Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Bosch, premier équipementier automobile mondial, fait sa révolution

Dans Economie / Politique / Marché

Audric Doche

Bosch, premier équipementier automobile mondial, fait sa révolution

La transition écologique n'a pas que des conséquences chez les constructeurs. Le patron de Bosch, en place depuis 2012, va quitter son poste alors que l'entreprise doit effectuer une petite révolution interne.

C'est un mastodonte de l'industrie que l'on cite peu, mais qui emploie plus de monde que la plupart des constructeurs automobiles. Le premier équipementier auto au monde, Bosch, va entamer sa révolution. Volkmar Denner, le PDG de Bosch, en place depuis 2012, va quitter son poste et laisser la direction à Stefan Hartung, qui est déjà, chez Bosch, le patron des activités automobiles. Selon Bosch, c'est un "passage de témoin générationnel préparé de longue date".

L'entreprise, qui opère dans divers secteurs (électroménager, outillage, automobile...), doit absolument opérer le virage électrique : l'automobile représente en effet 71,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour Bosch.

Denner n'a été que le 7e patron de Bosch depuis la création de l'entreprise en 1886. Un fait absolument inédit dans l'industrie, mais l'Allemand aura tout de même été là pendant le dieselgate, qui a fortement touché Bosch, fournisseur de pièces pour les moteurs à combustion, et notamment les moteurs diesels. Depuis, Bosch a commencé sa mue, en annonçant notamment une usine de semi-conducteurs et un travail de développement sur l'hydrogène mais... pas d'usine de cellules de batteries pour voitures électriques : selon Denner, le retard accumulé sur les Asiatiques était trop grand et aurait nécessité un investissement gigantesque et non justifié.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire