Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Toyota : améliorer l'atmosphérique plutôt que passer au turbo

C'est une décision à contre-sens de la tendance actuelle qui veut qu'il faut diminuer les cylindrées et coller des turbocompresseurs partout. Toyota USA explique en effet vouloir se concentrer avant tout à l'amélioration des moteurs atmosphériques. Avec une certaine réussite sur la dernière Camry.

Toyota : améliorer l'atmosphérique plutôt que passer au turbo

THP, TFSI, TCE, TwinPower, toutes ces appellations un point commun nommé turbocompresseur. Mais pour Toyota, il n'est pas forcément question de passer à la suralimentation pour réduire les consommations et émissions de CO2. La marque japonaise explique en effet dépenser d'importantes sommes d'argent dans la recherche sur l'amélioration des moteurs thermiques atmosphériques, tout particulièrement aux Etats-Unis.

La dernière Camry, qui débarque ce mois-ci en concession au pays de l'oncle Sam, en est le parfait exemple. Toyota a choisi un quatre cylindres 2.5 essence qui a été au centre de l'attention des ingénieurs. Le constructeur japonais annonce un rendement de 40 %, ce qui nous paraît énorme compte tenu du fait que les rendements des moteurs thermiques se situent souvent plutôt entre 25 et 30 %, mais Toyota se justifie par un gros travail dans différents domaines : réduction des frictions, refroidissement et admission.

Ce qui est intéressant, au final, c'est de voir que Toyota annonce que ces grosses recherches faites sur les moteurs atmosphériques ne seront pas sans suite, la marque voulant "adopter la même approche sur d'autres blocs". Il n'est donc pas à exclure que les moteurs essence atmosphériques en Europe soient concernés à terme.

 

SPONSORISE

Actualité Toyota

Toute l'actualité

Forum Toyota

Commentaires ()

Déposer un commentaire