Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Salon de Francfort 2019 - Nouvelle Hyundai i10 : à maturité

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

La troisième génération de l'i10 soigne son look et met à jour sa dotation. La petite Hyundai a tout d'une grande… mais semble justement trop sérieuse.

Salon de Francfort 2019 - Nouvelle Hyundai i10 : à maturité

Le marché des petites citadines est devenu difficilement rentable. Résultat, plusieurs constructeurs ont décidé de le quitter : Ford et Opel cette année, Peugeot et Citroën d'ici 2021… Mais Hyundai persévère et présente à l'occasion du Salon de Francfort la troisième génération de l'i10.

Lorsqu'on regarde la face avant, on peut se dire que c'est un gros restylage. On retrouve les optiques qui remontent le long du capot et la calandre "cascade" qui intègre dans ses coins supérieurs les feux de jour. L'évolution est plus visible au niveau du profil, avec notamment des ailes sculptées et des épaules marquées. Ces éléments donnent un peu de caractère à l'auto. Le vitrage latéral se prolonge par une pointe qui intègre le nom de la voiture. La nouvelle i10 est proposée avec des silhouettes bicolores. Les clients auront le choix entre le noir et le rouge pour la partie supérieure.

Salon de Francfort 2019 - Nouvelle Hyundai i10 : à maturité

Avec le noir visible sur les premières photos officielles, l'i10 semble allongée. Mais elle reste un petit gabarit : 3,67 mètres de longueur. La largeur augmente de 2 cm, la hauteur diminue d'autant.

La planche de bord est bien dessinée. On trouvera sur les versions hautes un écran tactile 8 pouces qui fait corps avec l'instrumentation. Pour la décoration, il y a à divers endroits un motif en nid d'abeilles. L'ensemble dégage une impression de qualité mais manque franchement de gaieté ! On espère découvrir au Salon de Francfort des ambiances plus colorées. Hyundai annonce que le conducteur aura une meilleure visibilité vers l'avant. Côté coffre, on a un volume inchangé de 252 litres. Le chargement sera plus facile grâce à un seuil abaissé de 3 cm.

Salon de Francfort 2019 - Nouvelle Hyundai i10 : à maturité

Côté équipements, la nouvelle i10 soigne sa dotation. Selon les modèles, il y aura l'alerte anti-collision avec détection des piétons, les feux de route automatiques, l'aide au maintien dans la voie ou encore la surveillance de l'attention du conducteur. En matière de confort, on aura la caméra de recul et la recharge des téléphones par induction.

Deux moteurs seront au programme : le trois cylindres 1.0 de 67 ch et le quatre cylindres 1.2 84 ch, couplés à une boîte manuelle 5 rapports. Une boîte robotisée 5 rapports sera proposée en option sur les deux blocs.

Portfolio (14 photos)

En savoir plus sur : Hyundai I10 (3e Generation)

SPONSORISE

Actualité Hyundai

Toute l'actualité

Commentaires (33)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Depuis devant une ligne Ford. Dedans certains éléments style nouvelle Clio. Encore un mix

Par

Jolie les feux de jour genre giffi pour éclairer les armoires

Par

Elle a l'air sympa pour la catégorie mais dommage pour les moteurs même s'ils sont adaptés pour la ville...

Par

Un peu déçu mais ça reste correct

Par

Ils ne voudraient pas se créer leur propre identité un jour ceux-là ?

Par

Voilà ce que, à mes yeux, n'aurait jamais dû cesser d'être la Twingo.

Une petite citadine, motorisée simplement (pas de version 130-140ch inutile), pas à la technique ébouriffante et à l'équipement délirant mais avec de bonnes prestations, un prix correcte en étant largement assez qualitatifs tant en construction que dans ses qualités pour assurer ce qui lui est demandé.....faire de la ville.

Même si aujourd'hui on conçoit cette tâche de plus en plus pour un véhicule électrique, mais cela reste onéreux.

Bref, vu l'abandon de la catégorie par quelques cadors (Ford, PSA, Toyota) et le virage électrique qui se dessine pour d'autres (VAG) cette Hyundai a un boulevard devant elle.

C'est bien simple, vous prenez une Twingo 2, un gros restylage avec présence d'une tablette tactile, une petite mise à jour moteur avec le 3 pattes au max à 100ch (et revu pour sa conso) en contenant le poids à 900kg.....et Renault disposerait par le biais de Dacia d'une concurrente adéquate et probablement leader.

laissant la place pour une Twingo 4 prenant le virage de l’électrique.

Et au diable la supposée tristesse de l'auto. Les guignolerie de journaliste ça va un moment. Un coup du noir sans fioriture c'est un gage de "sérieux", un autre ça devient "un manque de gaieté"....

Ho les gars, c'est une voiture, pas un spectacle de clowns.

Par

Joli coup de crayon pour une citadine, il n'est pas toujours facile d'avoir des lignes équilibrées avec un véhicule de petite taille.

Je ne comprends la notion de 'gaieté' attendue par les journalistes. Quand c'est tout noir je veux bien, mais là on a des volumes agréables, un mélange noir/blanc/gris, un motif géométrique pour relever l'ensemble... il manque quoi, un nez rouge au niveau du volant ? Des décorations Smoby façon Twingo ?

L'offre moteur reste identique, tout comme la Picanto (dont la version 100ch se fait attendre), mais en usage urbain et péri-urbain c'est largement suffisant.

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Voilà ce que, à mes yeux, n'aurait jamais dû cesser d'être la Twingo.

Une petite citadine, motorisée simplement (pas de version 130-140ch inutile), pas à la technique ébouriffante et à l'équipement délirant mais avec de bonnes prestations, un prix correcte en étant largement assez qualitatifs tant en construction que dans ses qualités pour assurer ce qui lui est demandé.....faire de la ville.

Même si aujourd'hui on conçoit cette tâche de plus en plus pour un véhicule électrique, mais cela reste onéreux.

Bref, vu l'abandon de la catégorie par quelques cadors (Ford, PSA, Toyota) et le virage électrique qui se dessine pour d'autres (VAG) cette Hyundai a un boulevard devant elle.

C'est bien simple, vous prenez une Twingo 2, un gros restylage avec présence d'une tablette tactile, une petite mise à jour moteur avec le 3 pattes au max à 100ch (et revu pour sa conso) en contenant le poids à 900kg.....et Renault disposerait par le biais de Dacia d'une concurrente adéquate et probablement leader.

laissant la place pour une Twingo 4 prenant le virage de l’électrique.

Et au diable la supposée tristesse de l'auto. Les guignolerie de journaliste ça va un moment. Un coup du noir sans fioriture c'est un gage de "sérieux", un autre ça devient "un manque de gaieté"....

Ho les gars, c'est une voiture, pas un spectacle de clowns.

Je plussoie :bien:

Par

En réponse à Windfrip

Elle a l'air sympa pour la catégorie mais dommage pour les moteurs même s'ils sont adaptés pour la ville...

Oui, malheureusement les moteurs sont vraiment ...antiques.:violon:

Fiables, OK, mais elles consomment plus que la concurrence (+15-20% dans la vie réelle) et manquent cruellement de couple *low-down*. Mais bon, on peur espérer aux versions 1.0 T-GDI de 100 ch... ou 120 ch peut-être pour une petite semi-bombinette vs. le Up GTI 115 ch?!

Conclusion: pas mal ce facelift majeur, :wink: mais en tout cas loin des images provenues du centre design Hyundai Europe (souvenez-vous le dessin-CGI du *monstre vert* qui paraît un hot-hatch irresistible?!...)

Par

En réponse à De Tavannes

Depuis devant une ligne Ford. Dedans certains éléments style nouvelle Clio. Encore un mix

Fidèle à toi:pfff:

Tu crois qu'ils ont attendus la clio pour pomper dessus :blague:

Ouah le niveau..

Pourrais-tu énumérer les similitudes et argumenter en apportant les preuves de copie.

On t'attend.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire