Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Route de nuit : Benjamin Biolay emporte son Grand prix sur la route

Dans Loisirs / Autres actu loisirs

Michel Holtz

Paru à la sortie du premier confinement, Grand Prix est un album imprégné de course automobile en particulier et de voitures en général. L'auteur-compositeur va désormais prendre la route avec son dernier opus pour une tournée à travers toute la France.

Benjamin Biolay, assis sur le pneu d'une Matra F1 pour la pochette de son album Grand Prix;
Benjamin Biolay, assis sur le pneu d'une Matra F1 pour la pochette de son album Grand Prix;

Mais quel peu bien être rapport entre la vie d'un pilote de course et celle d'un chanteur ? Benjamin Biolay, l'auteur, compositeur et interprète de Grand Prix a voulu préciser les choses. "En tournée, nous, les musiciens, on est un peu comme des pilotes qui tournent en rond. On fait un grand voyage et on se retrouve au même endroit. Eux, sur un circuit, nous, dans une salle de spectacle qui ressemble à d'autres salles de spectacle." Et de consacrer un album entier au sport auto, en avouant une vraie passion pour la Formule 1. Paru à la sortie du premier confinement, il va dorénavant prendre la route, sa vraie place, pour une tournée à travers la France qui. s'achèvera en fin d'année.

Un hommage à Jules Bianchi

Consacré artiste de l'année aux Victoires de la musique 2021, Benjamin Biolay renoue ici avec une vieille tradition du rock et de la chanson : le concept album, soit des titres réunis évoquant un même thème. Parmi ses morceaux, Grand prix, éponyme de l'album dont les paroles ont été inspirées à l'auteur-compositeur-interprète par la mort du pilote niçois Jules Bianchi lors du grand prix à Suzuka au Japon en 2015. "J'ai raté ni ma mort ni ma vie, même si j'ai jamais fini mon dernier Grand Prix" chante Biolay.

L'affiche de la tournée de Benjamin Biolay à travers la France.
L'affiche de la tournée de Benjamin Biolay à travers la France.

Tout au long des 13 titres, la course auto en particulier et l'automobile en général, se fixent en surimpression sur les histoires d'amour, d'absence ou de mort explorées par le chanteur, dans Interlagos, Virtual safety car, Ma route ou La roue tourne.

On ne s'attendait pas à retrouver le comédien musicien chanteur sur le bord d'un circuit et l'on découvre avec Grand Prix, que ce grand prix du conservatoire de musique de Lyon en 1990 est un passionné d'autos, comme celui qu'il admirait, son aîné Christophe qui nous a quitté l'an passé. Un autre dandy, un peu maudit, comme il le chantait dans les Paradis perdus, et dont Benjamin Biolay a repris plusieurs titres.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire