Si la Clio III vient d’être couronnée voiture de l’année 2006 en Europe, la Miata (ou Mazda MX-5) a reçu le même titre au Japon. En France, elle mériterait de devenir la sportive de l’année. Sur les 21 000 exemplaires prévus pour l’Europe l’an prochain, Mazda en prévoit 1 200 à 1 500 pour le marché français, avec une courte majorité de 1.8 litres. Un objectif ambitieux au regard des 900 immatriculations annuelles au mieux pour les précédentes générations, mais pas déraisonnable dans la mesure où ce roadster réussit à combler les attentes de clientèles opposées.

Mieux que jamais, elle réussit la quadrature du cercle, en tentant à la fois l’amateur de propulsion efficace et amusante à mener, et le sybarite à la recherche d’un joli cabriolet, docile et prévenant (sûr), confortable et correctement équipé. Ces derniers auront peut-être droit dans un an à une version coupé-cabriolet, mais aucune confirmation officielle de la part du staff japonais que nous avons questionné. Enfin, pour séduire tout le monde, elle offre son joyeux caractère à un prix d’ami, qualité inconnue chez les roadsters européens.

Les prix de la Mazda MX-5

Les prix

Version Co2 (en g/km)
(Norme NEDC)
Prix Bonus / Malus
(Norme NEDC)
MX-5 1.8 bvm5 Elegance 21 100 €

--

MX-5 1.8 bvm5 Elegance Pack 22 100 €

--

MX-5 2.0 bvm6 Elegance 23 800 €

--

MX-5 2.0 bvm6 Elegance Pack 24 800 €

--

MX-5 2.0 bvm6 Performances 26 600 €

--

MX-5 2.0 bvm6 série limitée 3ème génération Performances 28 600 €

--