Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

80 km/h : trois quarts des conducteurs sont opposés à la baisse de la limitation de vitesse

80 km/h : trois quarts des conducteurs sont opposés à la baisse de la limitation de vitesse

76 % des automobilistes interrogés pour un sondage d'Axa Prévention sont contre la réduction de la limitation de vitesse sur les routes secondaires. Mais 8 sur 10 avouent par ailleurs ne pas respecter les règles actuelles !

L'échéance approche. Dans moins de trois mois, la limitation de vitesse sur les routes secondaires (deux fois une voie sans séparateur central) sera abaissée de 90 à 80 km/h. Et la mesure reste, sans surprise, très critiquée. Un week-end de manifestations est d'ailleurs prévu ces 14 et 15 avril.

Les organisateurs des différents rassemblements, guidés par 40 millions d'automobilistes et la Fédération Française des Motards en Colère, espèrent une forte mobilisation qui pourrait amener le gouvernement à revoir sa copie, même si ce dernier a déjà fait savoir par la voix de son porte-parole Benjamin Grivaux qu'aucune marche arrière n'était envisageable. Les "anti-80 km/h" peuvent déjà avoir un motif de satisfaction : le soutien de l'opinion publique.

Axa Prévention vient de publier son 14e baromètre du comportement des Français au volant. Plus de 1 500 conducteurs représentatifs ont été interrogés. Et le résultat est sans appel : 76 % des sondés sont contre l'abaissement de la vitesse autorisée ! 36 % jugent cette mesure inutile. Et preuve que la Sécurité Routière va devoir faire beaucoup de pédagogie, pour plus de la moitié, c'est une taxe déguisée. Le Premier Ministre avait indiqué en janvier que le surplus des recettes engendré par les radars automatiques (par rapport à la somme mentionnée dans le budget prévisionnel 2018) sera reversé à un fonds d’investissement pour la modernisation des structures sanitaires et médico-sociales destinées à la prise en charge des accidentés de la route.

Si les Français sont contre, c'est peut-être parce qu'ils ont déjà un mal fou à respecter les limitations actuelles ! 78 % des sondés avouent faire des excès de vitesse. On note qu'il y a un léger mieux, car c'était 83 % en 2017, mais la proportion est énorme ! Sur les départementales, 54 % reconnaissent rouler parfois à 100/110 km/h. Pour 15 %, c'est même entre 120 et 130 km/h ! Ces valeurs sont là aussi en légère baisse, elles étaient de 60 et 18 % en 2017.

Eric Lemaire, président d'Axa Prévention, a déclaré : "C'est un mal français, un mal profond. La vitesse est la première cause d'accidents mortels. Les Français le savent mais ils ne ralentissent pas, ne respectent pas les limitations". Le pire, c'est que seulement 13 % des sondés disent se sentir en sécurité sur les routes secondaires. Mais comme toujours, la faute vient des autres.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

85 % dénoncent le comportement des autres usagers. Et plus de 9 personnes sur 10 estiment que les rapports entre les usagers de la route ne s'améliorent pas. La cohabitation semble de plus en plus difficile avec des conducteurs qui agissent selon leurs propres règles. Les mauvais comportements sont partout : 82 % des piétons sondés traversent en dehors des passages protégés, 58 % des cyclistes roulent sur les trottoirs alors que c'est interdit (sauf pour les enfants). 27 % des automobilistes prennent le volant après avoir bu deux verres d'alcool.

La principale source de danger pour les sondés, c'est l'usage du téléphone (pour 66 %). Mais 38 % passent des appels au volant. On constate toutefois une amélioration, puisque c'était 47 % l'année dernière. Près de 7 sur 10 aimeraient une sanction plus sévère en cas de téléphone au volant. Cela tombe bien, le gouvernement y pense.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire