Publi info

Sécurité des véhicules: quand les constructeurs influencent Bruxelles

Dans Pratique / Sécurité

A la veille d'un vote de l'UE sur les futurs équipements de sécurité obligatoire dans les voitures, les constructeurs automobiles expriment clairement leurs préférences et réticences pour telle ou telle technologie.

Sécurité des véhicules: quand les constructeurs influencent Bruxelles

Si la bonne foi oblige à reconnaître aux radars un rôle important dans l’amélioration de la sécurité routière, il faut souligner que les progrès enregistrés ces dernières années sont en grande partie due aux efforts réalisés par les constructeurs et équipementiers.

La mortalité routière a diminué de plus de moitié entre 2001 et 2017 sur les routes d’Europe, où l’on est passé de 54 900 victimes à 25 300 sur la période, et on peut notamment en rendre grâce à l’ABS, aux airbags ou à l’antidérapage ESP, lequel est obligatoire sur toutes les voitures neuves vendues en Europe depuis le 1er novembre 2014.

A la veille d’un vote du parlement européen concernant les nouveaux systèmes de sécurité obligatoires à bord des voitures, ceci dans le cadre du nouveau « Règlement sur la sécurité générale », l’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) joue de son influence pour pousser à l’adoption de certains systèmes qu’elle juge plus efficaces que d’autres.

« L’industrie automobile européenne s’engage à jouer un rôle dans la baisse du nombre d’accidents et de morts », commente ce mercredi Erik Jonnaert, Secrétaire général de l'ACEA. « Dans ce contexte, nous nous félicitons de la révision du règlement de sécurité générale et soutenons un large éventail de mesures de sécurité proposées par la Commission européenne en mai dernier. »

Parmi les systèmes « poussés » par l’industrie, citons la détection de somnolence, la surveillance de maintien dans la file, ainsi que le freinage d’urgence autonome. Ce dernier présente en effet de nombreux avantages selon l’ACEA, qui précise qu’il il peut réduire le nombre d’accidents dus à la distraction, mais aussi minorer la gravité d’accidents frontaux ou latéraux.

En se combinant, les systèmes précités peuvent aussi réduire drastiquement le nombre d’accidents. S’ajoutent à la liste les caméras de recul, éthylotests antidémarrage, ou bien encore les feux stops (ou warnings) qui clignotent en cas de freinage d’urgence. De plus, l’ACEA plaide pour le renforcement de la cellule habitable pour améliorer la protection en cas de choc arrière.

Par contre, certains systèmes ne recueillent pas forcément les faveurs des industriels, à l’image des systèmes anti-distraction avec une caméra surveillant le conducteur : « la reconnaissance faciale peut être perturbée par le port de lunettes réfléchissantes », avertit l’ACEA. « De plus, la présence de caméras surveillant les conducteurs pose aussi de graves problèmes de confidentialité. »

L’organisme exprime aussi des réticences concernant l’assistance automatique à la vitesse basée sur la lecture des panneaux de signalisations: « en pratique, ce système affiche encore trop de fausses alertes en raison de panneaux routiers incorrects ou périmés. En outre, les caméras ne peuvent pas anticiper tous les scénarios, par exemple, lorsque les panneaux de signalisation sont dissimulés. », commente l'ACEA dans un communiqué.

Et Erik Jonnaert d'ajouter que « bien que nous croyions au potentiel énorme de la technologie de la sécurité des véhicules, cela ne suffira jamais. Nous appelons les décideurs politiques à adopter une approche véritablement intégrée de la sécurité routière, qui combine les nouvelles technologies des véhicules avec une meilleure infrastructure routière et un comportement plus sûr .»

Le facteur humain reste en effet prépondérant, en attendant le jour (pas si lointain) où l'intelligence artificielle prendra totalement les commandes.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (17)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il me semble absolument normal que ces décisions se prennent en concertation avec les constructeurs automobiles européens, aussi bien sur les normes de sécurité et équipements obligatoires que sur les normes antipollution.

La pression déjà mise sur les constructeurs ( les normes à venir dans le domaine de la pollution sont très contraignantes) et sur les consommateurs - il faut bien reporter le surcoût - peuvent mettre en péril la survie de notre industrie et les très nombreux emplois liés au secteur automobile.

L'Europe devrait penser à renforcer la solidité de notre industrie plutôt que de la fragiliser. Les Chinois se frottent sans doute déjà les mains (exports) …et dans une moindre mesure les américains aussi (imports).

Par

Moi, avec ma première voiture, une Renault 5 TL, j'ai fait, dans les années 70, des dizaines de milliers de kilomètres en France et ailleurs sans avoir eu un seul accident.

Et pourtant, cette voiture n'avait aucun outil d'aide à la conduite.

Aucun outil tout court d'ailleurs.

Comme quoi...

Par

Tant qu'on a pas eu un très grave accident de la route on pense se sentir invulnérable avec ABS, AIRBAGS.... Le jour ou tu as un gros carton tu comprends que la meilleure sécurité s'est le conducteur (à condition de respecter la licence qui lui donne un droit... accepteriez vous qu'un pilote de ligne, qu'un conducteur de TGV, conduise comme bon lui semble sans se soucier du code aérien ou ferroviaire??????)

Par

(..)éthylotests antidémarrage(..)

heu.. faudrait pas qu'ils nous imposent cette merde à chaque démarrage.

non seulement ça poserait un souci avec les voitures de location/service (qui a envie de sucer le même truc sucé par un autre?), mais ça serait contre-productif: tu fais souffler par ton gamin et tu peux conduire torché.

(..)L’organisme exprime aussi des réticences concernant l’assistance automatique à la vitesse basée sur la lecture des panneaux de signalisations: « en pratique, ce système affiche encore trop de fausses alertes en raison de panneaux routiers incorrects ou périmés. En outre, les caméras ne peuvent pas anticiper tous les scénarios, par exemple, lorsque les panneaux de signalisation sont dissimulés. », commente l'ACEA dans un communiqué.(..)

non effectivement pour l'imposer si au final ça s'avère onéreux et que ça n'est pas utilisé.

Par

En réponse à GLMC

Moi, avec ma première voiture, une Renault 5 TL, j'ai fait, dans les années 70, des dizaines de milliers de kilomètres en France et ailleurs sans avoir eu un seul accident.

Et pourtant, cette voiture n'avait aucun outil d'aide à la conduite.

Aucun outil tout court d'ailleurs.

Comme quoi...

tu n'es pas le seul.

perso, 4l, super 5, 106... et même camions de l'armée, dont un berliet sans ceinture de sécurité.

n'empêche que des élements comme l'abs et l'esp peuvent aider dans certaines situations, même si elles peuvent s'avérer rares dans les faits.

perso, imposer la vision 360 à base de caméras en ajoutant une option empêchant la voiture de taper un mur, ça n'est pas forcément un dispositif de sécurité, mais ça permettrait d'éviter nombre de petits chocs préjudiciables à la carosserie, et pas forcément la sienne.

Par

En réponse à GLMC

Moi, avec ma première voiture, une Renault 5 TL, j'ai fait, dans les années 70, des dizaines de milliers de kilomètres en France et ailleurs sans avoir eu un seul accident.

Et pourtant, cette voiture n'avait aucun outil d'aide à la conduite.

Aucun outil tout court d'ailleurs.

Comme quoi...

Heureusement qu'on ne prned pas de décision sur l'expérience d'une seule personne, cela serait débile.

Il faut juger un ensemble de données représentatif, ce n'est pas parce que toi, conducteur parfait, tu ne t'es pasp lanté avec ta R5 sans aides à la conduite, que l'ensemble des conducteurs français soient dans le même cas.

Par

En réponse à GLMC

Moi, avec ma première voiture, une Renault 5 TL, j'ai fait, dans les années 70, des dizaines de milliers de kilomètres en France et ailleurs sans avoir eu un seul accident.

Et pourtant, cette voiture n'avait aucun outil d'aide à la conduite.

Aucun outil tout court d'ailleurs.

Comme quoi...

eh oui renault etait une marque fiable dans les années 70...aujourd'hui pas la meme musique..

impossible d'aligenr les centaines dem illeirs de kms!!

sinon le moindre carton...était fatal avec ta boite à chaussure en carton...

à l'époque ou y avait pas airbag.. et aucune securité..

valait mieux rouler en volvo ou en bonne grosse peugeot 504..

aujour d'hui les voitures sont bien plus sure..

pas qu'à cause de l'airbag...

toute la structure est plus sure..

la vitesse?

non elle est rarement en cause aujourd'hui..pour les morts!

c'est l'alcool... le cannabis.. et l'endormissement...!!

le samedi soir quand les platanes traversent la route!!

Par

En réponse à gignac31

eh oui renault etait une marque fiable dans les années 70...aujourd'hui pas la meme musique..

impossible d'aligenr les centaines dem illeirs de kms!!

sinon le moindre carton...était fatal avec ta boite à chaussure en carton...

à l'époque ou y avait pas airbag.. et aucune securité..

valait mieux rouler en volvo ou en bonne grosse peugeot 504..

aujour d'hui les voitures sont bien plus sure..

pas qu'à cause de l'airbag...

toute la structure est plus sure..

la vitesse?

non elle est rarement en cause aujourd'hui..pour les morts!

c'est l'alcool... le cannabis.. et l'endormissement...!!

le samedi soir quand les platanes traversent la route!!

oui, en revanche, des voitures soit-disant ultra-sécurisées peuvent aussi inciter à prndre davantage de risques, car on se dit que la voiture est là pour rattraper le coup...

bref, trop de sécurité peut aussi tuer la sécurité en déresponsabilisant le conducteur.:bah:

Par

En réponse à smartboy

Il me semble absolument normal que ces décisions se prennent en concertation avec les constructeurs automobiles européens, aussi bien sur les normes de sécurité et équipements obligatoires que sur les normes antipollution.

La pression déjà mise sur les constructeurs ( les normes à venir dans le domaine de la pollution sont très contraignantes) et sur les consommateurs - il faut bien reporter le surcoût - peuvent mettre en péril la survie de notre industrie et les très nombreux emplois liés au secteur automobile.

L'Europe devrait penser à renforcer la solidité de notre industrie plutôt que de la fragiliser. Les Chinois se frottent sans doute déjà les mains (exports) …et dans une moindre mesure les américains aussi (imports).

L'Europe devrait penser à renforcer la solidité de notre industrie plutôt que de la fragiliser. Les Chinois se frottent sans doute déjà les mains (exports) …et dans une moindre mesure les américains aussi (imports).

quand je vois coté aerien comment les autorités américaines (FAA) protègent Boeing et les compagnies aeriennes US, c'est d'ailleurs écrit dans leurs objectifs:

Commercial Space Transportation

The FAA regulates and encourages the U.S. commercial space transportation industry, including licensing commercial space launch facilities and private launches of space payloads on expendable launch vehicles.

Je me dit qu'en Europe on est bien con parfois à challenger, bloquer...

Par

Les aides à la conduite vous considère comme des purges. Mangez en :smile:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire