Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

27 % des véhicules neufs sont immatriculés en LLD

Dans Economie / Politique / Marché

Louis-Cyril Tharaux

Hausse du nombre de mises à la route, percée des motorisations électrifiées, podium des marques et des véhicules les plus en vue, etc. Le secteur de la location longue durée dresse un état des lieux de l’année 2021 au service de la clientèle française.

La part des véhicules immatriculés en LLD a progressé de 4,7 points en 2021.
La part des véhicules immatriculés en LLD a progressé de 4,7 points en 2021.

Le Syndicat des Entreprises de Services Automobiles en LLD et des Mobilités (Sesamlld), qui regroupe 90 % des acteurs de la location longue durée en France, dont ALD, Arval, Alphabet, Athlon, Diac Location et Leaseplan, vient de publier son bilan d’activité 2021.

La LLD a gagné du terrain malgré la crise

Les entreprises du secteur évoquent d’abord le volume d’immatriculations recensé en location longue durée l’an dernier. Ce sont 550 223 véhicules neufs qui ont rejoint les parcs des loueurs au service du grand public et des professionnels. Pour le Sesamlld, il s’agit d’une note positive dans un contexte où le marché automobile a subi (et subit aujourd’hui encore) de plein fouet les délais de livraison prolongés et autres conséquences liées à la crise des semi-conducteurs.

En 2021, la LLD a ainsi représenté 27,8 % du total des immatriculations, un chiffre en hausse de 4,7 % par rapport à 2020. La répartition des véhicules a été la suivante : 434 070 voitures particulières, 76 620 utilitaires légers et 39 533 véhicules de société.

Le diesel dégringole, l’hybride rechargeable s’envole

Du côté des carburations, l’évolution du mix énergétique s’est poursuivie en 2021, surtout chez les VP. Sur ce segment, le diesel a perdu 17 points sur un an, chutant de 51 % à 34 % de parts de marché, ce qui équivaut à 60 000 modèles gazole en moins distribués par les loueurs.

À l’inverse, d’après les données du Sesamlld, les voitures hybrides rechargeables ont doublé leur cote de popularité, passant de 6 à 12 % d’adhésion. Même tendance chez les hybrides simples. Au total, les VP électrifiées ont cumulé 31 % des immatriculations en LLD, un nouveau record.

Il faut parallèlement noter la bonne résistance de l’essence. La carburation a même séduit davantage qu’en 2020, avec 32,94 % de suffrages et 1,7 point de gagné, englobant elle aussi un tiers des mises à la route de VP en location longue durée.

Enfin, le syndicat souligne également la progression, à la marge certes (1,74 % de parts de marché), des énergies alternatives telles que le Superéthanol ou le GNV.

L'évolution du mix énergétique s'est poursuivie dans les parcs des loueurs. Elle s’est traduite notamment par une désaffection des VP diesel au profit des VP hybrides. - Crédit Sesamlld
L'évolution du mix énergétique s'est poursuivie dans les parcs des loueurs. Elle s’est traduite notamment par une désaffection des VP diesel au profit des VP hybrides. - Crédit Sesamlld

Renault a dominé les débats, devant Peugeot et Citroën

Le Sesamlld s’est intéressé en outre aux trois constructeurs et véhicules les plus plébiscités par les automobilistes en 2021. À l’exception du segment des 100 % électriques, où Volkswagen est parvenu à hisser son ID3 au troisième rang, les différents podiums établis via l’agence Dataneo ont mis en lumière le leadership des marques et des modèles français.

Au classement général, c’est Renault qui l’a emporté en termes de volumes, devant Peugeot et Citroën. Dans le détail et toutes motorisations confondues, la firme au losange s’est imposée sur le canal des voitures particulières (VP) avec la Clio, puis sur le canal des utilitaires et véhicules de société (VS) avec le Kangoo. En revanche, dans la famille des opus zéro émission (VP, VU et VS confondus), c’est Peugeot qui a dominé ses concurrents grâce à sa 208.

Le Sesamlld a établi un podium des marques et des véhicules les plus immatriculés en LLD l’an dernier - Crédit Dataneo
Le Sesamlld a établi un podium des marques et des véhicules les plus immatriculés en LLD l’an dernier - Crédit Dataneo

 

D’autres infos sur la LLD en France

27 751. C’est, en euros, le montant moyen auquel s’est élevé un contrat de LLD en 2021. La hausse avoisine 15 % sur un an. Selon les adhérents du Sesamlld, le renouvellement des parcs avec des modèles électriques et hybrides rechargeables, plus chers que leurs équivalents thermiques, explique mécaniquement cette augmentation.

82 830. C’est le kilométrage moyen des contrats de location longue durée signés en 2021. Ce chiffre est en baisse de 5,4 % par rapport à 2020. Il faut savoir par ailleurs que la durée moyenne d’un bail s’est établie à 38,1 mois l’an dernier, contre 38,4 mois un an plus tôt.

406 487. C’est le volume de véhicules comptabilisés dans la catégorie Fleet Management, soit une diminution de 13,2 % sur douze mois.

 

 

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire