Publi info
 

Financement Auto

Voiture d’occasion : la LOA et la LLD, deux bonnes idées ?

Dans Financement Auto

, mis à jour

La Location avec Option d’Achat (LOA) ou la Location Longue Durée (LLD) sont des modalités de financement de plus en plus courantes à l’heure de changer de véhicule. Bien que pensés pour l’acquisition d’un véhicule neuf, ils sont également de plus en plus fréquemment utilisés pour rouler dans une voiture d’occasion.  On vous explique comment ça marche.

Voiture d’occasion : la LOA et la LLD, deux bonnes idées ?

Souvenez-vous, c’était avant. Sur les panneaux d’affichage ou à la télévision, les constructeurs indiquaient le prix d’achat d’un véhicule. Aujourd’hui, c’est pourtant bel et bien le montant des mensualités qui est mis en avant. En 2015, le nombre d’achats en LOA a augmenté de 54%, finissant par égaler, puis dépasser celui de crédits auto. Et la tendance se poursuit aujourd’hui avec l’essor de LLD. Mais ces deux mécanismes sont-ils bien adaptés au marché de l’occasion ?

LOA et LLD : les nouveaux standards de l’acquisition de véhicules ?

La Location avec Option d’Achat est le compromis idéal pour tout automobiliste attaché à la propriété de son véhicule. Elle permet de disposer d’un véhicule en versant un faible apport initial : à la place, le conducteur verse des mensualités à l’organisme prêteur durant une durée donnée. Il dispose en outre d’une option d’achat, ce qui signifie qu’il peut :

  • Acheter le véhicule au prix fixé par le contrat une fois les mensualités payées, voire par anticipation.
  • Choisir de ne pas acheter le véhicule et récupérer ainsi le montant de sa garantie si le véhicule est en bon état et le kilométrage a été respecté suivant le contrat.
  • Changer de véhicule dans le cadre d’un nouveau contrat de LOA.

La Location Longue Durée va encore plus loin dans le principe de leasing, puisque l’automobiliste n’est tout simplement plus propriétaire du véhicule : il ne verse donc pas le moindre apport à l’organisme prêteur. Cependant le premier loyer peut être majoré en fonction de l’organisme préteur. Il se contente de le louer et peut inclure dans le contrat de location toute une batterie de services : assistance, entretien, réparations, etc.

Ces deux formules connaissent un succès croissant. La LOA séduit avant tout ceux et celles qui souhaitent changer régulièrement de véhicule. La LLD les automobilistes qui roulent peu et qui ne sont pas attachés à la propriété : en ce sens, elle constitue un jalon de plus vers la mobilité partagée, comme le covoiturage et l’autopartage.

Pourquoi recourir à la LOA ou la LLD pour son véhicule d’occasion ?

Sur le marché de l’occasion, le recours à l’un ou l’autre de ces deux mécanismes de leasing ne s’est pas encore imposé comme la règle. Toutefois, les organismes de financement auto ainsi que les branches financières des constructeurs se préparent à une croissance de ce marché dans les années à venir.

Une solution adaptée aux petits budgets. Dans les prochaines années, le marché des véhicules d’occasion va être envahi par le retour des véhicules neufs ayant été acquis en LOA ou LLD, puis rendus à la suite d’une utilisation de 2 à 5 ans. Il sera alors possible pour les consommateurs disposant d’un budget plus restreint de louer à leur tour ces véhicules à moindre coût… ce qui constitue une aubaine pour les constructeurs, qui continueront à tirer des revenus de cette flotte !

Des véhicules sécurisés et garantis. Les automobilistes pourront rouler dans des véhicules d’occasion récents et dont la qualité est attestée par le constructeur : ils disposeront généralement d’une garantie ainsi que d’une assistance et n’auront pas à se préoccuper de la revente du véhicule une fois rendu.

Enfin, recourir au leasing pour son véhicule d’occasion est également adapté aux nouvelles habitudes de consommation : moins attachés à la propriété, les conducteurs de la Génération Y sont susceptibles d’y être plus sensibles.

Le crédit auto, plus avantageux sur le long terme

Un petit rappel tout de même : si le montant des mensualités de base d’une LOA est souvent inférieur à celui d’un achat par crédit auto, le coût total de l’opération reste toutefois plus onéreux. De même, ne négligez pas le coût des services accessoires (entretien, réparations, extension de garantie, etc.), qui viennent alourdir le montant de vos mensualités. En conclusion, si vous comptez conserver votre véhicule de nombreuses années, le crédit auto reste plus avantageux sur le long terme.

Que vous soyez crédit, LOA ou LLD, n’hésitez toutefois pas une seconde à découvrir les solutions de financement auto de notre partenaire Sofinco.


Le présent article n’a qu’une valeur informative et ne saurait en aucun cas relever des activités régies par les articles L. 541-1 , L. 211-1, L. 311-1, L. 311-2, L. 321-1 et L. 550-1 du Code monétaire et financier

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sources

http://www.largus.fr/actualite-automobile/voitures-doccasion-en-location-3689379.html

https://www.challenges.fr/automobile/dossiers/credit-loa-location-longue-duree-faut-il-louer-ou-acheter-sa-voiture_18409

http://www.cbanque.com/actu/57016/voitures-neuves-pourquoi-la-loa-est-devenue-obsession-des-concessionnaires

Mots clés :