Les prestations de la Cruze 1.8 n’ont globalement rien à envier à celles de grandes compactes 4 portes ou aux familiales à essence de constructeurs généralistes pourtant bien plus chères. Même la qualité d’assemblage et des matériaux n’a rien de low-cost malgré un rapport/prix équipement imbattable. Et face aux versions Diesel 2.0 VCDi 125 et 150 ch, son prix d’achat moindre, ses coûts d’entretien réduits ou sa consommation relativement raisonnable devraient faire réfléchir les adeptes du gazole.

Son plus gros défaut provient de ses pneus coréens, indignes du châssis et qui dégradent la qualité du comportement et l’efficacité du freinage. Heureusement, ce n’est pas irrémédiable.

Presque plus ennuyeux pour une voiture dont le prix d’achat modéré constitue un des principaux arguments, ce prix s’alourdit du petit malus de 200 € en 2010. Il reste à espérer que ce petit handicap ne signe pas quasiment l’arrêt de mort des versions à essence de la Cruze en France comme nous l’avons déjà constaté pour d’autres modèles dignes d’intérêt. Irrationnel, quand tu nous tiens…

Les prix

Version Co2 (en g/km)
(Norme NEDC)
Prix Bonus / Malus
(Norme NEDC)
Chevrolet Cruze 1.8i bvm5 LT 18 900 €

--