Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
BMW Hydrogen 7 : pas si propre que ça...“La BMW Hydrogen 7 pollue plus l'environnement qu'un poids lourd diesel ». Cette constatation pour le moins acerbe et gênante pour un véhicule censé être parfaitement écologique vient de Spiegel, un très gros magazine allemand au sérieux

Lire le billet d'humeur»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

S'ils n'avaient pas décidé de fermer leurs centrales nucléaires, je pense qu'ils auraient eu assez d'énergie électrique pour fabriquer l'hydrogène

Par Anonyme

L'hydrogène ne se fabrique pas à partir d'énergie électrique mais de matière, cher "moi"....

Et le gaz et le pétrole permettent d'obtenir de l'hydrogène pour bien moins cher que l'électrolyse de l'eau.

Cela dit, depuis le temps que je répète que cette BMW est une vaste fumisterie et que son concept ne tient pas la route, cette nouvelle me ravit !

Par Anonyme

Une hybride fabrique de l'électricité à partir de pétrole, nan ?

Par Anonyme

@Laurent : "Et le gaz et le pétrole permettent d'obtenir de l'hydrogène pour bien moins cher que l'électrolyse de l'eau."

Oui, mais pas sans émission de gaz à effet de serre.

N'oublions pas que le nucléaire reste à ce jour la seule source d'énergie (économiquement viable à grande échelle...) qui ne produit pas directement de CO2.

Pour le "tout hydrogène", seule l'Islande y arrivera.

Par Anonyme

1: Ne pas oubliez que c'est pas "une fois sur la route" mais lors de la production d'hydrogène et de le stocker.

1-a) L'hydrogène des rares stations qui en délivrent à Munich est généré à partir de gaz naturel et de pétrole, car c'est la solution la plus économique... Pour le moment (Peut-être dans le futur, avec des nouvelles technologie).

Ils pourrais le faire a partir d'eau, mais bonjours la quantité d'énergie...

1 b) La température de conservation est de moins 253 degrés centigrade, ce qui est très compliquer a atteindre... Juste faire le plein est bordélique, présentement.

Donc, dans le moment présent, cela pollue beaucoup... Mais ,dans le futur , qui sait?

Par Anonyme

"Oui, mais pas sans émission de gaz à effet de serre. N'oublions pas que le nucléaire reste à ce jour la seule source d'énergie (économiquement viable à grande échelle...) qui ne produit pas directement de CO2."

Pas directement de CO2, mais on peut poser la question du CO2 produit par la construction des centrales nucléaires ?

Parce ce que pour une centrale il y en a du ciment et de l'acier :

énergie nécessaire pour 1 m3 de ciment : 1 800 kWh

énergie nécessaire pour 1 m3 d'acier : 57 000 kWh

PS : je n'ai même pas parlé des déchets à très, très longue durée de vie des centrales nucléaires ;)

Par Anonyme

Eh les mecs faut faire de la thermodynamique c'est n'importe quoi ces chiffres. Stocker de l'hydrogène liquide ne nécessite pas de garder à -273°C s'il est sous pression !!

Les bonbonnes de propane liquide domestiques n'ont pas besoin d'énergie pour être conservées que je sache.

L'H2 liquide est à -273°C à pression athmosphérique, c'est très différent !!!

Par Anonyme

Vos réactions sont débiles... Pour une fois qu'un constructeur de l'excellence de BMW lance en série un véhicule à combustion interne d'hydrogène qui n'émet pas de CO2.

L'hydrogène est un vecteur d'énergie... il faut maintenant, le produire de manière propre(nucléaire,Solaire, Eolienne,biomasse) .... et il ne faut pas 50 l d'hyrogène pour 13,9 litres d'essence... mais 2Kg d'hydrogène liquide...bien différent.

Un pays comme l'arabie saoudite très riche pourrait produire l'hydrogène à partir d'énergie solaire.

Maintenant, chapeau à BMW d'oser se lancer contre le pétrole. Il est évident que BMW se fera critiquer par les défenseurs du pétrole et que de tels articles débiles sortiront...ce n'est pas le problème de BMW de produire l'hydrogène de manière propre... son problème est de sortir une voiture qui ne pollue pas.

à bon entendeur...

 

 

 

 

Par Anonyme

J'adore le message du mec qui parle du CO2 produit par la production de CO2 lors de la construction des centrales nucléaires. Un centrale au fuel ou au charbon aussi à des grosses tours en ciment, ce sont des refroidisseurs, sauf qu'elles ont en plus des cheminées qui crachent du noir.

Les déchêts nucléaires on les mets dans les dorsales ou les zones de subductions et le nucléaire retourne aux entrailles de la terre!

Si le nucléaire c'est la mort, et bien que l'on rempalce chaque réacteur nucléaire par deux ou trois centrales au charbon (pour la quantité de Mwatts équivalente) ça sera génial pour l'envirronement j'en suis sur. Et après ça n'ira toujours pas car il faudra stocker les cendre du charbon brulé....

 

Par Anonyme

Bon allez, puisque ce topic remonte on va remettre 2 ou 3 pendules à l'heure :

@mon lapin : les hybrides produisent de l'électricité en récupérant l'énergie cinétique au freinage en partie, mais aussi en effet à partir du moteur thermique parfois. C'est pas la panacée, juste un premier pas. Et puis on peut recharger les batteries avec de l'électricité "nucléaire" à la maison.

@ EDS_A_DONF : comme tu le fais remarquer la production d'hydrogène à partir de gaz ou de pétrole génère du CO2, c'est exactement le but de ma remarque : comme actuellement on ne produit pas l'hydrogène à partir de l'eau mais de combustibles fossiles, l'utilisation d'un véhicule à hydrogène déplace simplement la production de C02. Le bilan global en terme de rejet est donc tout aussi mauvais.

A Dr No : l'article parle de stockage à -253°C, pas -273 !

-253°C est en effet la température à laquelle l'hdrogène est liquide à température ambiante. A -273 il est solide....

Mais si l'on cherche à maintenir de l'hydrogène liquide à plus de -240°C environ on se retrouve avec un fluide dit "supercritique". ça devient un solvant surpuissant capable de dissoudre les métaux.. Problématique tout de même.

Moralité on va le conserver à froid et gazeux, c'est plus sûr..

@ David 1975 : 2kg d'hydrogène, tu as une idée de la place que ça prend ?

Une mole de di-hydrogène pèse 2g et occupe 22.4l à pression atmo et 20°C. Donc 2kg font 22m3 ! les 50 l d'hydrogène de l'article se rapportent donc à un gaz comprimé à 450 bars à 20°C.

Mais je reconnais que parler de volumes à propos d'un gaz ça n'a aucun sens si l'on ne connait ni la pression ni la température.

Quant à cette remarque maintes fois lue que l'on peut produire de l'hydrogène à partir de l'énergie solaire.........

C'est désespérant.

A partir de l'énergie solaire on peut obtenir de l'ELECTRICITE !

et cette électricité permettra de traiter de la matière pour obtenir de l'hydrogène.

Et à ce jour la matière c'est du gaz et du pétrôle et on en revient à mon premier commentaire.

Par Anonyme

Cher Laurent,

C'est de l'hydrogène liquide qui est stocké dans le réservoir de la BMW , et pas gazeux. quand on fait le plein, c'est avec de l'hydrogène à -253°.

Et l'énergie solaire produit de l'électricité.... et tu te souviens de l'electrolyse qui permet de casser la molécule d'eau....(H2 + O).... cours de Chimie de première année.

 

 

Par Anonyme

  Une bonne fois pour toutes :

l'hydrogène actuellement produit commercialement dans le monde ne l'est pas à partir d'eau !

Le coût de l'électrolyse est beaucoup trop élevé.

Et de plus avec les pénuries de ressources en eau de plus en plus fréquentes (sécheresse etc..) il n'est pas concevable de paupériser encore plus les réserves.

 Quant au plein à -253°C....

Compte tenu de l'isolation nécessaire pour le tuyau qui relie la station à la voiture, le raccordement du réservoir, l'énergie nécessaire pour refroidir le résevoir dans la voiture qui consommerait une grande quantité d'énergie et nécessiterait un compresseur frigo très performant pour tenir le froid, le fait que dès que le réservoir commence à se vider la pression baisse 'hydrogène "liquide" s'évaporerait partiellement pour occuper la place....

je pense plus raisonnable que l'on en reste au gaz compressé une fois dans la voiture.

 Cela dit le stockage dans la station service est en effet en phase liquide.

 

Par Anonyme

Mais une fois de plus, ce n'est pas le problème de BMW de produire de l'hydrogène sans rejeter de CO2...

On pourrait utiliser l'énergie des centrales nucléaires de nuit. pour en créer via l'électrolyse... le réacteur fonctionne de nuit comme de jour. même si on en produira jamais assez pour tous... et puis l'uranium n'est pas inépuisable...

Et  si l'on produit l'hydrogène via le gaz ou le pétrole, ce n'est pas renouvelable.... c'est vrai que l'on produit du CO2, mais des techniques sont mises aux point pour le stocker dans le sol...qui devrait être utiliser pour toutes industries...

... que va t on faire quand les réserves de pétrole disparaitrons ?

Les Bio-Carburants ? c'est pas une mausaise idée...mais c'est impossible de subvenir aux besoins énergétiques mondiales...

Je crois que l'on peut retourner le problème dans tous les sens... la seule énergie qui viendra sauver l'humanité...c'est la fusion nucléaire.... c'est elle qui permettra de crée de l'électricité pour tous.... et l'hydrogène via électrolyse... de manière rentable...  Rendez vous dans 150 ans ?

Si quelqu'un a une solution , qu'il la présente...  mais les besoins en énergie sont grandissant..et l'homme ne fera pas marche arrière...

je ne sais vraiment pas de quoi sera fait le futur...

 

 

 

 

 

 

Par Anonyme

T'es un peu têtu à te focaliser sur l'histoire de la production d'hydrogène par les centrales nucléaires !

La limitation de l'électrolyse ne vient pas d'une pénurie en ressources électriques (même si le coût est élevé ce qui est un obstacle économique fort) mais de l'utilisation de quantités énormes d'eau dont on commence déjà à manquer !

Tous les étés on n'a déjà plus assez d'eau pour arroser les récoltes alors si en plus on puise dans les stocks pour rouler...

Et si tu te souviens de la leçon de première année à laquelle tu faisais référence lorsqu'on produit de l'hydrogène par électrolyse on produit aussi de l'oxygène !

Commercialement il n'existera pas de débouché suffisant pour les quantités en jeu. Pas plus qu'il ne sera possible de le rejeter tranquillement dans l'air à cause de la très forte concentration locale au point de rejet.

Donc l'hydrogène n'est qu'une solution temporaire et palliative.

Par ailleurs, le problème fondamental à mon sens dans le raisonnement de BMW c'est de vouloir conserver un moteur à combustion interne pour un nouveau carburant.

Parce que si au lieu de faire de l'hydrogène à partir de gaz naturel on avait brûlé directement le gaz naturel on aurait tiré BEAUCOUP plus d'énergie du moteur !

Et en plus sans en consommer pour la réaction...

Tu comprends maintenant où se situe l'idiotie du principe ?

Dans un gachis énergétique énorme dans la chaine globale !!

La véritable solution d'avenir, durable sera la propulsion électrique.

Et pour cela l'hydrogène peut en effet servir pendant la période de transition avant que les batteries acquièrent une densité énergétique et une durée de vie suffisantes.

Mais alors il faut utiliser l'hydrogène intelligemment :

Par exemple pour générer de l'électricité au travers d'une pile à combustible.

PSA a développé un partenariat avec GENEPAC (une start up du CEA de Grenoble) et ils viennent de présenter une pile à combustible de 80KW !

Largement assez pour propulser une voiture.

Et surtout : le bilan énergétiqe global :

Energie fossile-hydrogène-pile-moteur électrique

est sensiblement meilleur que le bilan

Energie fossile-essence-moteur thermique.

Et bien entendu encore largement supérieur à celui de la chaine employée par cette BMW.

Et le gros intérêt c'est que cela amorce la transition vers la sortie du moteur à combustion interne alors que la solution BM ne propose aucune véritable piste d'évolution.

 

 

Par Anonyme

C'est sympa comme discussion, sincèrement tu sais.

Mais...

Je suis d'accord que l'on a de grave problème de pénurie d'eau et qu'il faut de l'eau pure pour produire de l'hydrogène...

Il y a l'eau des océans...pas évident d'en extraire l'hydrogène, tu vas me dire... et pas économiquement rentable du tout..

Par contre, je ne vois pas le problème de relacher de l'oxygène dans l'atmosphère.... c'est ce que les plantes font.

Si BMW utilise un moteur thermique...c'est pour des raisons économiques, le moteur est déjà là... et s'il utilise son V12 ou V8, c'est parce qu'ils sont super sophistiqués au niveau du calage variable des arbres à cames... et vu que l'hydrogène ne brule pas comme l'essence... la règle d'ouverture et fermeture des soupages est différents dans le cas de l'hydrogène... et si BMW avait produit au départ son moteur pour l'hydrogène, son rendement serait nettement supérieur... et il y a d'autre évolution du moteur thermique(voir FIAT), avec un moteur sans arbre à came mais avec soupapes magnétiques...le rendement augmentera encore...et peut-être égal à la pile à combustible.

La pile à combustible,c 'est très bien... elle ne pollue pas si on utilise de l'hydrogène comme carburant.... sinon, on rejette du CO2... si on utilise du méthanol par exemple(avec reformatage pour avoir l'hydrogène)

Et surtout, la pile utilise des métaux rares et leurs durées de vie n'est même pas de 2 ans... et puis, je préfère écouter le son d'un V8 ou V12... c'est aussi pour ça que BMW choisi cette solution.

tu sais, il y a peu de solution,c 'est un casse tête... mais moi je crois, que le pétrole, le gaz... et toutes énergies fossibles, il faut laisser tout ça là. Une fois brulé,c 'est du CO2 qui n'entre pas dans le cycle, car ce carbone vient du sol..

Alors, les bio carburants, oui.... c'est pas un si mauvaise idée... en tout cas actuellement... le CO2 produit sera absorbé par les plantes qui produisent le carburant...

Le monde entier se casse la tête sur l'énergie du futur... et ce n'est ni le pétrole, ni le gaz , ni le nucléaire à fission(ressource en uranium comptée, il suffit de voir la réaction d'USA et des européens quand à l'enrichissement en uranium du président iranien..)

a+ Laurent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Anonyme

L'extraction de l'eau des océans coûterai en effet très cher !

Mais bon quand il n'y aura plus de pétrole la question du prix sera secondaire au fond...

Le problème est que si on enlève de l'eau des océans en grande quantité, on accroit localement la salinité, à moins de faire des tas de sel géants sur les plages !

Et ça c'est destructeur pour toute la faune et la flore sous marine très sensible !

Il n'existe aucune action qui n'ait d'effet secondaire...

Pour le rejet d'oxygène : une usine de production d'hydrogène en larguerait bien plus qu'un arbre ! (qui d'ailleurs en consomme aussi, simplement de jour le bilan absorption/rejet est positif, mais la nuit il est négatif....) et de tels rejets sont interdits par la législation : si tu passes avec une cigarette à proximité d'une zone trop riche en oxygène ta clope brûle au lieu de se consumer et tu te brûles le visage en 2 sec !!

Par ailleurs, je suis d'accord pour dire que la pile à combustible n'est qu'une solution temporaire.

Déjà parce que la production mondiale de platine ne suffirait pas à alimenter le parc automobile français. (mais la recherche progresse et on développe des systèmes au nickel très prometteurs)

Mais c'est la solution qui permet d'exploiter au mieux le reliquat de ressources pétrolières/gaz.

Alors que la méthode BMW consiste à en consommer encore plus à résultat égal !

De toutes façons par principe le rendement d'un moteur thermique ne peut pas dépasser 30%. Cette valeur ne dépend pas du carburant mais du principe même du moteur 4 temps. C'est pas moi qui le dit, c'est Carnot.

Et encore on atteint 30% au régime de couple maxi à pleine charge et régime constant. ailleurs, et notamment en phase d'accélération c'est bien moins (10% seulement sur une grosse accélération !)

Il n'est donc pas concevable d'atteindre les rendements d'une pile à combustible (70% en attendant mieux) couplée à un moteur électrique (>90%) dont le rendement global (donc de l'ordre de 65%) est constant sur toute la plage d'exploitation !

Même en comptant les 60% de rendement d'un réformeur pour produire l'hydrogène à partir de méthanol, on est au dessus du rendement d'un moteur essence avec 40% partout !

D'ailleurs le réformage embarqué est une bonne solution à court terme pour s'affranchir des problèmes de stockage du carburant :

On fait le plein de carburant liquide à la pompe comme aujourd'hui et on produit son hydrogène soi-même en continu !

Reste que tout ça ne représente que des solutions temporaires.

Finalement, si l'on passe outre le fait que l'on va devoir changer nos petites habitudes nous vivons une époque exceptionnelle car nous sommes la génération qui va vivre le bouleversement total de l'automobile !

Les 30 prochaines années promettent une révolution sans comparaison avec l'évolution continue du premier siècle d'existence de l'auto !!

Pour ma part je préfère rouler au quotidien en véhicule qui fait Bzzz et pouvoir m'octroyer 3 ou 4000 km par an avec une de mes anciennes qui elle ne pourra jamais brûler autre chose que de l'essence( ou de l'alcool avec quelques modifs)..

Ben ouais, on a beau aimer la révolution, il est toujours douloureux de se séparer de ses jouets !!

A +

Par Anonyme

Le rendement des moteurs thermique essence est déjà moindre que celui des moteurs diesels actuelles, si tu regardes la consommation moyenne d'un 1,9 JTD de 150 cv, elle n'est que de 6,5l au cent... par rapport à la puissance maxi, c'est pas mal.

Je crois que les moteurs thermiques n'ont pas dit leur dernier mot. (voir nouveau système uniair, multiair de Fiat par exemple)

il y a encore trop de frotement et on utilise pas la chaleur dégagée par le moteur... or c'est de l'énergie....

Pour en revenir à L'hydrogène, c'est quand même l'élément le plus abondant de l'univers... même s'il n'existe pas à l'état brut sur terre... le problème des réserves d'eaux n'est pas si grave... une fois l'hydrogène brûlé, on rejette de la vapeur d'eau... tout comme le font les océans... donc on rentre dans un cycle.. rien ne se perd, tout se transforme..

On sera de plus en plus nombreux su terre, il faudra toujours de plus en plus d'énergie... et le cycle est lancé, on est dans une société de consomation et on ne fera pas marche arrière, la machine est lancée..

Comme j'ai déjà dit... la solution miracle du futur est peut-être la fusion nucléaire.... tout comme les étoiles dans l'univers.... regardez le soleil.... de la fusion d'hydrogène en permanance... et quelle énergie cela produit...

 

a+

 

 

 

Par Anonyme

Vraiment je trouve sa asser minable de ce crépé le chignon parler calmement n'arrangerais pas les choses ?

Par Anonyme

Pour remplacer le carburant actuel par de l'hydrogène aux Etats-Unis, il faudrait construire 900 centrales nucléaires (au lieu de 104 actuellement) et consommer 145 000 tonnes d'uranium de plus chaque année (production mondiale : 42 000 tonnes) ----C'est ici : http://travail-chomage.site.voila.fr/energie/fin_uranium.htm ---- Alors, il faut arêter de rêver.

Par Anonyme

au lieu de taper dans tous les sens sur des energies differentes(utiles car le petrole n'est pas eternel), je pense qu'il faudrait d'abord eviter toutes les pertes dues au vehicule dans son ensemble. réduire les frottements, les frictions, ameliorer l'aero, optimiser le gonflage ideal des pneus( sous gonfles = jusqu'à 20% de surconsommation de carburant), recuperer les energies perdues lors des freinages, stocker le surplus d'energie produit par l'alternateur lorsque le circuit electrique consomme peu, de façon à ce que le rendement global du vehicule augmente. gros avantage: toutes ces améliorations seront directement applicables aux véhicules propulsés par d'autres énergies.

Par Anonyme

- Pour les agro-carburants en France, 3 à 4 fois la surface des terres cultivées serait nécessaire : http://travail-chomage.site.voila.fr/energie/fin_petrole.htm ---- Pour l'hydrogène aux USA, 900 centrales nucléaires seraient nécessaires (9 fois plus qu'à ce jour) : http://travail-chomage.site.voila.fr/energie/fin_uranium.htm  ---- En se limitant au carburant des véhicules aux USA, il faudrait multiplier par trois la consommation mondiale d'uranium, nourriture préférée des réacteurs. ---- Problème : avec 440 réacteurs dans le monde, il y aura pénurie d'uranium en 2015 et un "peak uranium" en 2025, comme pour le pétrole.  

Par Anonyme

Bonjour à tous, Je trouve passionnant le débat autour de cette BMW! Je ne rentrerai dans aucune considération chimique ou physique car j'en ai pas la compétence et encore moins la connaissance. Néanmoins, j'aimerais apporter mon point de vue à ce sujet!Depuis la première révolution industrielle aux USA à la fin du 19e siècle, nous n'avons céssé de vouloir produire de l'énergie en masse dans le seul but productif sans se soucier evidemment des considérations écologiques.De nos jours, les choses ont évolués et doivent continuer dans le sens du developpement durable.Cette équation sera la clé du succès des sociétés du futur. Maintenant, il faut savoir clairement quel est le but escompté.Est ce de produire des energies alternatives à partir des énergies fossiles à capacités limitées?Ou bien produire dans le respect de l'environnement quit à ce que les voitures soient moins puissantes mais plus écologiques.J'opetrai pour la seconde solution car j'estime que la recherche obtiendra des résultats si on s'en donne les moyens! De plus, l'energie solaire, éoliennes, biomasse permettent des perspectives énormes en terme d'energie. Le débat autour de l'hydrogène est certe complexe mais à la portée des scientifiques, le reste n'est qu'une volonté politique et morale.De toute les manières, dès qu'il n'y aura plus de pétrole, les constructeurs auront developpés des solutions alternatives!J'espère juste qu'elles seront à 100% propres et ne rejettant aucun déchet.

Par Anonyme

VIVE LA BMW HYDROGEN !! Vous etes tous de pecimistes !  de toute facon c'est toujours pareil !des qu'il se passe quelque chose de nouveau, une armee de con comme vous se pointe et critique !!! les ingenieurs de BMW ne sont pas des con et la direction qui finance n'est pas completement debile ! Alors au lieu de vous la jouer expert en nucleaire , Je vous rappele que l'OPEP , a publié que les reserves mondiales de petrol s'epuiseraient dans 38 ans !! et n'allez pas imaginer que le barril vas rester au meme prix durant 37 ans  et vas flamber apres !!Dans moins d'une dixaine d'annee le petrol coutera 4 à 5 euro le litre ,  Alors l'extraction de l'hydrogen des mer par electrolyse se fera !!  inutile d'en douter !!! et les pays comme les emirats, l'arabie saoudite seront encore les leader !!

Par Anonyme

VIVE LA BMW HYDROGEN !! Vous etes tous de pecimistes !  de toute facon c'est toujours pareil !des qu'il se passe quelque chose de nouveau, une armee de con comme vous se pointe et critique !!! les ingenieurs de BMW ne sont pas des con et la direction qui finance n'est pas completement debile ! Alors au lieu de vous la jouer expert en nucleaire , Je vous rappele que l'OPEP , a publié que les reserves mondiales de petrol s'epuiseraient dans 38 ans !! et n'allez pas imaginer que le barril vas rester au meme prix durant 37 ans  et vas flamber apres !!Dans moins d'une dixaine d'annee le petrol coutera 4 à 5 euro le litre ,  Alors l'extraction de l'hydrogen des mer par electrolyse se fera !!  inutile d'en douter !!! et les pays comme les emirats, l'arabie saoudite seront encore les leader !!

Par Anonyme

En fait, avant de partir dans des considérations physiques (ou même métaphysiques pour certains...) il faut se rappeler que les principales critiques environnementales adressées à l'Hydrogen 7 sont : - le fait que le dihydrogène qu'elle consomme est produit à partir de gaz naturel (le craquage des molécules produit bien du CO2 mais en faible quantité) et que -le faible rendement du moteur (thermique) qui équipe l'hydrogen 7 équilibre dans le mauvais sens la balance en CO2 (la faible quantité de CO2 produit par craquage devient au final plus grande que pour un moteur à explosion conventionnel car la bête a un appétit d'ogre...) Dans les deux cas, ce n'est pas dramatique : - BMW et plus généralement les constructeurs automobiles tournés vers l'hydrogène prévoient la production de dihydrogène en grande quantité, par électrolyse et à partir d'énergies renouvelables (courants marins, éoliennes, solaire...) et les études faites démontrent que c'est tout à fait envisageable. Le gaz naturel n'est qu'une solution intermédiaire pour palier au manque chronique en H2 (ben oui, on en est au balbutiements !) - Ici aussi, des améliorations importantes peuvent être apportées, cet Hydrogen 7 étant plus un "prototype grandeur nature" qu'un modèle de présérie des voitures qui seront produites dans 15ans on imagine que les améliorations à venir du système sont nombreuses ! donc je trouve que la tentative de BMW est plus qu'encourageante et  en plus elle a le mérite de réconcilier écologie et plaisir de conduite (oui, ce V12, vous l'entendez ?) Pour revenir aux problèmes d'électrolyse, on entend pas mal d'âneries, en effet, il n'est nullement besoin que l'eau soit pure ! bien au contraire ! La présence d'ions (NaCl par exemple, le SEL bon sang !) augmente la conductance de l'eau si bien que les charges circulent plus facilement en solution saline, ce qui accroît d'autant la production de gaz tout en diminuant la quantité d'électricité nécessaire à l'électrolyse... Pour ce qui est du stockage, je tiens à rappeler qu'il y a encore 5 ans, tout le monde pensait que c'était impossible, irréalisable de stocker de l'hydrogène sous forme liquide dans une voiture, soumise à des conditions de température très variables... Ici encore BMW a fait preuve d'"avantgardisme". Tout ceci n'est certes pas parfait mais on peut penser que ce réservoir de haute technologie qui a recours à des matériaux bien particuliers va encore (beaucoup) s'améliorer... La voiture 100% propre, oui moi j'y crois :)

Par Anonyme

Trés interessantes ces considérations physico-chimiques et philosophiques. Merci notamment à Régis, David et Laurent. Au fait, quel est le prix d'un litre d'H2 liquide ou à 700 bars à la pompe ?

Par Anonyme

La BMW Hydrogen7 n'est qu'une vitrine technologique et BMW n'en fera pas d'autres, ils savent bien que produire de l'hydrogène n'est pas énergétiquement viable et une telle production au niveau mondial n'est pas envisageable avant plusieurs décénies. Les technologies sur la traction éléctrique progressent plus rapidement :les batteries li-ions seront remplacées par des supercondensateurs moins lourds et moins chers à capacité égale, dureront plus longtemps parce qu'ils ne s'échauffent pas, et se rechargent en moins de 10 minutes. Avec de vrais moteur-roues controlés électroniquement, il est possible de fabriquer un véhicule 5 places capable de rouler à 130 km/h et de faire 1000 kms sur une charge. Voilà l'avenir du transport (des personnes et des marchandises)

Par

En réponse à Anonyme

au lieu de taper dans tous les sens sur des energies differentes(utiles car le petrole n'est pas eternel), je pense qu'il faudrait d'abord eviter toutes les pertes dues au vehicule dans son ensemble. réduire les frottements, les frictions, ameliorer l'aero, optimiser le gonflage ideal des pneus( sous gonfles = jusqu'à 20% de surconsommation de carburant), recuperer les energies perdues lors des freinages, stocker le surplus d'energie produit par l'alternateur lorsque le circuit electrique consomme peu, de façon à ce que le rendement global du vehicule augmente. gros avantage: toutes ces améliorations seront directement applicables aux véhicules propulsés par d'autres énergies.

On est en 2011, il y a des capteurs qui surveillent la pression des pneus, du stop & start qui coupe le moteur à l'arrêt, des systèmes qui récupèrent l'énergie au freinage (souvent appelé micro hybride), des directions assistées électriques qui n'utilisent l'énergie que quand c'est nécessaire etc etc

Tous les jours des brevets sont déposés par les constructeurs automobiles qui optimisent détail après détail les capacités de leurs voitures !

Par yve70ak

Une voiture sans freins à disque, ce serait un bon progrès si on réutilisait toute l'énergie cinétique de la voiture!

Dans cet esprit, j'apporte ma contribution avec ceci:

http://yves.maguer.free.fr/home/CVT_fort_couple.html

Par yve70ak

BMW est propre, c'est l'électricité des allemands qui est sale!!! (20 centrales à charbon en projet de construction, le culte anti-nucléaire allemand!!)

CO2, nein, danke!!!

Par Anonyme

Bizarre car en Islande faire de l'hydrogène ne consomme quasiment rien (grâce aux énergies renouvelables) pourquoi ne pas faire la même chose en Allemagne,...

Par yve70ak

STP, anonyme, cites nous tes sources!

( l'islande, ils ont des volcans et des sources d'eau chaude, non?? bin, yen a pas ailleurs)

et "quasiment" n'est pas une valeur scientifique.

il faut booster la filiaire production hydrogène par électrolyse ou par haute température (rappelez-vous pourquoi le dome de fukushima a pété....concentration d'hydrogène.

a ce jour (11/2013) l'hydrogène le moins cher est produit à partir .... de pétrole! un comble!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Actualité Bmw

Toute l'actualité

Forum Bmw