Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Sur la route : sobriété et confort ferme 

Prise en mains vidéo - Audi A1 : concentré de premium

Comme le veut la tendance actuelle, la nouvelle Audi A1 abandonne le diesel. Si la gamme est plutôt réduite au lancement, elle sera ensuite rapidement complétée pour proposer 3 motorisations et 4 niveaux de puissance. En entrée de gamme, le 1.0 TFSI sera proposé en 95 et 116 ch, épaulé par un 1.5 TFSI de 150 ch et un gros 2.0 TFSI de 200 ch. A noter que chaque moteur laisse le choix entre boîte manuelle ou transmission automatique (sauf le plus puissant, lié d’office à la boîte S Tronic). C’est le moteur intermédiaire de 150 ch que nous découvrons ici pour cette première prise en main de l’A1. Une puissance plutôt confortable pour une polyvalente d’environ 4 m, dont se satisferaient même certaines sportives. Sauf qu’ici, ce 150 ch a pour objectif de dynamiser cette Audi tout en la rendant très sobre. Cela passe par un système de désactivation de deux cylindres à rythme stabilisé ou en longues phases de décélération. Une solution technique qui sait travailler discrètement tant elle est transparente pour le conducteur. A cela s’ajoutent un étagement de boîte très long, voire un peu trop. Si le moteur se montre doux et disponible à tous les rapports, il manque en revanche d’allant dès qu’il s’agit de relancer sur la route. Descendre d’un ou même deux rapports est souvent nécessaire pour dépasser sereinement sur la route. Dommage, ce bloc manque clairement de caractère au vu de la ligne expressive de l’A1. En revanche, il remplit complètement son objectif de sobriété puisqu’à rythme enchaînant passages rapides et conduite coulée, la consommation moyenne s’est établi aux alentours des 6 l/100 km, une belle performance.

Prise en mains vidéo - Audi A1 : concentré de premium

Côté comportement, l’Audi A1 ne crée aucune surprise. L’adoption de la plateforme MQB A0 semble avoir assagi cette deuxième génération, plus vive autrefois. En revanche, tout le reste y gagne, du ressenti de la direction à la stabilité sur route dégradée. L’A1 rassure dans toutes les situations, même si le « fun » attendu sur cette version S Line n’est pas au rendez-vous. Au contraire, en optant pour cette finition, il faudra avoir les reins solides, tant le confort pâti du châssis rabaissé et des énormes jantes. Amateur de moelleux, passez votre chemin.   

Prise en mains vidéo - Audi A1 : concentré de premium

Photos (23)

En savoir plus sur : Audi A1 (2e Generation) Sportback

SPONSORISE

Essais Citadine

Fiches fiabilité Citadine

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire