Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Autoroutes : l'Assemblée vote un tarif réduit pour les véhicules propres et les covoitureursAujourd'hui jeudi, l'Assemblée nationale a voté une réduction tarifaire des abonnements autoroutiers pour les véhicules les plus sobres et ceux utilisés en covoiturage.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Pourquoi pour les véhicules propres ? Donc comme d'hab le citoyen lambda avec son vieux turbo diesel qui travaille pour un pauvre smic doit payer plein pot au payage mais pas les richous qui peuvent s'offrir une Zoé neuve ?

Par

En réponse à Zoulman

Pourquoi pour les véhicules propres ? Donc comme d'hab le citoyen lambda avec son vieux turbo diesel qui travaille pour un pauvre smic doit payer plein pot au payage mais pas les richous qui peuvent s'offrir une Zoé neuve ?

sauf si tu es à plusieurs dans la vieille voiture td

Par

En réponse à wizzfr

sauf si tu es à plusieurs dans la vieille voiture td

ouais ça c'est bien dans la théorie, encore faut il trouver une personne qui habite et travaille pas loin de toi, qui a les mêmes horaires etc...

Bref il a raison, encore une loi à côté de la plaque ...

Par

rouler à 130 sur autoroute avec une zoé, je me demande bien quel est l'intérêt? à part vider rapidement les batteries. évidemment, on peut également rouler à 90 sur autoroute, mais bonjour les camions qui te collent au cul.. et la tentation d'aller plus vite est toujours grande.

les caisses électriques, c'est davantage adapté à des vitesses de moins de 100, et donc au réseau secondaire.

Par §Gee502dV

En réponse à

Commentaire supprimé.

Je pensais que l'électrique était plus pour la ville la je comprends plus trop...

:bah:

Par

Va faloir que je fasse du blablacar , en plus une dois que les clients auront goûté au confort de la BX, ils en redemanderont, ou chercheront à acquérir une BX!!!!

J espère que c'est à partir de deux personnes que cette réduction va s'appliquer.

Par

Pourquoi ne parler que de véhicules électriques? Dans l'article, il est précisé "véhicules les moins polluants", ce qui inclue également les hybrides et peut-être les thermiques à faibles émissions.

De mon côté, je me demande surtout comment ces tarifs réduits vont être appliqués, surtout par les automates... Est-ce que mettre des gros cartons sur les sièges passagers sera considéré comme du covoiturage par le système? Ou ce sera peut-être une personne physique qui fera le contrôle. Mais pour les véhicules les moins polluants, il faudra un listing toujours maintenu à jour pour éviter les sushis.

A croire qu'au gouvernement, ils savent écrire les lois, mais n'ont aucune connaissances techniques pour s'assurer de la faisabilité et de leur bonne application.

Par §tir046Me

En réponse à Pampiou

Pourquoi ne parler que de véhicules électriques? Dans l'article, il est précisé "véhicules les moins polluants", ce qui inclue également les hybrides et peut-être les thermiques à faibles émissions.

De mon côté, je me demande surtout comment ces tarifs réduits vont être appliqués, surtout par les automates... Est-ce que mettre des gros cartons sur les sièges passagers sera considéré comme du covoiturage par le système? Ou ce sera peut-être une personne physique qui fera le contrôle. Mais pour les véhicules les moins polluants, il faudra un listing toujours maintenu à jour pour éviter les sushis.

A croire qu'au gouvernement, ils savent écrire les lois, mais n'ont aucune connaissances techniques pour s'assurer de la faisabilité et de leur bonne application.

En effet, entre les télépéages et la généralisation des automates, ça va être un bordel monstre pour appliquer...

Par

Et de façon très pratique, arrivé au péage de plus en plus souvent automatisé, qu'est ce qui déterminera que le véhicule est propre ou non pour fixer le tarif ?

Par

En réponse à roc et gravillon

Et de façon très pratique, arrivé au péage de plus en plus souvent automatisé, qu'est ce qui déterminera que le véhicule est propre ou non pour fixer le tarif ?

Temps mieux! pour ceux qui pratiquent cela.

C'est une mesure incitative et non punitive, qui disparaitra quand les quota seront atteints et les habitudes prises.

C'est une double récompense vu que le covoiturage par essence même divise déjà les couts.

C'est bon pour le désengorgement du réseau secondaire et pour la sécurité

( à très petite échelle ) pour un coup moindre.

Par contre les couts liés au contrôle ne doivent pas se répercuter sur les autres usagers.

Par

En réponse à Pampiou

Pourquoi ne parler que de véhicules électriques? Dans l'article, il est précisé "véhicules les moins polluants", ce qui inclue également les hybrides et peut-être les thermiques à faibles émissions.

De mon côté, je me demande surtout comment ces tarifs réduits vont être appliqués, surtout par les automates... Est-ce que mettre des gros cartons sur les sièges passagers sera considéré comme du covoiturage par le système? Ou ce sera peut-être une personne physique qui fera le contrôle. Mais pour les véhicules les moins polluants, il faudra un listing toujours maintenu à jour pour éviter les sushis.

A croire qu'au gouvernement, ils savent écrire les lois, mais n'ont aucune connaissances techniques pour s'assurer de la faisabilité et de leur bonne application.

Ce n'est pas parce que vous ne trouvez pas de solution technique, qu'il n'y en n'a pas, d'autres les trouverons. Et oui ce n'est pas les députés qui vont se pencher sur les planches à dessin, et heureusement : chacun son travail.

Par

Lorsque je suis avec ma petite famille à 5 dans une voiture 5 places, j'ai droit au tarif réduit ou bien c'est juste pour les covoitureurs à 2 célibataires dans une voiture 5 places ? (nota, je n'ai rien contre les célibataires ni contre les covoitureurs).

Ne serait-il pas plus intelligent de faire une réduction par rapport au taux de remplissage de chaque véhicule ?

Mais bon, si en plus on demande à nos députés de REFLECHIR...

Par

http://www.debout-la-france.fr/communique/cessons-les-politiques-anti-automobilistes

Par

En réponse à Altrico

Ce n'est pas parce que vous ne trouvez pas de solution technique, qu'il n'y en n'a pas, d'autres les trouverons. Et oui ce n'est pas les députés qui vont se pencher sur les planches à dessin, et heureusement : chacun son travail.

Ah ben oui.... c''est vrai que le passé récent nous a bien montré que les politiques étaient en totale cohérence avec la technique possible, très à l'écoute.

Oubliée l'écotaxe ?

Et ce qu'au final cette gabegie va nous coûter ?

Par

C'est bien pour le covoiturage mais effectivement pour les véhicules à très faibles émissions je ne vois pas l'intérêt. Ils sont déjà aidés à l'achat par la prime.

C'est ajouter une prime sur une prime et ça n'a aucune logique car le péage sert à payer l'utilisation du réseau ça n'a rien à voir avec la consommation du véhicule.

Et de façon générale les véhicules à très faibles émissions sont trop aidés car oui ils sont beaucoup plus chers à l'achat ou d'un usage trop limité donc ce ne sont pas les personnes à revenues modestes qui les achètent. Ce sont des gens qui ont déjà des moyens et qui profitent simplement d'une niche fiscale ainsi que les constructeurs. Et tout ça pour une quantité symbolique de voiture.

Il faut davantage aider les véhicules à faibles consommation (petite puissance et citadine) et pénaliser l'achat des autres. Et supprimer l'autre niche fiscale, le diesel.

Par

En réponse à caraboule

C'est bien pour le covoiturage mais effectivement pour les véhicules à très faibles émissions je ne vois pas l'intérêt. Ils sont déjà aidés à l'achat par la prime.

C'est ajouter une prime sur une prime et ça n'a aucune logique car le péage sert à payer l'utilisation du réseau ça n'a rien à voir avec la consommation du véhicule.

Et de façon générale les véhicules à très faibles émissions sont trop aidés car oui ils sont beaucoup plus chers à l'achat ou d'un usage trop limité donc ce ne sont pas les personnes à revenues modestes qui les achètent. Ce sont des gens qui ont déjà des moyens et qui profitent simplement d'une niche fiscale ainsi que les constructeurs. Et tout ça pour une quantité symbolique de voiture.

Il faut davantage aider les véhicules à faibles consommation (petite puissance et citadine) et pénaliser l'achat des autres. Et supprimer l'autre niche fiscale, le diesel.

D'autant plus ridicule qu'une électrique est incapable d'apporter le service minimal attendu sur autoroute de par l'autonomie devenant ridicule, qu'une hybride plug-in torpillera sa batterie en disons... 15/20 km et roulera ensuite en thermique. Idem pour les hybrides non plug-in dont la consommation sur autoroute est tout à fait équivalente, voire supérieure à un thermique moderne.

Je cause là des véhicules du commun des mortels, disponibles actuellement.

Si demain les autonomies électriques se développait sensiblement, sans hausse de tarif, comme tu dis, ils deviendraient suffisamment attractifs pour être achetés sans besoin d'aide aucune.

Ne jamais oublier qu'en terme de fiscalité, le cadeau n'existe pas : il y a toujours quelqu'un dans la communauté pour le payer.

Par

En réponse à roc et gravillon

Ah ben oui.... c''est vrai que le passé récent nous a bien montré que les politiques étaient en totale cohérence avec la technique possible, très à l'écoute.

Oubliée l'écotaxe ?

Et ce qu'au final cette gabegie va nous coûter ?

L'écotaxe n'est pas un échec technique, mais politique. Donc passons.

Même si pour un même problème, une multitude de solutions techniques existent. Il faut en choisir une... Et comme je le dis "heureusement" que ce ne sont pas les députés qui conçoivent les systèmes. Chacun son travail.

Maintenant effectivement cela ne va pas ce faire tout seul... Et comme à chaque fois que l'on fait quelque chose, on prend le risque de mal faire ou de ne pas faire le bon choix. Cela n'étant pas une excuse et tout poste dit "à responsabilité" mérite qu'infine les gens prennent les leurs.

Maintenant, étant donné le nombres de véhicules électriques, et surtout le nombres de kilomètres d'autoroutes parcouru par ceux ci, ce n'est pas un gros risque financier d'autant plus que l'article ne donne pas le montant de la ristourne.

Le covoiturage pourrait être un tout petit risque.

Personne ne se plaindra de voir moins de voiture sur "sa route à lui" sauf les compagnies d'autoroutes bien sûr.

Quand à la répartition du prix, qui payent les badges télépéages et les portiques dédiés? Surement pas les abonnés, puisqu'avant d'avoir des abonnés il aura fallu installer et financer l'infrastructures... Et oui tout le monde paye pour les autres dans la société.

Surtout dans la société Autoroute qui était jusqu'à présent un modèle de gratuité et de prix bon marchés à tout niveau!

Maintenant le célibataire au horaires atypiques et destinations folkloriques n'aura pas ça réduc'.

Et pire il va payer pour Raoul et sa famille qui touche les allocs mais ralleront au péages parce qu'ils n'ont pas le tarif famille.

Pour René et ses potes de l'usine qui voyagent ensembles et qui font déjà des économies.

Pour Roméo qui a payé sa Zoé avec les aides de l'état tout en voyageant égoïstement seul pour ne pas se taper les commentaires sur l'OM de son collègue de bureau.

Tout en payant une pension à Janine qui a refait sa vie avec Raoul et travaille avec René! En plus il se demande pourquoi Roméo veut pas faire du covoiturage avec lui!

Par

En réponse à Altrico

Ce n'est pas parce que vous ne trouvez pas de solution technique, qu'il n'y en n'a pas, d'autres les trouverons. Et oui ce n'est pas les députés qui vont se pencher sur les planches à dessin, et heureusement : chacun son travail.

Savez-vous lire? En aucun cas j'ai affirmé qu'il n'y avait aucune solution. Mon post précédent était plutôt interrogatif, en me demandant comment cela peut être mis en place. Alors en effet, je ne vois pas à l'heure comment cela peut être implémenté, mais je me doute que les personnes spécialistes y arriveront, surtout avec le coup de pouce financier de l'état.

Ensuite, par rapport à mon commentaire sur le gouvernement, il s'agit simplement de dire qu'avant de prendre une telle décision, les "têtes pensantes" peuvent aussi s'appuyer sur des référents techniques afin de définir la théorie en synergie avec la pratique.

Quand on dit "à chacun son travail", c'est vrai mais si on veut de l'efficience, il faut coupler ensemble les différentes compétences, donc cela devient : travail d'équipe = objectif atteint, voire plus.

Par

En réponse à Altrico

L'écotaxe n'est pas un échec technique, mais politique. Donc passons.

Même si pour un même problème, une multitude de solutions techniques existent. Il faut en choisir une... Et comme je le dis "heureusement" que ce ne sont pas les députés qui conçoivent les systèmes. Chacun son travail.

Maintenant effectivement cela ne va pas ce faire tout seul... Et comme à chaque fois que l'on fait quelque chose, on prend le risque de mal faire ou de ne pas faire le bon choix. Cela n'étant pas une excuse et tout poste dit "à responsabilité" mérite qu'infine les gens prennent les leurs.

Maintenant, étant donné le nombres de véhicules électriques, et surtout le nombres de kilomètres d'autoroutes parcouru par ceux ci, ce n'est pas un gros risque financier d'autant plus que l'article ne donne pas le montant de la ristourne.

Le covoiturage pourrait être un tout petit risque.

Personne ne se plaindra de voir moins de voiture sur "sa route à lui" sauf les compagnies d'autoroutes bien sûr.

Quand à la répartition du prix, qui payent les badges télépéages et les portiques dédiés? Surement pas les abonnés, puisqu'avant d'avoir des abonnés il aura fallu installer et financer l'infrastructures... Et oui tout le monde paye pour les autres dans la société.

Surtout dans la société Autoroute qui était jusqu'à présent un modèle de gratuité et de prix bon marchés à tout niveau!

Maintenant le célibataire au horaires atypiques et destinations folkloriques n'aura pas ça réduc'.

Et pire il va payer pour Raoul et sa famille qui touche les allocs mais ralleront au péages parce qu'ils n'ont pas le tarif famille.

Pour René et ses potes de l'usine qui voyagent ensembles et qui font déjà des économies.

Pour Roméo qui a payé sa Zoé avec les aides de l'état tout en voyageant égoïstement seul pour ne pas se taper les commentaires sur l'OM de son collègue de bureau.

Tout en payant une pension à Janine qui a refait sa vie avec Raoul et travaille avec René! En plus il se demande pourquoi Roméo veut pas faire du covoiturage avec lui!

Réponse digne d'un technocrate quoi....

Beaucoup de bla-bla, mais bien peu de concrèt.

Retenons ça :

" Quand à la répartition du prix, qui payent les badges télépéages et les portiques dédiés? Surement pas les abonnés, puisqu'avant d'avoir des abonnés il aura fallu installer et financer l'infrastructures."

Tss..tss... comme si le tarif des multiples abonnements et la suppression des postes de péager + non émission de taxation unitaires par carte-bleue ne pouvait apporter un retour sur investissement rapide.

Que crois tu ?

Que les sociétés privées gérant les autoroutes l'ont fait par pure phIlantropie.

Et une circulation plus fluide au péage entraîne une meilleure satisfaction, donc plus de gens qui vont utiliser l'autoroute, surtout ceux en ayant un besoin quotidien.

Par

En réponse à Pampiou

Savez-vous lire? En aucun cas j'ai affirmé qu'il n'y avait aucune solution. Mon post précédent était plutôt interrogatif, en me demandant comment cela peut être mis en place. Alors en effet, je ne vois pas à l'heure comment cela peut être implémenté, mais je me doute que les personnes spécialistes y arriveront, surtout avec le coup de pouce financier de l'état.

Ensuite, par rapport à mon commentaire sur le gouvernement, il s'agit simplement de dire qu'avant de prendre une telle décision, les "têtes pensantes" peuvent aussi s'appuyer sur des référents techniques afin de définir la théorie en synergie avec la pratique.

Quand on dit "à chacun son travail", c'est vrai mais si on veut de l'efficience, il faut coupler ensemble les différentes compétences, donc cela devient : travail d'équipe = objectif atteint, voire plus.

On se doute bien que la solution àn envisager sera celle d'un badge quelconque...

Je ne te dis pas les bidouilles que ça ira entraîner, on est très fort en ce domaine.

Et pour les contrôles, qui ira distinguer par exemple une Golf TGI de sa copine essence ?

http://www.gaz-mobilite.fr/voiture-gnv/volkswagen-golf-tgi-bluemotion-caracteristiques-technique-55.html

Bon courage, faudra avoir l'œil exercé les bleus...

Une nouveau débouché pour le tuning ?

Transformé sa caisse de méchant pollueur en auto cosmétiquement vertueuse ?

Allez, parions plutôt pour un enterrement à terme de première classe dans les mois à venir... comme tant d'autres projets fumeux loin des réalités bassement terriennes votées dans le passé par nos chers élus et jamais appliqués.

Par §Mou333Ao

Bonne idée THEORIQUEMENT. MAIS contre exemples:

Un mec avec un vieux TDI qui gagne le SMIC doit payer plein pot?

Un riche en Tesla a 100.000e (ok c cool je suis pas contre et ca pollue pas) paierais moins cher?

À 4 dans une Panamera Trubo S ou un Classe G65 AMG on paye moins? 25L/100....

Par

En réponse à Beone68

Lorsque je suis avec ma petite famille à 5 dans une voiture 5 places, j'ai droit au tarif réduit ou bien c'est juste pour les covoitureurs à 2 célibataires dans une voiture 5 places ? (nota, je n'ai rien contre les célibataires ni contre les covoitureurs).

Ne serait-il pas plus intelligent de faire une réduction par rapport au taux de remplissage de chaque véhicule ?

Mais bon, si en plus on demande à nos députés de REFLECHIR...

"

Lorsque je suis avec ma petite famille à 5 dans une voiture 5 places, j'ai droit au tarif réduit ou bien c'est juste pour les covoitureurs à 2 célibataires dans une voiture 5 places ? (nota, je n'ai rien contre les célibataires ni contre les covoitureurs).

Ne serait-il pas plus intelligent de faire une réduction par rapport au taux de remplissage de chaque véhicule ?

Mais bon, si en plus on demande à nos députés de REFLECHIR...

"

+1!

on se demande vraiment ce que sera la définition de covoiturage... si trimballer des gosses s'apparente à du co-voiturage, ça serait tout de même du grand n'importe quoi.

surtout si c'est pour faire un trajet estival paris-nice par exemple.

Par §AlS441Ey

Classe !!!

Je connais plein de monde qui bosse aux péages du coté de chez moi. ils vont pouvoir m'appliquer le tarif covoiturage à chaque fois que j'y passerai, puisque c'est eux les seuls juges.

Par

En réponse à roc et gravillon

Réponse digne d'un technocrate quoi....

Beaucoup de bla-bla, mais bien peu de concrèt.

Retenons ça :

" Quand à la répartition du prix, qui payent les badges télépéages et les portiques dédiés? Surement pas les abonnés, puisqu'avant d'avoir des abonnés il aura fallu installer et financer l'infrastructures."

Tss..tss... comme si le tarif des multiples abonnements et la suppression des postes de péager + non émission de taxation unitaires par carte-bleue ne pouvait apporter un retour sur investissement rapide.

Que crois tu ?

Que les sociétés privées gérant les autoroutes l'ont fait par pure phIlantropie.

Et une circulation plus fluide au péage entraîne une meilleure satisfaction, donc plus de gens qui vont utiliser l'autoroute, surtout ceux en ayant un besoin quotidien.

"Que crois tu ?

Que les sociétés privées gérant les autoroutes l'ont fait par pure phIlantropie."

Réponse digne de quelqu'un qui a du mal à se concentrer.

Personne ne dit que les sociétés font les choses par philanthropie et même bien au contraire.

Si tu me lis jusqu'au bout tu trouveras au moins 2 bons éléments qui disent le contraire...

Évidemment que rien n'a été fait en pur perte, et je n'ai jamais dis cela. J'exprime ce que j'écris, il suffit de lire:

Auparavant, des systèmes utilisés par une partie seulement des usagés furent financés par tous les usagers. (les autoroutes elles même financées par tous, puis particulièrement tous les automobilistes).

Donc si c'est le cas pour cette mesure cela ne sera pas inédit, et surtout pas grand monde ne crie au scandale quand certains utilisent une autre file ou un autre mode de paiement, ou passe avec plein d'essieux...

Sur le dernier point nous sommes d'accord, j’évoquai d'ailleurs le fait que plus de covoiturage entraine moins d'auto sur la route, donc au péage.

Et si c'est 1.5 fois plus long de faire passer une auto de 4 covoitureurs, ça reste plus rapide que de faire passer 4 autos...

Mais l'autoroute est déjà plus simple et rapide que le réseau secondaire ( même si on ne s’arrête pas au péage ).

L'appel d'air viendra qu'à quatre on pourra se payer l'autoroute et gagner du temps, que seul, les moyens financier ou la radinerie peuvent l'emporter sur le gain de temps.

Mais franchement cela ne sera pas grand chose...

Par

En réponse à Altrico

Ce n'est pas parce que vous ne trouvez pas de solution technique, qu'il n'y en n'a pas, d'autres les trouverons. Et oui ce n'est pas les députés qui vont se pencher sur les planches à dessin, et heureusement : chacun son travail.

Logiquement, on trouve les solutions techniques avant de voter le truc.

S'il faut attendre 5 ans pour trouver la solution, ce sera un truc inapplicable pendant 5 ans donc qui aurait pu attendre.

Par

Si vous êtes une entreprise, qui conçoit des solutions( à des besoins que vous avez vous même identifié), puis, venez en parler aux législateurs avec des amendements tous prêts a être voté, c'est du lobbying...

C'est le cas, parfois, souvent même. Mais personnellement je ne pense pas qu'une démocratie doit voir ses lois dictées par le profit des entreprises.

D'ailleurs certains attendent de voir le vent tourner avant d'investir sur leur fond propre, voire attendent les appels d'offre avec prise en charge des couts de développement...

Par-contre je suis d'accords sur le fait qu'avant d'imposer définitivement quelques chose, il faut être sûr que cela soit réalisable. Mais ici l'article n'en dit pas plus, pas de calendrier etc...

Toujours est-il que de la discrimination sur la propreté du véhicule et sur le covoiturage, ça se fait déjà. Les autoroutes arrivent déjà à discriminer leur usagers pour appliquer différents tarifs. Les solutions seront peut-être contraignantes : inscription préalable, obtention de badges permanent individuel, obtention de numéro unique, utilisation de voies dédiées, de guichet dédiés, comptage manuel simple, ralentissements importants.

Pourquoi attendre 5 ans? S'ils ont l'idée maintenant, surtout que ça reste de la politique et dans 2 ans les même ne pourront peut-être pas le faire.

Par

encore un truc incompréhensible mais de la royale je ne suis pas étonné c'est comme le rattrapage sur les consommations électrique (blah blah) il n'y en aura pas arfff je peux vous dire que la dernière facture était salée bref ... pour en revenir aux autoroutes jusqu'à maintenant je croyais que le prix d'un parcours était basé sur le poids du véhicule ? donc à mon humble avis je crois qu'une de ces saloperies de bagnoles dites propres pèsent peut-être plus lourd que ma clio ???? cherchez l'erreur ... les verts sont encore passés par là c'est vrais qu'ils représentent à peine 2% de la population

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité