Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Vacances : cet été partez en van aménagé

Dans Loisirs / Voyages

Suite à l’épidémie du coronavirus, les vacances d’été seront différentes. Pourquoi ne pas profiter de la situation pour organiser un roadtrip en van ? Une façon sûre, ludique et financièrement attractive de rester en France comme y invite notre gouvernement. Comment s’y prendre et quels sont les points à vérifier, Caradisiac vous guide.

Vacances : cet été partez en van aménagé

Crise sanitaire oblige, cette année, vos vacances seront différentes. Mais où partir ? Si les frontières européennes et les aéroports rouvrent, c’est bien dans l’Hexagone que le Premier ministre invite les estivants à partir. Une récente étude réalisée pour le groupe VVF Villages Vacances, appuie cette tendance puisque près de 9 Français sur 10 ont l'intention de rester en France pendant leurs congés cet été.

Alors bien sûr, il y a la traditionnelle location saisonnière, le camping ou encore le club de vacances, mais ils seront soumis à des mesures sanitaires particulières dont on ne connaît pas encore les détails et qui risquent d'êrtre contraignantes. Et si cette année vous profitiez de cette période particulière pour sillonner notre beau pays. Des plages du débarquement aux terres rouges de l’Estérel, en famille ou en amoureux et surtout sans contrainte, redécouvrez le France à l’occasion d’un road-trip.

Pour s’organiser un road-trip aux petits oignons, il existe plusieurs solutions. Le camping-car, la caravane, le pick-up ou ludospace aménagé ou encore le bon vieux van. Contrairement aux idées reçues, les vacances  il y a un peu plus de 500 000 camping-cars et vans en circulation chez nous, ce qui représente 1,4 million d'adeptes. La caravane, que l'on peut penser démodée, est aussi en forme, avec 535 000 modèles en circulation. Alors quel mode de transport choisir pour s’évader cet été.

                     Le van                                                                    Le fourgon aménagé

modèle le plus compact avec ou sans toit relevable, sa hauteur ne dépasse pas les deux mètres. Il est considéré comme un véhicule de catégorie 1, celle des voitures et se conduit avec un permis B. Il est homologué pour 5 passagers en roulant mais sa capacité maximum pour le couchage est de 4 personnes. A partir de 40 000 € neuf.
modèle le plus compact avec ou sans toit relevable, sa hauteur ne dépasse pas les deux mètres. Il est considéré comme un véhicule de catégorie 1, celle des voitures et se conduit avec un permis B. Il est homologué pour 5 passagers en roulant mais sa capacité maximum pour le couchage est de 4 personnes. A partir de 40 000 € neuf.
c’est l’intermédiaire entre le van et le camping-car. Il propose davantage de confort mais sa hauteur dépasse les 2 mètres. L’accès à certains parkings ou centres-villes est donc limité. Sur autoroute, il est considéré comme un véhicule de classe 2. Il se conduit avec un permis B. La majorité des fourgons comporte 4 ceintures et peut emmener 4 passagers au maximum. Pour le couchage, c’est la même chose. A partir de 35 000 €.
c’est l’intermédiaire entre le van et le camping-car. Il propose davantage de confort mais sa hauteur dépasse les 2 mètres. L’accès à certains parkings ou centres-villes est donc limité. Sur autoroute, il est considéré comme un véhicule de classe 2. Il se conduit avec un permis B. La majorité des fourgons comporte 4 ceintures et peut emmener 4 passagers au maximum. Pour le couchage, c’est la même chose. A partir de 35 000 €.

 

                Le camping-car                                                             La caravane

l existe différents types de camping-cars : capucine, intégral et profilé. Ils peuvent accueillir jusqu’à 7 personnes et s’avèrent adaptés aux familles à la recherche de confort. Le type le plus prisé en France est le profilé. La règle est simple : tant que le camping-car affiche un poids total autorisé en charge inférieur à 3,5 tonnes et qu'il ne tracte pas de remorque, le permis B est suffisant. Pour conduire un camping-car de plus de 3,5 tonnes (motorhome), il vous faudra le permis C1 (jusqu’à 7,5 tonnes) sauf si vous avez obtenu le permis B avant le 20 Janvier 1975. Au-delà de 7,5 tonnes, le permis C (poids-lourd) est impératif. A partir de 50 000 €, neuf.
l existe différents types de camping-cars : capucine, intégral et profilé. Ils peuvent accueillir jusqu’à 7 personnes et s’avèrent adaptés aux familles à la recherche de confort. Le type le plus prisé en France est le profilé. La règle est simple : tant que le camping-car affiche un poids total autorisé en charge inférieur à 3,5 tonnes et qu'il ne tracte pas de remorque, le permis B est suffisant. Pour conduire un camping-car de plus de 3,5 tonnes (motorhome), il vous faudra le permis C1 (jusqu’à 7,5 tonnes) sauf si vous avez obtenu le permis B avant le 20 Janvier 1975. Au-delà de 7,5 tonnes, le permis C (poids-lourd) est impératif. A partir de 50 000 €, neuf.
très à la mode dans les années 60, la caravane connaît toujours son public. Elle offre le plus haut niveau de confort et peut accueillir jusqu’à 7 personnes. Selon son poids, elle peut nécessiter un permis spécifique. Le permis B suffit quand la somme voiture + caravane ne dépasse pas 3,5 tonnes. Quand la somme des PTAC (voiture + caravane) se situe entre 3501 kg et 4250 kg, le permis B96 est requis. Quand la somme des PTAC se situe entre 4251 kg et 7000 kg, il vous faudra passer le permis BE. A partir de 20 000 €, neuve.
très à la mode dans les années 60, la caravane connaît toujours son public. Elle offre le plus haut niveau de confort et peut accueillir jusqu’à 7 personnes. Selon son poids, elle peut nécessiter un permis spécifique. Le permis B suffit quand la somme voiture + caravane ne dépasse pas 3,5 tonnes. Quand la somme des PTAC (voiture + caravane) se situe entre 3501 kg et 4250 kg, le permis B96 est requis. Quand la somme des PTAC se situe entre 4251 kg et 7000 kg, il vous faudra passer le permis BE. A partir de 20 000 €, neuve.

 

La première question à se poser, c’est le nombre de personnes. Le van aménagé est homologué pour 5 personnes (une ceinture par personne), toutefois son nombre de couchages est limité à 4. Donc, jusqu’à 4 occupants, un van ou un fourgon aménagé font l’affaire. Au-delà, il faudra vous diriger vers un camping-car voire un motorhome, si vous êtes le patriarche d’une grande tribu. Il s’agit d’un bus aménagé qui nécessite un permis poids lourd. Partant du principe qu’en 2019, la moyenne d’enfant par famille est établie à 1,87 (selon l’INSEE), la solution la plus adaptée à la majorité des Français reste le van. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il présente plus d’atouts que d’inconvénients.

Acheter ou louer ?

Le premier poste à surveiller pendant les vacances c’est bien sûr le budget. A ce jeu, le van est le véhicule qui tire le mieux son épingle du jeu. Premièrement, il est moins cher à l’achat qu’un camping-car. Soyez vigilants car les tarifs peuvent aller du simple au triple en fonction de son aménagement intérieur. Cela vaut pour le neuf mais aussi pour l’occasion où vous trouverez un grand nombre de modèles sur des sites comme La Centrale ou le Bon coin. N’hésitez pas à vous faire accompagner d’un spécialiste pour réaliser un état des lieux du véhicule. On vous conseille de miser sur des marques connues pour leur expérience dans le domaine comme Volkswagen par exemple.

 

 Partir en van cet été : combien ça coûte ?

Il est possible de trouver des vans neufs à moins de 45 000€ mais ces derniers proposent un équipement minimum. Le van aménagé le plus répandu est le Volkswagen California dont les tarifs débutent à 50 000 €. Pour atteindre un bon niveau de confort certains modèles, dont fait partie l'allemand, réclament de passer par la case option et la facture finale flirte avec les 80 000 € ! En occasion la tendance est la même, mais les prix sont divisés par deux. Pour un modèle en état correct compter entre 22 000 € et 25 000 €. Les fourgons aménagés sont un peu moins chers car leurs volumes plus importants sont bien moins complexes à aménager. En neuf, il est facile d'en trouver à moins de 40 000 €, à l'image du Roadcar 540, sur base de Fiat Ducato. Sur le marché de l'occasion, c'est la même tendance que pour le van.

Pour éviter de casser la tirelire, il est possible d’aménager soi-même un utilitaire mais cela requiert quelques compétences. Les « vanlifeurs » aguerris parlent d’un budget de 10 000 € véhicule compris. Ou sinon et c’est notre conseil, vous pouvez tout simplement le louer. Il vous en coutera entre 50 et 150 €/jour selon le modèle. Plusieurs plateformes spécialisées existent dont certaines entre particuliers comme Wikicampers, Yescapa ou Drivy ou alors ciblez des grandes enseignes comme Le bon coin. C’est davantage de sérénité en cas de panne, de vol ou de dégradation et vous avez la possibilité de choisir votre monture. Du van dernier-cri au combi vintage.

 

Plusieurs plateformes de location existent pour la location de van et camping car. Entre particuliers ou professionnels.
Plusieurs plateformes de location existent pour la location de van et camping car. Entre particuliers ou professionnels.
Aménager soi-même un van réduit drastiquement les coûts. Encore faut-il avoir l'âme d'un bricoleur.
Aménager soi-même un van réduit drastiquement les coûts. Encore faut-il avoir l'âme d'un bricoleur.

 Attention à la carte grise

Un point à ne pas prendre à la légère quand on achète un van d’occasion : la carte grise. Si cette dernière mentionne CTTE et VP, cela signifie que l’aménagement n’est pas homologué. On vous conseille de prendre un véhicule homologué VASP (véhicule automoteur spécialisé de PTAC < ou = 3,5 tonnes). En cas d’accident, si votre équipement n’est pas homologué VASP, l’assurance ne prendra rien en charge.

Soyez vigilants sur la hauteur

A l’usage aussi, le van est un bon compromis. Il est certes plus cher qu’une caravane mais sur une utilisation périodique comme les vacances, il s’avère plus rentable et surtout plus pratique. Par exemple au péage, il est considéré comme un véhicule de classe 1 alors que ses concurrents sont en classe 2. Moins lourd et plus aérodynamique, il est également moins gourmand en carburant (environ 9 l/100 km pour un van comme le Ford Nugget que nous avons pu tester ici) et surtout, il vous emmène où bon vous semble. Car il est là le gros avantage du van : pouvoir circuler partout. Quand les camping-cars ou les fourgons doivent stationner en dehors de la ville ou sur des aires dédiées généralement payantes, le van lui est autorisé. A vous les parkings souterrains ou les accès restreints. Généralement la hauteur d’un van ne dépasse pas les 2 mètres. Soyez donc vigilants sur ce paramètre car il conditionnera vos vacances. 

Où camper, que dit la loi ?

Plus compact, le van offre aussi une plus grande flexibilité. Sur la route d’abord, il est plus facile à conduire et à stationner. Il se conduit avec un permis B alors que certains camping-cars ou caravanes dépassant 3,5 tonnes nécessitent un permis spécifique. La problématique du stationnement est fondamentale. Au volant d’un van, aucune loi ne vous interdit de stationner dans une zone urbaine, un village en rase campagne, pour deux heures, une journée ou pour la nuit. Stationner n’est pas camper. Ce qui est interdit en revanche, c’est de camper sur la voie publique. En France, le camping est caractérisé par le fait de poser des cales sous les roues du véhicule, de déployer le store ou le toit relevable, de sortir le salon de jardin. Vous devez être, de jour comme de nuit, comme une auto à l’arrêt, les quatre roues sur le sol et sans rien qui dépasse. Si vous avez compris la nuance, il y a donc beaucoup d’avantages à miser sur le van.

Aucune loi ne vous interdit de stationner où bon vous semble avec un van. Relever le toit, déplier le store et poser des cales, est en revanche considéré comme du camping avec les règles de stationnement qui vont avec.
Aucune loi ne vous interdit de stationner où bon vous semble avec un van. Relever le toit, déplier le store et poser des cales, est en revanche considéré comme du camping avec les règles de stationnement qui vont avec.

Plus de confort = plus cher

En contrepartie, il faudra revoir à la baisse votre niveau de confort. Certes, les vans se sont modernisés et proposent aujourd’hui des aménagements proches d’un studio parisien mais comme d’habitude, si vous voulez atteindre un certain standing comme celui du Ford Nugget que nous avons testé, il faudra passer à la caisse. Le prix de vente flirte ici avec les 60 000 €. Vous disposerez ainsi d’une petite cuisine équipée, d’un frigo de 40 litres, d’un réservoir d’eau propre/eau usée de 42 litres, et deux couchages. Un clic clac en bas et un vrai lit en haut avec sommier s’il vous plaît. Quant au salon, il est à géométrie variable et peut passer d’une petite surface pour deux à un espace plus convivial pour la famille. Il y a aussi la climatisation, le chauffage et une batterie auxiliaire pour recharger tous ses équipements. Les vans peuvent également être raccordés sur une prise 220 Volts, si par exemple vous décidez de passer la nuit dans un camping.

Le salon modulable peut accueillir 5 personnes dans un bon niveau de confort.
Le salon modulable peut accueillir 5 personnes dans un bon niveau de confort.
La spécificité du Nugget est sa cuisine aménagée positionnée à l'arrière.
La spécificité du Nugget est sa cuisine aménagée positionnée à l'arrière.

Les plus pragmatiques se poseront sûrement quelques questions au sujet des sanitaires. Le van est l’occasion d’être au plus près de la nature et en règle générale, les campeurs utilisent une pelle ou profitent des toilettes des cafés ou restaurants. Peu de vans sont équipés de sanitaires, toutefois des fournisseurs marques proposent des WC chimiques portables avec leurs avantages et leurs inconvénients. Quant à la douche, il faudra se montrer économe en eau et surtout peu frileux, car elle se prend à l’extérieur avec une douchette et une réserve de 40 litres d’eau. Si vous ajoutez à cela la vaisselle, pour une famille cela fait court. Enfin et c’est un paramètre souvent négligé, il faut surveiller le nombre de rangements.

Le couchage du bas est juste pour deux adultes. Le confort est tout juste acceptable.
Le couchage du bas est juste pour deux adultes. Le confort est tout juste acceptable.
Le toit relevable laisse place à un vrai couchage, confortable composé d'un sommier et d'un matelas.
Le toit relevable laisse place à un vrai couchage, confortable composé d'un sommier et d'un matelas.

Un roadtrip en van, c’est la liberté à prix sympa. En dehors de la location (ou l’achat) du van, de la consommation de carburant et des extras, il ne vous réclamera aucun euro supplémentaire. Mais cette façon de voyager réclame un minimum de préparation et d’organisation. Privilégiez les routes secondaires et repérez à l’avance les lieux où vous comptez passer la nuit. Rassurez-vous, la grande flexibilité d’un van laisse une marge pour faire face à l’imprévu. L’intimité, l’hygiène et le confort font partie des points délicats de ce type de vacances. N’hésitez pas à consulter les nombreux sites de campeurs pour glaner de précieux retours d’expérience. Bonnes vacances !                   

 

 

Portfolio (23 photos)

En savoir plus sur : Ford Transit 4

SPONSORISE

Actualité Ford

Toute l'actualité

Commentaires (31)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le plus maniable impose une hygiène douteuse car pas de douche ni WC.

Pour les autres, certains vont essayer cet été et n'y reviendront jamais quand ils vont se retrouver dévié des villes et devoir stationner avec d'autres camping-car sur des parking immo'de.

Après il leur reste le camping mais autant voyager en voiture dans ce cas et pouvoir accéder partout.

Le camping-car était super d'après des vieux habitués dans les années 80, 90 ça commençait à etre la fin. Le seul, problème à l'époque venait des engins qui étaient des veaux et un peu casse gueule.

Par

J'ai toujours révé d'acheter un véhicule qui sert 1 fois par an pour plusieurs dizaines de milliers d'euros, dans un confort très limité, pour passer mes vacances sur un parking aménagé tel un bidonville à mendier un peu d'eau pour recharger ma mini douche, et à manger le soir avec la magnifique vue sur 300 autres campingcar entassés tel un rassemblement de gitan. Tout ça agrémenté d'une décote de plusieurs milliers d'euros par an pour amortir le bouzin.

Je plaisante évidemment, je préfère les hotels de luxe ou les locations de villa pour bcp moins chères au final. :biggrin:

Par

Excellent résumé de situation les gars !

Réservé aux associaux ces purges sur roues...

Par

Je suis monté dans un de ces vans dans un salon.

Résultat : impossible d'être aux toilettes et de fermer la porte ni de prendre une douche.

Ok, je suis plus grand et plus lourd que la moyenne mais quand même loin de Teddy Riner ou La Montagne.

Bref, on a bien rigolé avec mon épouse (j'ai rigolé un peu jaune au début car quand même un peu vexé pour être honnête) et puis on est passé à autres choses.

Bon, ce n'est pas mon truc mais j'ai trouvé l'article plutôt bien fait.

Par

Si on n'est pas du genre à l'utiliser souvent et que l'on peut supporter un peu moins de confort on peut s'orienter vers un grand break / grand monospace / camionnette (plus contraignant) de la fin des années 90 dans lequel on met un aménagement non permanent: matelas enroulable, sommier enroulable si place, rideaux scracthé sur le ciel de toit...

On peut ensuite mettre sur le hayon/portes en position ouverte un rideau tenu par des aimants/tringles sur la tôle de celui ci permettant de faire qui un espace habillage debout qui un espace douche.

Le reste (éclairage, matos) du bon sens ça fait des années qu'il existe du matériel de camping ultra compact de qualité.

Ça permet de ce faire son ptit we escapade nature de temps en temps tout en ayant un véhicule utilisable le reste du temps.

Je l'ai fait en acadiane, 0 soucis, je prevoyais juste un arrêt camping tout les 2-3 jours pour me prendre une vraie douche / faire ma lessive / poser un grosse pêche.

Par

En réponse à JohnDoe

Si on n'est pas du genre à l'utiliser souvent et que l'on peut supporter un peu moins de confort on peut s'orienter vers un grand break / grand monospace / camionnette (plus contraignant) de la fin des années 90 dans lequel on met un aménagement non permanent: matelas enroulable, sommier enroulable si place, rideaux scracthé sur le ciel de toit...

On peut ensuite mettre sur le hayon/portes en position ouverte un rideau tenu par des aimants/tringles sur la tôle de celui ci permettant de faire qui un espace habillage debout qui un espace douche.

Le reste (éclairage, matos) du bon sens ça fait des années qu'il existe du matériel de camping ultra compact de qualité.

Ça permet de ce faire son ptit we escapade nature de temps en temps tout en ayant un véhicule utilisable le reste du temps.

Je l'ai fait en acadiane, 0 soucis, je prevoyais juste un arrêt camping tout les 2-3 jours pour me prendre une vraie douche / faire ma lessive / poser un grosse pêche.

J'arrive pas à mouler de petites crottes pendant deux jours à la demande... comment fais-tu ? :voyons:

Par

En réponse à roc et gravillon

J'arrive pas à mouler de petites crottes pendant deux jours à la demande... comment fais-tu ? :voyons:

Ah oui, c'est vrai.

Ça m'épate aussi.

Par

En réponse à roc et gravillon

J'arrive pas à mouler de petites crottes pendant deux jours à la demande... comment fais-tu ? :voyons:

Il s'entraîne. Le 1er exercice est le plus facile: A 1 tu sautes en l'air, à 2 tu retombes.

Après ça se complique un peu. :redface:

Par

Je crois que si vous aménagez un utilitaire de manière amovible, c'est compté comme matériel à bord, et donc la carte grise reste celle de base, pas besoin de repasser d'homologation ni rien, mais il faut vérifier

Par

Je crois que si vous aménagez un utilitaire de manière amovible, c'est compté comme matériel à bord, et donc la carte grise reste celle de base, pas besoin de repasser d'homologation ni rien, mais il faut vérifier

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire