Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Transport & Environment s'attaque aux hybrides rechargeables en entreprise

L'ONG Transport & Environment propose des mesures permettant d'inciter les entreprises à passer plus rapidement au 100% électrique.

Transport & Environment s'attaque aux hybrides rechargeables en entreprise

On peut reprocher de nombreuses choses à l’ONG écolo Transport & Environment, mais pas celle de manquer de constance dans ses engagements.

Si Caradisiac s’est de nombreuses fois élevé contre son obsession anti-véhicules hybrides rechargeables, technologie de transition intéressante en vue de verdir le parc automobile, reconnaissons que sa dernière prise de position mérite considération.

L’organisme s’intéresse en effet aux flottes de véhicules de société, qui ont représenté à elles seules plus de la moitié des immatriculations de voitures neuves l’en dernier.

Ces véhicules circulant davantage que la moyenne (et même deux fois plus selon T&E), ils sont à ce titre responsables d’une part plus importante de la pollution atmosphérique.

Il y aurait donc urgence à électrifier davantage ce type de véhicules, ceci par le biais d’incitations fiscales plus attractives.

Problème d’usage

En effet, de plus en plus d’entreprises proposent des modèles hybrides rechargeables (ou VHR) à leurs salariés, ce qui leur permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse.

Or, si un VHR peut se montrer remarquablement économe en carburant fossile, c’est au prix d’une utilisation raisonnée qui consiste à le brancher aussi souvent que possible de façon à maximiser l’usage du moteur électrique.

Si on ne le fait pas, les consommations s’envolent (ces véhicules sont plus lourds) et le bénéfice environnemental est absolument nul. Pire : le bilan carbone sera même supérieur à celui d’une véhicule thermique simple.

Or, quand votre entreprise met à votre disposition un VHR et une carte d’essence, et que votre conscience écologique est - comment dire ? - modérée, il y a peu de chances que vous investissiez dans une borne de recharge à domicile (c'est la solution idéale), puis que vous mettiez en chasse permanente de bornes de recharge libres durant vos déplacements professionnels.

La solution est simple, selon T&E : il faut favoriser à tout prix l’adoption de voitures 100% électriques par les entreprises.

Pour y parvenir, l’ONG a identifié plusieurs leviers d’action. Le premier consiste en une réforme progressive de la Taxe sur les Véhicules de Société (TVS) sur 10 ans, de façon à ce que celle-ci s’applique à tous les véhicules thermiques, même les citadines. Selon les projections, cela permettrait de vendre plus de 400 000 voitures électriques supplémentaires d’ici à 2030.

Dans le même temps, la fiscalité de l’avantage en nature pour les thermiques et VHR serait doublée.

S’ajoutent d’autres subtilités, comme l’application d’un malus au poids pour les VHR (dont le calcul déduirait toutefois déduit le poids de la batterie), ainsi que l’abrogation de l’exonération de taxes. L’ONG vise notamment celle qui permet aux voitures hybrides à moins de 120 g de CO2/km d’être exemptées du paiement de la  TVS pendant 12 trimestres.

Le tout permettrait, selon T&E, de voir arriver un million de modèles 100% électriques dans les flottes  d’ici 2030, valeur plus que doublée par rapport aux prévisions actuelles. La réduction des émissions de CO2 s'élèverait à 11,2 millions de tonnes sur la période.

Le problème, dans tout ça, est qu’une électrification accélérée du parc se heurterait encore à une infrastructure de recharge sous-dimensionnée, ainsi qu’à des difficultés d'accès à la charge, notamment quand on habite dans un immeuble. S'ajoute à cela une relative faiblesse de l’offre, notamment du côté des groupes tricolores.

Ceux-ci commencent tout juste à prendre pied sur le marché de l’hybride rechargeable et ne font pas encore partie des champions de l’électrique.

Surtout dans le segment du premium (ou access premium) dont sont friands les cadres. Des cadres qu'il faut donc dans l'intervalle inciter à utiliser leur hybride rechargeable dans les règles de l'art, en dépit des obstacles évoqués plus haut.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire