous ne pouvez pas publier toutes les photos, vous les aurez au moins sous le coude pour les fournir si on vous en fait la demande. 

 

Un dossier d'entretien et des papiers bien carrés : un plus !

Revendre son occasion au meilleur prix : toutes les astuces de Caradisiac

Dans un autre registre, réunissez aussi tous les papiers de la voiture, ainsi que les factures et le carnet d'entretien, éventuellement le code autoradio, le double des clés, etc., dans un beau petit dossier bien ordonné, classé par date. Mise en confiance garantie. Et il va sans dire qu'une voiture impeccablement entretenue, preuves à l'appui, se revend plus cher (autour de 5 %) et rend encore une fois la "négo" plus difficile pour l'acheteur.

Vous pouvez aussi anticiper sur les papiers nécessaires à la vente. Certificat de cession, certification de situation administrative, contrôle technique en règle. Cela montrera votre sérieux.

Si vous voulez aller encore plus loin, et toujours pour rassurer l'acheteur, vous pouvez lui montrer un rapport d'historique. Depuis peu, le gouvernement a mis en ligne le site "Histovec" (https://histovec.interieur.gouv.fr/histovec/home). Il permet, à partir d'informations de votre carte grise, de connaître par exemple le nombre de propriétaires de la voiture depuis sa mise en circulation, si elle est gagée, si elle a été volée dans sa carrière, etc.

  

LE BILAN

Ces quelques pistes et astuces, peu coûteuses pour la plupart, permettent d'obtenir le maximum de la vente de votre voiture. Bien sûr, n'espérez pas gagner 1 000 € sur une voiture qui en vaut 3 000. Mais sur une vente à 10 000 €, on peut presque gagner ces 10 % sur la vente finale, en n'ayant investi que du temps et quelques centaines d'euros. Vous serez gagnants au final.

Et ce n'est pas tant que ces opérations, dont certaines devraient être évidentes pour tout le monde, font gagner beaucoup de valeur intrinsèque à l'auto (sauf les remplacements de grosses pièces d'usure et le remplacement de la distribution), mais tout cela ferme la porte à la négociation. Et cloue le bec aux plus pinailleurs des acheteurs.

En fait, c'est comme faire du home staging avant de vendre sa maison ou son appartement : le but est de se démarquer de la concurrence lors de l'essai, en présentant une auto sans gros défauts, et entretenue. Car en termes d'automobile, c'est comme en immobilier, les acheteurs ne négocient plus lorsqu'il n'y a aucuns travaux à faire et que tout est propre et carré.

Appliquez donc la "méthode Plaza" à votre auto, et vous la vendrez au meilleur prix.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire