Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Circulation : au tour des VTC de bouchonner

Dans Pratique / Autres actu pratique

Circulation : au tour des VTC de bouchonner

Nous avons eu la neige qui gelé le trafic routier, puis les agriculteurs ont pris le relais pour perturber le sillon de la circulation. Depuis ce matin, dans certaines agglomérations et autour des aéroports, c’est au tour des chauffeurs VTC d’arrêter la course du trajet d’un automobiliste lambda dont la vie n’est décidément pas un long fleuve tranquille.

C’est un coup de sans des chauffeurs VTC qui montre combien le dossier sur leur condition de travail est compliqué pour un gouvernement qui ne vit pas dans le même espace-temps que ses sujets. Pour mémoire, le 8 décembre dernier, Élisabeth Borne, la ministre chargée des Transports, avait annoncé le lancement imminent d'une « mission de réflexion sur la régulation du secteur ». Portant notamment sur « la mise en place d'une tarification minimale » et « la réglementation du temps de conduite ». Depuis ? C’est le point mort.

De quoi embrayer la colère des intéressés qui veulent passer la vitesse supérieure avec une « Union des VTC » qui s’impose en nouvel interlocuteur. Une structure qui n'a pour l'instant été rejointe ni par FO Capa VTC, ni par le syndicat des chauffeurs privés SCP VTC… Mais qui se montre active en ce samedi.

Une cinquantaine de chauffeurs était ainsi rassemblée ce samedi matin aux abords de Roissy Charles-de-Gaulle, près de Paris, avec pour camp de base la station Total jouxtant l'aéroport. L’ambition ? Mettre en place un barrage filtrant dans le sens Roissy-Paris, avant de partir en cortège vers Bercy dans la matinée, puis vers le ministère des Transports où une délégation espère être reçue. À Nice, l’aéroport a aussi été pris pour cible avec toutes ses entrées bloquées et d'autres rassemblements sont prévus devant les gares de Bordeaux et Marseille.

Les chauffeurs réclament la mise en place d'une tarification minimale comprenant un plancher de 12 euros net la course. Un tarif très éloigné de ceux pratiqués par Uber, estimé en moyenne à cinq euros la course. Selon les estimations de la CFDT, un chauffeur VTC gagnerait en moyenne 7,56 euros brut par heure.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire