Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - Renault Trucks: les emplois à la remorque ?

André Lecondé

Renault Trucks: les emplois à la remorque ?

Déposer un commentaire

Par

Normalement c'est des postes de non productifs dans les bureaux qui seront supprimés.

Les usines restent.

A quand un seul gouvernement en Europe et le licenciement de tous les politiques nationaux ? Cela nous ferait moins de dépenses somptuaires à payer avec nos impots.

Par

ça n'arrivera jamais, même les Etats-Unis qui sont des états fédéraux ont des politiques et des lois spécifiques selon qui gouverne, alors t'imagine en Europe où chaque Etat est plus souverain ?

Par

En réponse à Shadow796

ça n'arrivera jamais, même les Etats-Unis qui sont des états fédéraux ont des politiques et des lois spécifiques selon qui gouverne, alors t'imagine en Europe où chaque Etat est plus souverain ?

   

Malheureusement tu as surement raison, mais Narmer n'a pas tord non plus...

https://www.youtube.com/watch?v=vvNZf_AZ7E8

Par §Elr184Ci

Article 63 du Traité sur Fonctionnement de l'Union Européenne (TFUE)

1. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre (Chapitre IV- Les capitaux et les paiements), toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.

2. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.

Les actionnaires connaissent cette loi et savent qu'ils sont dans leur droit de délocaliser des postes qui coûtent trop cher en France. Le blabla du gouvernement ou des syndicalistes n'est qu'une perte de temps et de faux espoirs.

La seule chose qui compte ce sont les articles des traités signés par les gouvernements et gravées dans le marbre, c'est sur ça que les actionnaires basent leur décisions.

 

Par §alf225wp

La bonne blague, n'importe quel quidam savait que c'était une connerie pour la France de vendre Renault Trucks.

Et aujourd'hui, l'état met son grain de sel et se mêle des affaires d'une entreprise privée et étrangère.

C'était avant qu'il fallait agir (en maintenant un pole français stratégique de poids lourds et de VI, sans parler des véhicules militaires).

C'est pas leur métier aux politicards que de prévoir ce genre de situation ?

 

SPONSORISE

Actualité

Toute l'actualité