Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Vignette Crit'Air : des critères plus sévères à l'étude

Vignette Crit'Air : des critères plus sévères à l'étude

La ministre de la Transition Écologique souhaite faire évoluer le système Crit'Air. La puissance des véhicules pourrait être prise en compte.

La vignette Crit'Air a beaucoup fait parler d'elle ces derniers jours, entre les changements de la prime à la casse et la mise en place de la circulation différenciée à Paris et Lyon. C'est dans ce deuxième contexte que la nouvelle ministre de la Transition Écologique a été interrogée sur le système.

Pour rappel, Crit'Air classe les voitures selon leur carburant et leur année de mise en service, et donc la norme antipollution qu'elles respectent. Au micro de BFM TV, Barbara Pompili n'a pas caché une envie de revoir le dispositif avec des critères plus exigeants : "Il faut qu'on réussisse peut-être à mieux critériser", ajoutant à propos des vignettes "je ne sais pas si elles sont complètement adaptées à la réalité de nos besoins, donc il faut peut-être qu'on les revoie".

De quelle manière peut évoluer le système ? La ministre indique que les vignettes sont une bonne base mais elle croit "qu'il faut les adapter". Elle n'a toutefois pas donné d'indication plus précise, déclarant que "c'est un travail qu'on va faire dans le long terme". Il pourrait y avoir la prise en compte des toutes dernières normes mais aussi de la puissance du moteur, afin d'empêcher les véhicules puissants récents d'avoir la meilleure vignette pour les modèles thermiques !

Pour Barbara Pompili, la priorité est la mise en place de nouvelles zones à faibles émissions, d'ici la fin de l'année. Davantage de métropoles seront ainsi concernées par des restrictions de circulation basées justement sur la vignette Crit'Air.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (130)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Parfait raz le bol de suivre des poubelles qui puent

Par

En réponse à Florilège87

Parfait raz le bol de suivre des poubelles qui puent

Pas pigé que visiblement, la Barbara semble ne pas vouloir remettre en question la seule émission de Co2 au kilomètre comme critère d'évaluation de pollution de l'atmosphère.

Et pas de bol pour toi, les diesel, même puissants sont très performants de ce point de vue....

Par

En réponse à roc et gravillon

Pas pigé que visiblement, la Barbara semble ne pas vouloir remettre en question la seule émission de Co2 au kilomètre comme critère d'évaluation de pollution de l'atmosphère.

Et pas de bol pour toi, les diesel, même puissants sont très performants de ce point de vue....

Le problème c'est pas les diesels récents (quoi que, les vrais tests prouvent que la vraie pollution des moteurs sont x100 par rapport aux limites tolérés) mais les anciens, qui fument et puent.

Par

En réponse à roc et gravillon

Pas pigé que visiblement, la Barbara semble ne pas vouloir remettre en question la seule émission de Co2 au kilomètre comme critère d'évaluation de pollution de l'atmosphère.

Et pas de bol pour toi, les diesel, même puissants sont très performants de ce point de vue....

Sauf que ce que l'on cherche, ce n'est pas en priorité de réduire le co2 en ville, mais bien les gaz toxiques d'échappement, puisque le co2 n'est pas un danger direct pour l'homme contrairement au monoxyde de carbone, soufre....

La vignette Crit'air concerne la pollution néfaste pour la santé humaine et non le danger climatique !

Par

En réponse à roc et gravillon

Pas pigé que visiblement, la Barbara semble ne pas vouloir remettre en question la seule émission de Co2 au kilomètre comme critère d'évaluation de pollution de l'atmosphère.

Et pas de bol pour toi, les diesel, même puissants sont très performants de ce point de vue....

Actuellement, le CO2 n'est absolument pas pris en compte dans la vignette Crit'Air. Elle dépend surtout de la norme antipollution (euro4, euro5, euro6...)

Par

Je ne sais pas si c'est une bonne nouvelle pour les automobilistes, mais il est certain que revoir la logique du système sera bien. Aucun diesel récent ne pouvant être critère 1 alors qu'ils sont soumis aux mêmes normes que les essences sur les émissions de tous les polluants. Ajoutant aussi que certains véhicules plus anciens (ancien essence et diesels) de taille raisonnable seront moins bien notés que des V8 et V10 récents...

J'ai chez moi le cas avec ma M5 qui est mieux notée que ma mondeo diesel... Je veux bien que ce soit un diesel, mais un 5.0 V8 euro 2 moins polluant... Ca m'arrange bien, mais c'est dénué de logique.

Par

En réponse à roc et gravillon

Pas pigé que visiblement, la Barbara semble ne pas vouloir remettre en question la seule émission de Co2 au kilomètre comme critère d'évaluation de pollution de l'atmosphère.

Et pas de bol pour toi, les diesel, même puissants sont très performants de ce point de vue....

Faux.

Les Diesel sont au niveau 2. Les essence niveau 1 car le CO2 est un gaz inerte alors que les particules et NOx sont émis par les moteurs Diesel essentiellement et causes des morts chaque année.

Même si ses derniers rejettent moins de CO2 car il y a plus d’énergie dans 1L de gazole que d’essence.

Je pense que la ministre va vouloir rajouter le critère CO2 et peut-être aussi la masse du véhicule.

Par

Chouette :bien: J'vais pt'être pouvoir chopper une vignette pour mon ami 8.:brosse:

Par

En réponse à le dédé

Chouette :bien: J'vais pt'être pouvoir chopper une vignette pour mon ami 8.:brosse:

Ami6 est plus jolie.

Par

Elle sait plus quoi faire pour justifier son salaire ,seul solution durcir !durcir ! Les lois vu qu'ils ont aucun pouvoir sur l'économie.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire