Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Toyota et son moteur à piston qui brûle de l'hydrogène

Dans Sport Auto / Autres actu sport auto

Toyota et son moteur à piston qui brûle de l'hydrogène

Toyota va tester en compétition, via l'écurie Orc Rookie Racing, un moteur à combustion classique, ou presque : à la place du sans-plomb, il brûle de l'hydrogène.

Qui misera sur le bon cheval pour l'avenir des transports ? L'hydrogène, l'électrique à batteries ou encore les carburants de synthèse font partie des choix plébiscités par les constructeurs. Mais pour l'hydrogène, une seule utilisation a été retenue : celle de l'électrolyse dans une pile à combustible.

Il existe toutefois une autre façon de se servir de l'hydrogène : le brûler dans une chambre à combustion. Premier avantage : on sait déjà faire des moteurs à pistons classiques, une technologie éprouvée depuis maintenant plus d'un siècle. BMW avait déjà présenté un concept roulant de Série 7 pouvant fonctionner à la fois au sans-plomb et à l'hydrogène en 2006.

Quinze ans plus tard, voilà le retour du moteur à hydrogène avec Toyota, qui va l'introduire sur une Corolla utilisée en compétition par l'écurie Orc Rookie Racing. Toyota précise que ce moteur sera une base d'étude dans le cadre des recherches de la marque sur le futur de la mobilité. 

Le trois cylindres 1.6 turbo verra tout son système d'injection et de circuit de carburant changé. Le réservoir d'hydrogène compressé n'est en revanche pas détaillé par la marque japonaise. 

L'hydrogène brûlé est nettement moins polluant que le sans-plomb : si la combustion rejette des oxydes d'azote, elle n'émet en revanche pas de CO2 et peu voire pas de monoxyde de carbone, de particules fines ou encore d'imbrûlés.

SPONSORISE

Actualité Toyota

Toute l'actualité

Forum Toyota

Commentaires (105)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La non révolution...

Par

Stanley meyer doit rigoler

Par

On en parle de l'effet de l'hydrogène sur l'acier ou élude le sujet?

Parce que du traitement de surface sur les pièces mobile… Il va falloir qu'il soit costaud!

Par

C'est mieux que l'électrique.

Par

moteur à piston non polluant.... c'est l'idéal..

bravo toyota...

Par

En réponse à Zelos

C'est mieux que l'électrique.

bien moins polluant..!!!

Par

En réponse à KWC73

On en parle de l'effet de l'hydrogène sur l'acier ou élude le sujet?

Parce que du traitement de surface sur les pièces mobile… Il va falloir qu'il soit costaud!

Bonjour kWC73, +1 et fan de TOY. Si les ingénieurs de la marque parviennent à trouver un traitement susceptible de résister aux contraintes de l'hydrogène, TOYOTA aura fait un grand pas vers le moteur du futur. Restera à produire le carburant en quantité suffisante et à maitriser son instabilité en cas d'accident.

Par

Why not. Mais comme les carburants synthétiques, il y a encore de grosses preuves à faire.

Par

Le pire des 2 mondes ... l'entretien et la fiabilité d'un moteur à combustion couplé à la production polluante de l'hydrogène (me faite pas rire les dreamers avec votre hydrogène vert produit par électrolyse via des éoliennes ...).

Par

En réponse à Aznog

Le pire des 2 mondes ... l'entretien et la fiabilité d'un moteur à combustion couplé à la production polluante de l'hydrogène (me faite pas rire les dreamers avec votre hydrogène vert produit par électrolyse via des éoliennes ...).

C'est pourtant une réalité. Pourquoi s'entêter dans la négation ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire