Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Une voiture de couleur : ça fait peur, mais c'est le bonheur !

C'est un fait, la majorité des voitures se vendent en gris, blanc et noir. Mais certains acheteurs se démarquent et optent pour la couleur. Pourquoi ? En sont-ils plus heureux ? C'est ce qu'a voulu savoir Carnext, le spécialiste de la vente de voitures d'occasion. Ils ont donc interrogé les principaux concernés.

Une voiture de couleur : ça fait peur, mais c'est le bonheur !

Sujet léger pour démarrer la journée en ce mardi 21 juin, premier jour de l'été. Nous allons parler couleurs. Celles de nos autos. Et pas celles qui composent la majorité du parc, non. Pas de gris, pas de noir, ni de blanc au programme de cet article. Ce sont pourtant les "couleurs" que l'on voit le plus souvent apposées sur la carrosserie de nos autos. En effet, en Europe 72 % des voitures arborent ces trois teintes, selon Axalta, une entreprise américaine spécialisée dans les peintures automobiles, et qui a réalisé une étude mondiale.

Mais justement, Carnext, une plateforme européenne spécialisée dans la vente de véhicules d'occasion, a voulu mener une étude sur ceux qui ont décidé de sortir de ce conformisme ambiant. Pour connaître leurs motivations.

Ainsi, ils ont interrogé 1 000 propriétaires français de voiture, en excluant d'office tous ceux qui conduisaient des voitures blanches, grises et noires, pour ne retenir que ceux qui conduisaient des autos "colorées".

 

Et parmi ceux-là, un sur deux a considéré que le choix de la couleur était "important". C'est même plus important pour les hommes (54 %). Et c'est par exemple plus important pour les conducteurs d'Île-de-France (64 %) que pour ceux du Centre-Val-de-Loire (36 % seulement).

 

Les acheteurs choisissent le plus souvent leur couleur "préférée", ou celle de leur conjoint

Parmi le panel, les couleurs qui arrivent en tête des choix sont le bleu (41 %), le rouge (30 %) et le vert (8 %). Ils sont 10 % à avoir opté pour une couleur encore plus originale, comme le marron, ou le violet.

50 % des sondés ont choisi la couleur de leur voiture "parce que c'est leur préférée", et 6 % l'ont choisie car "c'est la couleur préférée de leur conjoint".

L'actuelle Clio existe dans un très joli "orange Valencia". C'est sûr qu'on se fera alors plus remarquer qu'avec du gris métal.
L'actuelle Clio existe dans un très joli "orange Valencia". C'est sûr qu'on se fera alors plus remarquer qu'avec du gris métal.

Autre motivation, 13 % des répondants ont choisi une teinte "pour se démarquer", et 7 % parce que "la couleur était moins chère qu'une autre, plus traditionnelle". Il est vrai que par exemple, le "jaune Faro" est une teinte gratuite sur la Peugeot 208 (celle qui est en photo d'illustration).

Pour 7 % des personnes interrogées, le choix a été inspiré par le mythique rouge Ferrari, le bleu de la Nissan Skyline GT-R des différents films "Fast and Furious", ou le jaune inimitable des taxis New-Yorkais.

Autres raisons du choix de la couleur, pour 41 % des sondés, il s'agit d'avoir une auto plus élégante. Ensuite vient un désir de différenciation (pour 22 % du panel), puis, très proche, la liberté de choisir ce que l'on veut (21 %).

14 % des interviewés considèrent que la couleur de leur auto est un atout de séduction, rien moins que ça. Mais c'est vrai qu'un beau rouge nacré "Soul Red" de chez Mazda donne plus envie de monter dans la voiture qu'un gris anthracite ou un noir.

Une Mazda 6 n'est-elle pas plus jolie en "Soul Red" qu'en noir ?
Une Mazda 6 n'est-elle pas plus jolie en "Soul Red" qu'en noir ?

 

Un choix assumé par beaucoup

Le choix de couleur est parfaitement assumé par 47 % des sondés, qui se moquent complètement du jugement des autres, un pourcentage qui grimpe à 88 % pour les plus de 65 ans. La sagesse vient manifestement avec l'âge, quelle surprise !

Stan Deveaux, directeur général de CarNext France a commenté à propos de l’enquête : "Par cette étude, nous avons voulu comprendre ce que la couleur sous-entendait pour ces Français qui ont fait le choix de ne pas céder aux traditionnels "blanc, noir, gris". Il apparaît que la couleur leur permet d’affirmer une composante très personnelle : un trait de personnalité, un souvenir, un film, etc."

De plus, il apparaît, toujours selon Stan Deveaux, et à contre-courant d'une idée répandue, que les voitures de couleur se vendent plus rapidement que celles de coloris plus classique.

Bon à savoir, pour ceux qui hésiteraient à sauter le pas !

 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire