Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

80 km/h : Macron ouvert à un aménagement de la mesure

80 km/h : Macron ouvert à un aménagement de la mesure

Le Président de la République n'est pas contre une évolution pour que la mesure soit "mieux acceptée". Le choix des limitations pourrait être plus local.

Le Président de la République s'en doutait : beaucoup vont profiter du "grand débat" pour demander le retour aux 90 km/h sur le réseau secondaire. Et le sujet a été abordé dès le premier temps fort de cette consultation nationale, un débat entre le chef de l'État et 600 maires !

Sa réponse a de quoi surprendre. On aurait pu croire qu'il rappelle que la mesure est une expérimentation sur l'ensemble du pays et qu'un bilan sera fait en juillet 2020. Mais le Président s'est montré ouvert à des aménagements, pour que la baisse de la limitation à 80 km/h soit "mieux acceptée" tout en étant "efficace".

Emmanuel Macron semble bien conscient que le passage en force de la mesure n'a pas été apprécié, d'autant qu'il se dit qu'il n'y était pas vraiment favorable, c'était une idée portée par le Premier Ministre Édouard Philippe. Lors d'une rencontre avec des élus en décembre, il aurait même qualifié la mesure de "connerie".

Aujourd'hui, le Président a déclaré : "Il faut ensemble que l'on trouve une manière plus intelligente de le mettre en œuvre. Il n'y a pas de dogme". Il a donc appelé au dialogue avec les élus, déclarant en guise d'exemple : "Il n'y a pas un président de conseil départemental qui n'a pas pris ses responsabilités sur la vitesse, quand il voyait que sur une route, il y avait un problème".

La solution semble déjà trouvée : l'idéal serait de laisser choisir au niveau local pour maintenir les 80 km/h sur les portions les plus dangereuses. Ou pour faire plus simple, réinstaurer des portions à 90 dès que c'est possible, ce qui colle plus avec l'idée d'aménagement.

Une porte ouverte à une évolution qui devrait faire bondir les associations de victimes de la route.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire