L’année 2006 marque le retour de Dodge en Europe (après un passage éclair dans les années 1970). Pour le moment la gamme se compose de la sportive Viper, qui sera bientôt rejointe par le crossover Caliber et le SUV Nitro. Pour être le plus possible en phase avec les attentes du conducteur européen, Dodge imagine proposer dans quelques années une citadine. C’est ce qui conduit le constructeur américain à dévoiler le concept-car Hornet* au Salon de Genève 2006, représentant ce que pourrait être la future “mini“ de la marque.
Dossiers concept-cars : florilège des projets classés sans suite
Comme les autres autos que la marque commercialise en Europe, l’Hornet affiche une belle personnalité et beaucoup d’agressivité. Le concept-car est de type minispace, avec comme originalité de disposer de portes à ouverture antagoniste. Autre originalité, dans la porte arrière (côté gauche) il y a un compartiment réfrigéré pour les boissons, la porte arrière opposée disposant quant-à-elle d’une tablette rabattable. Doté d’un petit moteur 1.6 à compresseur de 170 ch, l’Hornet se veut sportive.
Dossiers concept-cars : florilège des projets classés sans suite
Longue de 3,85 m seulement, cette petite est aussi large qu’une berline du segment supérieure (1,93 m), elle se veut habitable et modulable avec des sièges qui peuvent se plier pour dégager un plancher plat. Ceux de l’arrière pouvant coulisser sur 22 cm et s’arrimer au seuil du hayon.
On ne saura malheureusement pas à quoi aurait pu ressembler l’Hornet de série, car la mise en production annoncée pour 2010 fera les frais de la crise financière du groupe Chrysler en 2009.
 
* L’Hornet (frelon en anglais) tire son non d’un chasseur américain destiné à être embarqué à bord des porte-avions, mais aussi de l’Hudson Hornet, une berline américaine des années cinquante.