Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Véhicules à hydrogène : Ineos s'associe à Hyundai

Véhicules à hydrogène : Ineos s'associe à Hyundai

La signature de ce partenariat peut aboutir à une version hydrogène du Grenadier, un franchisseur qu'Ineos doit fabriquer en France.

Hyundai et Ineos viennent d'annoncer la signature d'un protocole d'accord "pour explorer ensemble de nouvelles opportunités dans l'économie de l’hydrogène". On rappelle qu'Ineos Automotive est un nouveau constructeur automobile britannique, créé par Jim Ratcliffe, patron du groupe pétrochimique Ineos.

Les deux parties indiquent qu'elles vont étudier "conjointement les opportunités de production et de fourniture d'hydrogène ainsi que le déploiement mondial d'applications et de technologies liées à l'hydrogène". Dans leur communiqué de presse, elles précisent qu'elles vont dans un premier temps chercher "à faciliter les projets des secteurs publics et privés axés sur le développement d'une chaîne de valeur de l'hydrogène en Europe".

Mais un projet plus concret est évoqué : une version hydrogène du Grenadier, le baroudeur pur et dur qu'Ineos s'apprête à lancer, d'abord avec des six cylindres d'origine BMW. Voilà qui pourrait plaire au gouvernement français. L'Ineos Grenadier doit en effet être produit en France, le britannique étant prêt à reprendre l'usine Smart basée en Lorraine. Mais si cela était une bonne nouvelle pour sauver des emplois, l'arrivée d'un 4x4 thermique à la place des citadines électriques pouvait faire mauvais genre dans un pays qui veut une relance verte. Une version hydrogène donnerait une meilleure image à l'engin !

Hyundai est l'un des constructeurs les plus avancés en matière de véhicules dotés d'une pile à combustible, lançant dès 2013 son premier modèle de série avec ce type de moteur. Il propose actuellement dans sa gamme le Nexo, un grand SUV hydrogène facturé 79 900 €. De son côté, Ineos, la maison mère, produit 300 000 tonnes d'hydrogène par an, principalement en tant que sous-produit de ses unités de fabrication de produits chimiques.

SPONSORISE

Actualité Hyundai

Toute l'actualité

Forum Hyundai

Commentaires (13)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Greenwashing an I.

La semaine dernière, la ministre de l'écologie Allemand indiquait en substance que l'hydrogène ne convenait pas aux véhicules automobiles et devait en priorité être réservé aux avions et bateaux ... parce que les véhicules peuvent tout à fait utiliser des batteries, ce qui est impossible pour les avions.

Par

Si INEOS est deja associe a BMW, ils pourraient directement piocher leur GMP hydrogene chez les Allemands, ils ont un X5 proto qui traine !!

Par

ça sent le gros enfumage Ineos, quand on voit leur business (gaz de schiste, produits pétrochimique divers) on comprends que cette société cherche à verdir son image uniquement avec des projet "écolos".

Par

Ils ne s'associent pas à Mercedes qui leur a vendu l'usine française :confused:

Par

L'hydrogène!

Déjà, le machin est pas nouveau : ça fait trente ans que ça existe, trente ans que tous les trois-quatre ans, un constructeur s'allie a un pétrolier, présente un véhicule a l'état de semi-proto qui coûte cent mille balles, en vends dix a des organismes publics tandis que le pétrolier plante deux stations auxquelles le plein coûte plus cher au km que le SP98 excellium sur station d'autoroute.

Trente ans que deux ans plus tard, les véhicules rouillent sur cale tandis que les stations sont désaffectées, et quelques années après, le sketch se répète

Trente ans que les constructeurs/pétroliers nous disent "naannnn le VE c'est pas bon, LA solution c'est l'H2, et en attendant, continuez bien de nous acheter des diesel"

Trente ans qu'absolument rien n'a évolué, ni la pile a combustible qui coûte une blinde et a un rendement de merde, ni surtout LE souci un peu principal de ce délire : de l'H2, ben y'en a pas sur terre, donc faut le produire, soit par vapocraquage du pétrole (top niveau co2...) soit avec de l'électricité par synthèse de l'eau, avec un rendement de merde genre 20% a la louche

Rajoutez a ça la perte pour le comprimer a 700 bars, le coût de transport sécurisé parce que si ça pète ben ça fait mal, la perte due a la pile, et vous comprendrez facilement pourquoi il est bien plus cohérent de faire prise>batterie>moteur avec 90 % de rendement, que prise>synthèse>compression>transport>réservoir>pile>moteur électrique avec un rendement qui doit être de 5-10% pas plus.

Sans oublier la pile à combustible au platine à remplacer tous les 5 ans, qui coûte une blinde...

Vu que rien n'a évolué depuis trente ans, si ce machin devait exister, si il était viable, il existerait déjà, hors il existe pas, parce que c'est une solution mirage, vouée a l'échec depuis le départ, qui n'a pour but que de freiner le switch VE et qui, s'il devait par hasard/erreur/miracle, fonctionner, maintiendrait bien comme il faut le modèle automobile actuel, avec un carburant cher, et des utilisateurs dépendants d'un réseau de distribution de carburant, et d'une maintenance constructeur de chaque instant.

L'hydrogène, c'est un aspirateur a subventions dont le sac est percé.

Par

Marrant Lebreton... en remplaçant "Hydrogène" par "Electricité", on pourrait lire exactement le même pamphlet....

Tu devrais te demander pourquoi tant d'états et tant de multinationales ont assez récemment pris décision de mettre des dizaines de milliards de dollars sur la table pour faire avancer le sujet....

Sans doute pas que pour de mauvaises raisons tu sais...

Par

En réponse à ceyal

Greenwashing an I.

La semaine dernière, la ministre de l'écologie Allemand indiquait en substance que l'hydrogène ne convenait pas aux véhicules automobiles et devait en priorité être réservé aux avions et bateaux ... parce que les véhicules peuvent tout à fait utiliser des batteries, ce qui est impossible pour les avions.

Ca commencera en effet par là....sans oublier trains et camions...et puis viendront d'autres bagnoles que elles actuellement proposées ( on n'en est pas à zéro hein...)

Par

En réponse à roc et gravillon

Marrant Lebreton... en remplaçant "Hydrogène" par "Electricité", on pourrait lire exactement le même pamphlet....

Tu devrais te demander pourquoi tant d'états et tant de multinationales ont assez récemment pris décision de mettre des dizaines de milliards de dollars sur la table pour faire avancer le sujet....

Sans doute pas que pour de mauvaises raisons tu sais...

Tu as raison en disant qu'ils ont de bonnes raisons, je ne me demande pas, la réponse est la:

"maintenir bien comme il faut le modèle automobile actuel, avec un carburant cher, et des utilisateurs dépendants d'un réseau de distribution de carburant, et d'une maintenance constructeur de chaque instant"

Par

L’hydrogene est une particule tellement fine qu’elle s’echappe du réservoir !

Par

En réponse à Lebreton22240

Tu as raison en disant qu'ils ont de bonnes raisons, je ne me demande pas, la réponse est la:

"maintenir bien comme il faut le modèle automobile actuel, avec un carburant cher, et des utilisateurs dépendants d'un réseau de distribution de carburant, et d'une maintenance constructeur de chaque instant"

Parce que tu crois vraiment que l'usage d'une bagnole voltée sponsorisée va durablement rester en l'état ???

Voir pour commencer le tarif des recharges autoroutières ( article récent

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire