Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Route de nuit - Une certaine vision du style

Dans Futurs modèles / Design

Serge Bellu

Une magnifique exposition célèbre le design automobile au Detroit Institute of Art.

Route de nuit - Une certaine vision du style

Quelle ville au monde symbolise mieux l’aventure de l’automobile que Detroit dans le Michigan ? Outre ses usines et autres lieux mythiques attachés aux Big Three - GM, Ford et Chrysler - la ville possède un musée qui mérite le voyage. Jusqu’au 9 janvier 2022, le Detroit Institute of Art (DIA) présente l’exposition « Detroit Style : Car Design in the Motor City ». On peut y retrouver plusieurs pièces historiques et une foule documents illustrant le design américain de 1950 à nos jours.

En vedette, un prototype de la Corvette Stingray qui a connu une carrière inattendue.
En vedette, un prototype de la Corvette Stingray qui a connu une carrière inattendue.

Bill Mitchell, alors patron du design à la GM, avait demandé à ses stylistes d’imaginer un prototype pour la compétition. Cette Stingray débuta en avril 1959 dans le Maryland et courut sous cette forme, peinte en rouge, pendant deux saisons. Puis elle fut reconvertie en concept car, repeinte en gris argent et commença une vie de salon à Chicago en février 1961.

Syd Mead (1933-2019) avait notamment dessiné les véhicules de Blade Runner.
Syd Mead (1933-2019) avait notamment dessiné les véhicules de Blade Runner.

À côté de cette pièce maîtresse, on peut admirer au DIA des croquis qui racontent l’âge d’or de l’industrie américaine. Notamment une magnifique mise en scène de Syd Mead, mythique illustrateur de science-fiction.

Route de nuit - Une certaine vision du style

Outre cette exposition temporaire, le musée présente une œuvre majeure de Diego Rivera, une fresque murale qui fige un instant de la vie industrielle de Detroit à l’aube des années 1930. L’artiste mexicain a peint des visages d’ouvriers éteints par l’abnégation, des regards de contremaîtres enfermés dans leur logique et, dans un coin du tableau, le portrait d’un industriel mutant partageant les traits de Thomas Edison et de Henry Ford.

Pour se remettre dans l’ambiance, il faut relire le portrait que Jean-Marie Gustave Le Clézio a consacré à Diego Rivera et Frida Kahlo ou encore le Voyage au bout de la nuit où Louis-Ferdinand Céline décrit les sombres et sonores rouages de la machine de production américaine.

Le musée est ouvert du mercredi au dimanche et se visite obligatoirement avec une réservation préalable.

Route de nuit - Une certaine vision du style
Route de nuit - Une certaine vision du style

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire